Accueil > Agenda > Autres événements > Dimensions culturelles de la mortalité en Asie Centrale

Autres événements

Vendredi 6 mai 2011 10:00-12:00

Dimensions culturelles de la mortalité en Asie Centrale

Intervention de Michel Guillot (Population Studies Center, University of Pennsylvania, en accueil à l’Ined)

Résumé

Dans les anciennes républiques soviétiques d’Asie Centrale, les groupes ethniques slaves (les Russes, en particulier) ont une mortalité adulte plus élevée que les groupes ethniques autochtones (par exemple, les Kazakhs, Kirghizes, Ouzbeks), malgré leur statut socio-économique plus élevé. Le désavantage de mortalité des Russes aux âges adultes a même augmenté depuis l’effondrement de l’Union Soviétique. L’explication la plus commune est que les décès sont mieux déclarés parmi les Russes. Dans cette étude, nous utilisons des données détaillées du Kirghizstan entre 1959 et 1999 pour évaluer les différentes explications de ce « paradoxe de mortalité » : problème de données, effets de migration et effets culturels. Nos résultats indiquent que l’explication la plus plausible est l’hypothèse culturelle, car les comportements qui semblent générer une partie importante de cet excès de mortalité (la consommation d’alcool, en particulier) apparaissent liés aux pratiques culturelles des différents groupes concernés. Nous examinons les implications de ce résultat pour la compréhension de la crise sanitaire dans les pays de l’ex Union Soviétique.

Lieu : Ceped

Adresse :
19 rue Jacob, 75006 Paris
salle 12

<<   Rendez-Vous précédent       |       Rendez-Vous suivant   >>