Accueil > Agenda > Séminaires des Doctorants > Journée Doctorale des Suds

Séminaires des Doctorants

Vendredi 16 octobre 2015 09:30-17:00

Journée Doctorale des Suds

Deux types de séminaires sont organisés régulièrement par les doctorants du Ceped. Les journées doctorales des Suds

Contacts : Fred Eboko : fred.eboko chez ird.fr Manuel Etesse : manuel.etesse chez ceped.org Ludovic Joxe : ludovic.joxe chez gmail.com Anicet Kabore : anicet.kabore chez yahoo.fr Myriam de Loenzien : Myriam.de-Loenzien chez ird.fr
Marion Ravit : marion.ravit chez gmail.com Sara Tafuro : saratafuro chez hotmail.it
Le Colloque des doctorants du Ceped (CoDoCe)

Contact : codoce2013 chez (...)

Équipe organisatrice :
ETESSE Manuel, doctorant (Université Paris Descartes-CEPED)
SCETTI Fabio, doctorant (Université Paris Descartes-CEPED)
SCHANTZ INGUENAULT Clémence, doctorante (Université Paris Descartes-CEPED)
EBOKO Fred, chercheur (IRD-CEPED)
LOENZIEN Myriam de, chercheure (IRD-CEPED)

09h30 à 12h30 : Présentation de deux travaux doctoraux

SCHANTZ INGUENAULT Clémence (Université Paris Descartes-CEPED) sous la direction de PETIT Véronique (Université Paris Descartes-CEPED) : « Repenser l’accouchement par voie basse au Cambodge comme une expérience pathologique dont il faudrait guérir »
Discutante : LOENZIEN Myriam de (IRD-CEPED)

La périnéorraphie est une technique chirurgicale biomédicale qui vise à resserrer fortement le périnée des femmes après un accouchement par voie basse. A travers cette pratique observée à Phnom Penh au Cambodge, et par le biais de l’institution biomédicale, les soignants (sages-femmes et gynécologues obstétriciens) construisent un corps féminin qui s’inscrit dans une représentation symbolique du corps fortement genrée, où le corps féminin, faible et vulnérable, doit être façonné sur mesure, de manière à répondre aux attentes du corps masculin. Cette communication s’appuiera sur une observation participante menée dans des maternités à Phnom Penh, et sur l’analyse d’entretiens semi-directifs menés auprès d’hommes et de femmes, soignants et non-soignants, à Phnom Penh et en milieu rural. Nous proposerons de redéfinir l’accouchement par voie basse au Cambodge comme une expérience pathologique dont il faudrait guérir, en montrant pourquoi et comment l’accouchement par voie basse entraine une ouverture destructrice du corps qui menace l’équilibre corporel et social. La périnéorraphie, technique chirurgicale de guérison de l’accouchement par voie basse, permet ainsi de replacer la femme accouchée dans le rôle d’épouse qui lui est assigné.

ASSANE IGODOE Aissata (Université Paris Descartes-CEPED) sous la direction de LANGE Marie-France (IRD-CEPED) et Mahamane Tidjani Alou (LASDEL) : « Influence des rôles et représentations de genre sur la scolarisation des filles au Niger »
Discutant : DIA Hamidou (IRD-CEPED)

Au Niger, malgré une progression de la scolarisation des enfants des deux sexes, les filles restent encore marginalisées face au droit à l’éducation. En 2014, l’écart entre les taux bruts de scolarisation des deux sexes était de 12,9 points de pourcentage au détriment des filles. Ces inégalités de sexe au cycle primaire sont plus ou moins importantes selon les régions. Aussi, si à Niamey les inégalités de scolarisation entre les sexes semblent faibles avec 1,1 point de pourcentage d’écart entre les taux bruts de scolarisation des enfants des deux sexes, dans certaines régions comme Maradi, Tahoua et Dosso, cet écart de scolarisation est particulièrement élevé avec respectivement 22,7, 22,1 et 18,2 points de pourcentage.
Cette communication aborde l’influence des rôles et représentations sociales de la femme sur la scolarisation primaire des filles au Niger. Dans une première partie, à partir des statistiques scolaires, il s’agira de donner des éléments de contexte en décrivant les inégalités de sexe au sein de l’enseignement primaire. Une seconde partie abordera les logiques familiales et enseignantes dans la région de Niamey où la scolarisation des filles est la plus élevée et semble être la plus acceptée. Nous verrons que les discours des familles et les comportements des enseignants sont fortement influencés par les représentations de genre et en analyserons les conséquences sur la scolarité des jeunes filles. Enfin, une dernière partie concernera les politiques publiques qui, depuis les années 2000 et sous l’impulsion des financements internationaux, s’attachent à diffuser le genre dans le système éducatif. Nous étudierons les modalités de la diffusion du genre dans les programmes de scolarisation et leurs limites. Cette communication s’appuie, entre autres, sur les données d’une enquête que j’ai menée dans la région de Niamey au cours de laquelle j’ai réalisé des entretiens semi-directifs auprès d’enseignants, de familles et des pouvoirs publics.

12h30 : Apéritif offert par l’équipe organisatrice

14h00 à 17h00 : Atelier doctorant

« L’éthique dans la recherche pour le développement : principes et pratiques »

L’objectif de cet atelier est d’avoir une meilleure connaissance des principes éthiques en vigueur à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), en particulier autour de son Guide des Bonnes Pratiques pour chercheurs. Autour d’une table ronde, on aura l’occasion d’échanger avec une représentante IRD et avec un chercheur CEPED. Des cas concrets expérimentés sur le terrain par des doctorants du CEPED contribueront aux réflexions en gardant une diversité thématique et géographique.

Anne-Marie Moulin (Présidente du Conseil Consultatif de Déontologie et Ethique à l’IRD) ; EBOKO Fred (IRD-CEPED)

Lieu : CEPED – Salles Amérique Latine et Asie

Adresse :
19, rue Jacob
75006 Paris

<<   Rendez-Vous précédent       |       Rendez-Vous suivant   >>