Accueil > Agenda > Séminaires de l’axe 3 > L’implantation des logiques de justice à travers la pédagogie post-révolutionnnaire

Séminaires de l’axe 3

Jeudi 6 juin 2013 14:00-16:00

L’implantation des logiques de justice à travers la pédagogie post-révolutionnnaire au Mexique.

Dans le cadre du séminaire organisé par l’ARES (Association pour la recherche sur l’éducation et les savoirs) et l’Équipe « famille, éducation » du Ceped Johaan CASTRO REYES (CEPED) fera une présentation intitulée
L’implantation des logiques de justice à travers la pédagogie post-révolutionnnaire au Mexique.

En 1921, après la fin du conflit armé de la Révolution Mexicaine, la société dut se réorganiser. L’Etat postrévolutionnaire fut obligé de réinventer ses institutions de gouvernement, parmi lesquelles la Secretaría de Educación Pública. Celle-ci fut confrontée à une société culturellement diverse et économiquement divisée. La pluralité ethnique de la population, le haut degré d’analphabétisme parmi la population, des régions encore soulevées, etc., nécessitèrent un effort titanesque pour créer un nouvel ordre social. La conscientisation des deux discours de la lutte armée (Tierra y libertad et Liberalismo) s’avéra nécessaire pour fédérer les classes sociales. L’école, alors devenu un instrument de l’Etat pour embrasser ces idéaux, fut, dans ses pratiques pédagogiques, investie des représentations de l’idée de la justice sociale. Cette thèse propose d’analyser ces pratiques afin d’observer comment un nouveau discours dominant s’implanta dans la société à travers la technologie du Savoir, le rapport au Pouvoir, et quelles en furent les conséquences sociales après l’adoption des logiques de justice sociale par l’intelligentsia mexicaine.

Lieu : Salle 11

Adresse :
CEPED
19 rue Jacob - 75006 PARIS

<<   Rendez-Vous précédent       |       Rendez-Vous suivant   >>