Accueil > Agenda > Soutenances > Laure HADJ soutient sa thèse

Soutenances

Vendredi 10 octobre 2014 14:00-17:00

Laure HADJ soutient sa thèse

Laure HADJ soutiendra sa thèse intitulée « Politique de rééquilibrage et pauvreté des ménages en Nouvelle-Calédonie », sous la direction de Yves Charbit

Résumé
La Nouvelle-Calédonie est une collectivité d’outre-mer française sui generis. Selon les indicateurs internationaux, elle est développée mais marquée par de fortes inégalités de ressources au sein de sa population. Derrière ce constat, se dessinent les modalités de deux systèmes économiques (domestique et marchand) qui cohabitent mais n’attribuent pas le même sens au salariat, aux inégalités de ressources et à la solidarité. En réponse à ces inégalités, une politique de développement est instaurée depuis 1989. Son objet est de créer les conditions sociales et politiques propices au déploiement d’une économie stable par le « rééquilibrage » des inégalités provinciales (Iles Loyauté, Nord et Sud) et en faveur de la population autochtone notamment, les Kanak. A partir des recensements de la population et de l’enquête Budget Consommation des Ménages nous proposons une évaluation de cette politique provinciale sur vingt ans. Après un état des lieux de l’évolution des inégalités de diplôme, d’accès à l’emploi et de niveau de vie, notre attention se porte sur les plus vulnérables, c’est-à-dire les ménages vivant sous le seuil de pauvreté relatif. Leur structure de consommation caractérise un système hybride entre les rouages de l’économie marchande et non marchande traduisant une logique d’intégration sociale qui repose sur un mécanisme de compensation des solidarités privées et publiques. Ce mécanisme est questionné par le renforcement de la solidarité publique depuis les années 2000.

Le jury est composé de :

  • M. Charbit Yves, Professeur émérite de démographie, Université Paris Descartes, Directeur de thèse
  • M. Paugam Serge, Directeur de recherche en sociologie, EHESS, Rapporteur
  • Mme Dion Michèle, Professeur émérite de démographie, Université de Bourgogne, Rapporteur
  • Mme Petit Véronique, Professeur de démographie, Université Paris Descartes
  • Mme Ménard Cécile, Attachée principale (statisticienne), Insee, Responsable scientifique Cifre

Abstract
New Caledonia is a French overseas collectivity with a sui generis status. According to international indicators New Caledonia is a developed territory, however significant resource inequalities exist. Research findings show that two economical systems (domestic and market economies) coexist with differences in wage earning, resource inequalities and solidarity. In 1989 a development policy was introduced to "adjust" the inequalities that exist among the three Provinces (Loyalty Islands, North Province and South Province). The objective of the policy has been to create a social and political environment favourable for a stable economy that would especially benefit the indigenous population, the Kanak. Based on population censuses and a household budget survey, a 20-year assessment of this provincial policy is offered. After providing an overview of the evolution of inequalities in academic degrees, employment opportunities and standards of living, I will focus on the most vulnerable groups, i.e. households below the relative poverty line. Their consumption structure is characterised by a hybrid system between the market economy and the non-market economy, which means that their social inclusion depends on both public and private solidarities. This mechanism is questioned by the strengthening of the welfare system since the 2000s.

Lieu : Salle de réunion F.673 en Sorbonne (ancienne bibliothèque des SHS). Galerie Gerson - Escalier G2 - 1er étage

Adresse :
Université Paris-Sorbonne
1, rue Victor Cousin ou 54, rue Saint-Jacques
75005 PARIS

<<   Rendez-Vous précédent       |       Rendez-Vous suivant   >>