Accueil > Agenda > Séminaires de l’axe 1 > Le téléphone portable, un remède pour l’Afrique ? Itinéraire et usages d’un (...)

Séminaires de l’axe 1

Mardi 14 avril 2015 14:00-15:00

Le téléphone portable, un remède pour l’Afrique ? Itinéraire et usages d’un dispositif de mSanté au Ghana

Marine Al Dahdah, fera une présetnation intitulée "Le téléphone portable, un remède pour l’Afrique ? Itinéraire et usages d’un dispositif de mSanté au Ghana".

Résumé  :

Les technologies numériques offrent de nombreuses possibilités d’application dans le domaine de la santé. Du « dossier patient » en ligne à l’envoi dématérialisé de données cliniques, les systèmes de santé du monde entier y recourent de manière croissante dans un contexte de réduction des ressources et des dépenses de santé, mais aussi d’implication croissante des patients. L’eSanté a ainsi donné lieu à de nombreux travaux de recherche, mais l’utilisation du téléphone portable et des technologies sans fil, appelée « mSanté » ou mHealth, reste un domaine moins étudié. Pourtant en 2014, on compte presque 7 milliards d’usagers « mobile » : 96% de la population mondiale possède un téléphone portable et 89% dans les pays en développement. En comparaison, l’accès à internet ne touche que 39% de la population mondiale avec une concentration très forte dans les pays les plus développés. Au cours des trois dernières années, de nombreux acteurs du secteur de la santé et des télécoms ont mesuré le potentiel de la santé sur téléphone portable et lancé des milliers de projets de mHealth dans le monde. L’utilisation dans les programmes de santé du téléphone portable pose de nouvelles questions, aujourd’hui moins étudiées, alors que ces dispositifs sont susceptibles de reconfigurer la définition de la santé, l’information médicale et les relations soignants-soignés.

En effet, la mHealth redéfinit les rôles des acteurs historiques de la santé publique comme les hôpitaux, la médecine libérale ou les laboratoires pharmaceutiques en leur accordant parfois des rôles nouveaux liés à ce processus sociotechnique. Elle permet également l’émergence de nouveaux acteurs dans le champ de la santé publique comme les opérateurs de téléphonie mobile ou les opérateurs techniques privés en charge du développement des applications mobiles. Ainsi, la santé via le canal « téléphone portable » génère de nouvelles interrogations et réactualise des questions du champ. Par son caractère personnel et omniprésent, le téléphone portable soulève des enjeux nouveaux de protection des données personnelles, en permettant la collecte de nombreuses informations sur leurs utilisateurs en mouvement, souvent de manière transnationale. Les questions des rapports Nord-Sud et Public-Privé, sont elles aussi réactualisées à travers des « coopérations » nouvelles mobilisées par ces projets sociotechniques.

Cette communication propose d’explorer ces transformations à partir de l’analyse d’un projet de mSanté particulier. Une enquête qualitative de quelques mois au Ghana nous a permis de mieux appréhender la mise en œuvre de ces dispositifs à travers de l’observation participante, des entretiens individuels et de groupes réalisés auprès des parties prenantes, des professionnels de santé et des bénéficiaires de projets de mSanté. Nous présenterons l’itinéraire d’un dispositif de suivi maternel par téléphone portable et analyserons ses usages par les professionnels de santé et les femmes bénéficiaires.

Lieu : Ceped - salle Afrique

Adresse :
19 rue Jacob
75006 Paris

<<   Rendez-Vous précédent       |       Rendez-Vous suivant   >>