Accueil > Agenda > Séminaires des Doctorants > Séminaire des Doctorants

Séminaires des Doctorants

Vendredi 21 janvier 2011 09:30-17:00

Séminaire des Doctorants

Deux types de séminaires sont organisés régulièrement par les doctorants du Ceped. Les journées doctorales des Suds

Contacts : Fred Eboko : fred.eboko chez ird.fr Manuel Etesse : manuel.etesse chez ceped.org Ludovic Joxe : ludovic.joxe chez gmail.com Anicet Kabore : anicet.kabore chez yahoo.fr Myriam de Loenzien : Myriam.de-Loenzien chez ird.fr
Marion Ravit : marion.ravit chez gmail.com Sara Tafuro : saratafuro chez hotmail.it
Le Colloque des doctorants du Ceped (CoDoCe)

Contact : codoce2013 chez (...)

Matin 9h 30-12h : SEMINAIRE DOCTORAL

Rémi Généroso : Transferts de fonds et exposition à la variabilité des précipitations en Afrique de l’Ouest.

Cette présentation a pour premier objectif de présenter les éléments constitutifs des vulnérabilités des ménages agricoles d’Afrique de l’Ouest face à la variabilité des précipitations. Nous discuterons du rôle de la migration, à travers la perception d’envois de fonds, afin de diminuer l’exposition des ménages face aux chocs climatiques. Dans un second temps, nous appréhenderons les répercussions macroéconomiques des transferts de fonds. Ces derniers exercent un rôle de stabilisateur du PIB pour nombre de pays d’Afrique de l’Ouest. Nous mettrons en avant ce rôle par l’intermédiaire de méthodes statistiques (filtre de Kalman) et économétriques (Modèles à vecteurs auto régressifs) robustes. Nous discuterons enfin, des implications théoriques en termes de vulnérabilité macroéconomique selon que les transferts soient utilisés par les ménages à des fins d’investissement ou de consommation.

Julie Pannetier : Les représentations sociales du VIH-SIDA et les attitudes à l’égard des personnes séropositives en Thaà¯lande du Nord

Etudier la manière dont les individus qui partagent le lieu de vie ou le quotidien des personnes séropositives se représentent l’infection par le VIH et la façon dont ils envisagent leurs interactions avec les personnes infectées permet d’apprécier les conséquences sociales de l’infection pour les personnes séropositives. Nous proposons de rendre compte de la mise en Å“uvre d’une analyse quantitative des représentations sociales du VIH et des attitudes à l’égard des personnes séropositives à partir de l’enquête biographique Living With Antiretrovirals (LIWA-ANRS 12141) réalisée en population générale, en Thaà¯lande du Nord (N=500). On tentera de démêler et d’expliciter les relations et les contradictions entre les connaissances de la maladie et de son traitement, la proximité sociale avec les malades et les attitudes stigmatisantes dans une région particulièrement touchées par l’épidémie.

Soufianou Moussa : Niveau de vie des ménages suivant l’à¢ge du chef de ménage au Niger

L’objet de notre présentation est, à travers un « profilage » du niveau de vie des ménages, de déterminer le niveau d’impact de l’à¢ge du chef de ménage sur le niveau de vie du ménage au Niger. Pour ce faire, nous avons construit un indicateur de niveau de vie basée sur une approche multidimensionnelle de la pauvreté, puis utilisé les quintiles et les « nuées dynamiques » pour constituer des classes de niveau de vie. Les profils des ménages obtenus par les deux méthodes à travers des analyses factorielles des correspondances nous ont permis de constater que l’à¢ge du chef de ménage ne présente pas à lui seul un pouvoir explicatif du niveau de vie du ménage mais apparaît primordial quand on lui associe des variables telles que le sexe, l’activité ou le niveau d’instruction du CM etc. Il existe des différences significatives selon que le ménage réside à Niamey (la capitale), dans le reste des centres urbains ou en milieu rural. De même, notre indicateur du niveau de vie des ménages nous a permis de mettre en exergue des disparités profondes de niveau de vie moyen des ménages entre les huit régions du pays. Dans une seconde partie, nous allons nous intéresser à l’analyse des déterminants du niveau de vie et de voir l’impact respectif des variables utilisées. Après une discussion sur le choix du modèle optimal, nous verrons que les variables qui déterminent le niveau de vie des ménages dépendent largement du milieu de résidence du ménage.

Après-midi 14-17h : ATELIER DOCTORANT

Doris BONNET, Anthropologue : "Le terrain, entre courants de pensée et objets de recherche. Retour sur expériences"

Marc PILON, Démographe : "Quels terrains pour quelles données ? ",

Etienne GERARD, Sociologue : "D’un terrain à l’autre : "sens et puissance" des objets de recherche" en référence, bien sà »r, à Georges Balandier.

Cet atelier a été organisé et sera animé par Marie BROCHART, Manon FRAPPA et Samia HAMMOU

<<   Rendez-Vous précédent       |       Rendez-Vous suivant   >>