Accueil > Projets de Recherche > Axe1 - Santé et Genre > Assessing the role of PrEP for people from HIV endemic countries (PECs) (...)

Axe1 - Santé et Genre

Assessing the role of PrEP for people from HIV endemic countries (PECs) living in France

Responsables scientifiques
DESGRÉES du LOÛ Annabel (CEPED)
• NGUYEN Vinh-Kim (THE GRADUATE INSTITUTE GENEVA)

Partenariat
• Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH, France, http://www.fmsh.fr/)
Membres du CEPED participant au projet
HADJ Laure (enseignante-chercheure, Université Picardie Jules Verne)
CARILLON Séverine (docteure en anthropologie de la santé, Ceped)
DESGRÉES du LOÛ Annabel (CEPED)

Financement
• Agence Nationale de Recherche sur le Sida et les hépatites virales (ANRS)

Résumé
Le Truvada en Prophylaxie pré exposition (PrEPpermet de réduire de 86% le risque de contamination par le VIH chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH), comme l’ont montré plusieurs essais cliniques. En France, depuis janvier 2016, le ministère de la Santé a autorisé la mise à disposition exceptionnelle et le remboursement par la sécurité sociale du Truvada en PrEP. Cette autorisation est encadrée par une recommandation temporaire d’utilisation (RTU), élaborée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Outre la population des HSH sur laquelle a été validé l’essai Ipergay, la recommandation spécifie que d’autres populations à risque d’infection par le VIH peuvent bénéficier du traitement dont les personnes hétérosexuelles nées en Afrique subsaharienne ou vivant en Guyane ». Cette précision s’appuie sur des données épidémiologiques qui montrent l’importance de l’incidence chez les immigré-e-s de pays originaires d’Afrique subsaharienne et des Caraïbes installé-e-s en Ile-de-France. Par contre, parmi cette frange de la population, il n’est pas clairement identifié quel serait le groupe cible (hors HSH) et comment l’atteindre.
Cette recherche exploratoire menée auprès des populations originaire d’Afrique subsaharienne et des Caraïbes installées en Ile-de-France a pour objectif d’évaluer l’acceptabilité et la faisabilité de la proposition de Prep dans les populations originaires d’Afrique subsaharienne vivant en France et de comprendre les processus actuels d’accès à ce nouveau mode de prévention VIH dans cette population. Elle s’organise en deux temps.

1) Connaissance et acceptabilité de la PrEP

Ce terrain exploratoire a été conduit en 2016 au sein de 2 associations engagées dans la prévention du VIH/sida à Paris et en région parisienne. La méthodologie a articulé des groupes de discussions, des observations participantes et des entretiens individuels semi-directifs au sein des actions de ces 2 associations. L’un des principaux résultats est que la PrEP est considérée par cette frange de la population comme une nouvelle stratégie de prévention acceptable, utile et tout à fait envisageable moyennant cependant de lever les confusions ou les inquiétudes qu’elle peut susciter.

2) L’accès à la PrEP

Ce terrain conduit de juin 2017 à décembre 2018 vise deux objectifs :
-  décrire (observation et entretiens individuels semi-directifs) les actions de sensibilisation et d’orientation à la PrEP auprès des migrant-e-s conduites par les acteurs associatifs et les médecins des services hospitaliers ainsi que des CeGIDD.
-  décrire la mise en œuvre pratique de la PrEP lors des consultations médicales. Des entretiens individuels semi-directifs seront menés auprès des immigré-e-s orienté-e-s vers la PrEP, qui utilisent la PrEP, et auprès des médecins prescripteurs.
Sa mise en œuvre s’appuiera sur un tissu de partenaires associatifs et hospitaliers dont certains ont été mobilisés lors du premier terrain exploratoire.Texte de présentation du projet

Contact
laure.hadj chez ceped.org

severine.carillon chez ceped.org

Résultats et valorisation

Publications

2017

--- Exporter la sélection au format