> Projets de Recherche > Axe 1 - Santé et Genre

Evaluation du forfait obstétrical en Mauritanie

Axe 1 - Axe 1 - Santé, vulnérabilités et relations de Genre au Sud

Responsables scientifiques

Partenariats dans le(s) pays de recherche

Partenariats avec convention

Membres du CEPED participant au projet

Membres extérieurs au CEPED participant au projet

  • Emmanuel Bonnet, RESILIENCE
  • Martine Audibert, CERDI, Université de Clermont-Ferrand

Financement

Résumé

Le forfait obstétrical (FO) est un dispositif d’assurance volontaire couvrant les frais de santé maternelle au sein des formations sanitaires publiques de tout niveau (postes, centres, hôpitaux). Selon ses promoteurs, le FO a été mis en place pour améliorer l’accès de toutes les femmes enceintes à une prise en charge de qualité tout en assurant un système équitable et transparent de recouvrement des coûts de la grossesse et de l’accouchement. Soutenu par les autorités sanitaires mauritaniennes et l’Agence française de développement (AFD), ce forfait vise à assurer la prise en charge de la grossesse contre le prépaiement d’une somme forfaitaire pour la réalisation des prestations liées au suivi de la grossesse, à l’accouchement et au post-partum. Il vise en particulier au renforcement de l’accessibilité des femmes à des soins préventifs et curatifs de qualité pendant la grossesse, l’accouchement et le post-partum. Le FO a deux objectifs principaux : (1) Améliorer l’accès financier des femmes à ces soins ; (2) Améliorer la qualité des soins. Ce dernier objectif est un objectif majeur pour les concepteurs du forfait et a donc guidé la définition du fonctionnement du dispositif, de sa mise en place à son fonctionnement. Il passe notamment par les choix suivants : i) sélectionner pour la mise en place du forfait des formations sanitaires (FOSA) présentant des conditions minimales de fonctionnalité, ii) remettre à niveau les FOSA sélectionnées (équipements) et recycler leur personnel de santé avant la mise en place du FO, iii) externaliser la gestion des médicaments afin d’en assurer une meilleure disponibilité, et iv) mettre en place un système de répartition des primes au personnel de manière transparente afin d’assurer une plus grande motivation du personnel.
Une équipe coordonnée par Alexandre Dumont a répondu en 2014 à la consultation pour l’évaluation d’impact du forfait obstétrical en Mauritanie pour le compte de l’AFD. Les résultats de cette étude ont montré que le recours aux services de santé maternelle s’est amélioré dans tout le pays entre 2000 et 2011, et ce, indépendamment de la disponibilité du forfait. Toutefois, l’interprétation de ces résultats présente certaines limites dont la principale tient au fait que les enquêtes auprès des ménages utilisées ne comportaient pas de questions sur l’adhésion des femmes au forfait obstétrical durant leur grossesse et qu’il n’était donc pas possible d’évaluer précisément cet enrôlement et d’en étudier les déterminants.
Cette deuxième phase d’évaluation quantitative est rendue possible par la disponibilité de nouvelles données, en particulier celles deux enquêtes itératives sur les formations sanitaires (SARA 2013 et 2015) et l’enquête ménage MICS 2015 dans laquelle l’information sur l’adhésion au forfait est disponible. Ces nouvelles données (enquêtes SARA et MICS) permettront d’évaluer l’impact du forfait obstétrical sur :
1. La qualité des soins dans les formations sanitaires en comparant l’évolution entre 2013 et 2015 des indicateurs de disponibilité des services essentiels selon que les FOSA ont été affiliées ou non au dispositif.
2. Le recours aux services de santé maternelle en comparant les femmes qui ont adhéré au FO à celles qui n’ont pas adhéré
3. La réduction des inégalités de santé en comparant les indicateurs d’accès aux soins entre différentes catégories de population et selon leur adhésion ou non au forfait.

Mots-Clés
Protection sociale, Santé maternelle et néonatale, enquêtes ménage, évaluation.

Terrains de recherche :
Mauritanie.

Calendrier
Novembre 2017 - 31 décembre 2018

Contact

email : DUMONT Alexandre alexandre.dumont chez ird.fr