Accueil > Projets de Recherche > Axe1 - Santé et Genre > MOVIHCAM - Risques et prévention du VIH chez les conducteurs de mototaxi au (...)

Axe1 - Santé et Genre

MOVIHCAM - Risques et prévention du VIH chez les conducteurs de mototaxi au Cameroun : une étude transversale intégrée

Responsables scientifiques

Partenariat

  • MOTO ACTION FRANCE (France, site web)
  • MOTO ACTION CAMEROUN (Cameroun, site web)
  • Université Catholique d’Afrique Centrale (Cameroun, site web)

Membres du CEPED participant au projet

Financement

  • Initiative 5%

Résumé

Dans les épidémies de VIH de type mixte comme celle du Cameroun, les groupes clés et la population générale contribuent ensemble à la transmission de l’infection. Les interventions pour la prévention ne sont donc efficaces que si elles touchent les différentes composantes de l’épidémie. Parmi les groupes à risque qui seraient potentiellement « pont » entre groupes clés et population générale se trouvent les conducteurs de mototaxi.
Même si elles sont limitées, les données disponibles indiquent que la majorité des conducteurs de mototaxi vivent en couple stable. Toutefois, leur profession les emmène à des contacts fréquents et récurrents avec des personnes à risque élevé d’infection par le VIH telles que les travailleuses du sexe. Plusieurs études ont montré que des comportements sexuels à risque étaient fréquemment observés chez les conducteurs de mototaxi. Une étude transversale récente conduite à Kampala a trouvé que la prévalence du VIH était de 7,5% chez les mototaxi contre 4,1% chez les hommes dans l’EDS national 2011. Toutefois, les résultats de cette étude ne sont pas forcément généralisables, en particulier en raison de l’échantillonnage non probabiliste utilisé.
Beaucoup reste à faire pour documenter et comprendre la situation des conducteurs de mototaxis. C’est pourquoi l’organisation franco-camerounaise Moto-Action, en charge des programmes de sensibilisation Moto Action Sida, a proposé de réaliser une étude portant sur cette population au Cameroun (financée dans le cadre de l’Initiative 5%- Expertise France). Cette étude comporte trois composantes : 1) étude des caractéristiques, organisation et interactions sociales des conducteurs de mototaxi ; 2) étude de la vulnérabilité des conducteurs de mototaxi par rapport au VIH/Sida ; 3) étude des stratégies d’intervention auprès des conducteurs de mototaxi et de la faisabilité d’utiliser les conducteurs de mototaxi comme relais des messages de préventions.
Cette étude adoptera une approche multidisciplinaire alliant analyses quantitatives et qualitatives et sera orientée vers l’action puisqu’elle est la première étape d’un projet global de réduction des risques d’infection par le VIH chez les professionnels du transport.

Mots-Clés

VIH, Population vulnérable, Afrique sub-Saharienne, conducteur de moto-taxi

Zone géographique

Cameroun (Douala, Yaoundé, Kribi, Edea, Garoua)

Calendrier

Mai 2015 – Mars 2016

Contact

Pierre.debeaudrap chez ird.fr

Résultats et valorisation

Publications