Accueil > Projets de Recherche > Axe1 - Santé et Genre > PALEVALUT - « Evaluation opérationnelle de la lutte intégrée contre le (...)

Axe1 - Santé et Genre

PALEVALUT - « Evaluation opérationnelle de la lutte intégrée contre le paludisme »

Responsables scientifiques

  • Rogier Christophe (Professeur - Institut Pasteur de Madagascar) – IP
  • Remoué Franck (UMR 224-MIVEGEC)
  • Chandre Fabrice (UMR 224-MIVEGEC)
  • Le Hesran Jean-Yves (UMR 216-Santé de la mère et de l’enfant en milieu tropical)
  • Egrot Marc (UMR 224-MIVEGEC)

Partenariat

  • A Madagascar
  • Institut Pasteur de Madagascar (coordinateur pays & coordinateur général)
  • UMR 196 CEPED-Centre Population Développement (IRD, Université Paris Descartes, INED)
  • Université Catholique de Madagascar
  • PNLP
  • Au Bénin
  • UMR 224 MIVEGEC : « Maladies Infectieuses et Vecteurs : Ecologie, Génétique, Evolution et Contrôle » (IRD 224-CNRS 5290-Universités de Montpellier 1 & 2) (coordinateur pays)
  • Faculté des Sciences de la Santé - Université d’Abomey-Calavi
  • UMR 216 (Santé de la mère et de l’enfant en milieu tropical)
  • Centre de Recherche Entomologique de Cotonou
  • PNLP
  • Au Cameroun
  • Centre Pasteur du Cameroun (coordinateur pays)
  • UMR 224 MIVEGEC
  • UMR7300 Espace
  • En Côte d’Ivoire
  • Institut Pierre Richet (Min. Santé, coordinateur pays)
  • Institut Pasteur de Côte d’Ivoire
  • Centre d’Entomologie Médical et Vétérinaire - Université de Bouaké, Centre de Recherche pour le Développement - Université de Bouaké
  • PNLP
  • Au Niger
  • Centre de Recherches Médicales et Sanitaires (coordinateur pays)
  • PNLP

Membres du CEPED participant au projet

Financement

  • Initiative 5 % du Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme
  • Institut Pasteur de Madagascar

Résumé

1. Objectif général
Concernant les stratégies de lutte contre le paludisme financées par le Fonds Mondial, FM (lutte anti-vectorielle, CTA, TPI et IEC), l’objectif général est de mettre au point, valider et publier, pour les pays d’Afrique subsaharienne et de l’Océan Indien une méthodologie pluridisciplinaire intégrée :
• d’évaluation post-déploiement de l’efficacité en conditions réelles (effectiveness) et de l’efficience des stratégies utilisable dans tous les contextes, et
• d’identification des facteurs interférant avec le déploiement et l’efficacité de ces stratégies, qu’ils soient de natures psychologique, sociale, culturelle, organisationnelle ou économique.

Le but est de mesurer l’impact des interventions du FM, d’identifier et mesurer les facteurs interférant avec l’efficacité des interventions du FM, de capitaliser les résultats obtenus, et de disséminer et/ou transposer ces résultats. Il s’agit de définir une « boite à outils » d’évaluation de la lutte intégrée contre le paludisme, à géométrie variable et déployée selon les besoins de l’évaluation et des pays concernés. Les éléments de cette « boite à outils » pourront être utilisés ensemble ou séparément, à l’échelle d’un pays, d’une région ou d’un district. Ils seront présentés dans un guide rassemblant les procédures et modes opératoires les plus adaptés qui auront été mis au point par des experts et validés dans des pays différant par leurs contextes épidémiologiques, entomologiques, sanitaires, économiques et socio-culturels.
Le présent projet et l’utilisation de ce guide permettront d’améliorer l’efficience et la qualité des interventions et des services par un renforcement des stratégies nationales et de leur adaptation aux besoins et aux contextes socio-culturels.
Les objectifs généraux secondaires qui seront également atteints dans le cadre de ce projet sont une fédération et un renforcement de l’expertise française et francophone en paludologie et un panorama de l’efficacité post-déploiement des mesures de lutte financées jusqu’à présent par le FM et une identification des facteurs interférant avec cette efficacité dans 5 pays d’endémie palustre.

2. Activités (5 paquets d’activité ou WP)

2.1) Sélection des méthodes et élaboration des éléments de la « boite à outils » (WP1).
Parmi les méthodes connues, sélection des méthodes pertinentes par rapport aux objectifs, les moins coûteuses, les plus reproductibles, et pouvant être standardisées (i.e. utilisables par d’autres experts que leurs concepteurs) en tirant parti de l’expérience des experts appartenant au consortium et de la littérature : ateliers méthodologiques.

2.2) Mise au point, évaluation et comparaison des méthodes (WP2).
Afin de pouvoir faire reposer le choix des méthodes identifiées par le WP1 sur des évidences, les méthodes sélectionnées seront mises au point (élaboration de protocoles et procédures standardisés) et mises en œuvre simultanément puis comparées, dans deux pays (Bénin et Madagascar), sur des terrains connus et où les équipes du consortium sont les plus expérimentées dans ce domaine.
2.2.1) Mise au point et évaluation des méthodes reproductibles et standardisées d’évaluation post-déploiement de l’efficacité en conditions réelles (effectiveness) et de l’efficience des mesures de lutte antipaludique.
2.2.2) Mise au point et évaluation des méthodes reproductibles et standardisées d’identification et de mesure de l’importance des facteurs culturels, sociaux, logistiques, économiques et biologiques (e.g. résistances) interférant avec l’accès, l’utilisation ou l’efficacité des mesures de lutte antipaludique.

2.3) Transfert et validation des méthodes sélectionnées et mises au point au WP2 (WP3).
Tirant parti des enseignements du WP2, un premier guide décrivant les méthodes retenues dans la « boite à outils » sera rédigé et appliqué dans des pays différents par de nouvelles équipes « pays » (Côte d’Ivoire, Niger, Cameroun), avec l’aide ou les conseils d’experts des deux premières équipes (du Bénin et de Madagascar).

2.4) Finalisation et diffusion de la « boite à outils » (WP4) sous la forme d’un guide méthodologique comprenant les procédures, les protocoles et les modes opératoires relatifs aux méthodes sélectionnées, évaluées et validées.

2.5) Coordination et transferts d’expérience (WP5). Un comité de pilotage réunira par téléconférence les responsables de la conduite des travaux de chaque pays ainsi que les représentants des PNLP une fois par semestre au moins. Le suivi et monitoring des activités reposera sur un système d’information ad hoc avec compte rendu mensuel.

Mots-Clés

Paludisme, évaluation, lutte antivectorielle

Zone géographique

Madagascar, Bénin, Côte d’Ivoire, Cameroun, Niger

Calendrier

Mai 2013-mai 2016

Contact

crogier chez pasteur.mg
dolores.pourette chez ird.fr

Résultats et valorisation

Publications

  • Pourette Dolorès, Mattern Chiarella, Raboanary Emma et Andrianasolo Andry Herisoa (2015) Anthropologie de la lutte contre le paludisme. Rapport final PALEVALUT Madagascar, Rapport de recherche, Antananarivo, Madagascar : Institut Pasteur de Madagascar, IRD, Université Catholique de Madagascar, 58 p.
  • Kesteman Thomas, Randrianarivelojosia Milijaona, Mattern Chiarella, Raboanary Emma, Pourette Dolorès, Girond Florian,Raharimanga Vaomalala, Randrianasolo Laurence, Piola Patrice et Rogier Christophe (2014) « Nationwide evaluation of malaria infections, morbidity, mortality, and coverage of malaria control interventions in Madagascar », Malaria Journal , 13 (465) (novembre 28). DOI : 10.1186/1475-2875-13-465. http://www.malariajournal.com/content/13/1/465/abstract