> Projets de Recherche > Axe 1 - Santé et Genre

PARCOURS • Parcours de vie, VIH / Sida et hépatite B chez les migrants originaires d’Afrique subsaharienne vivant en Ile-de-France

Responsables scientifiques

  • DESGRÉES du LOÛ Annabel (CEPED)
  • LERT France (INSERM)
  • DRAY-SPIRA Rosemary (INSERM)
  • LYDIE Nathalie (INPES)
  • BAJOS Nathalie (INSERM)

Partenariat

Membres du CEPED participant au projet

Autres membres participant au projet

Financement

Résumé

L‘infection par le VIH/Sida et l’hépatite B partagent des modes de transmission communs et affectent toutes deux lourdement la population d’origine africaine vivant en France, mais ces deux maladies diffèrent dans leurs répercussions sur la situation sociale des patients et leur circulation entre la France et leur pays d’origine. L’importance de ces deux infections pose, de façon spécifique à la population des Africains vivant en France, des questions relatives à trois domaines : la prévention (pour soi-même pour les non infectés / prévention de la transmission aux autres pour les infectés) ; l’accès au dépistage et à la prise en charge ; les conditions de vie avec la maladie. Ces trois étapes dépendent en grande partie des situations conjugales, familiales, économiques et sociales vécues dans le pays d’origine puis depuis l’arrivée en France. Il existe en effet chez les Africains vivant en France une grande variété de situations sociales correspondant à des raisons et à des conditions d’arrivée en France très hétérogènes. L’arrivée de la maladie dans le parcours de vie et la rapidité et la qualité de sa prise en charge vont dépendre étroitement de ces conditions sociales d’arrivée puis de vie en France, un des facteurs déterminant étant le statut administratif de la personne immigrée. Inversement, les remodelages sociaux consécutifs à la maladie dépendent probablement des itinéraires migratoires et du moment de l’infection ou du dépistage de cette infection dans cet itinéraire.
Ce projet avait pour objectif d’explorer comment les trajectoires de santé, les trajectoires sociales, migratoires, administratives s’entrecroisent et se construisent les unes par rapport aux autres parmi les Africains vivant en France qui sont atteints de VIH/Sida ou d’hépatite B chronique. De façon plus spécifique, il s’agit 1) d’étudier le rôle du parcours de vie et de migration sur les comportements de prévention et de soins des Africains vivant en France selon qu’ils sont ou non infectés par le VIH ou le virus de l’hépatite B ; et 2) d’étudier le rôle de la maladie (VIH/sida ou hépatite B) sur la trajectoire sociale et administrative des Africains vivant en France.
L’étude a été réalisée en 2012-2013auprès de 2500 personnes réparties en 3 groupes : un groupe de personnes vivant avec le VIH/sida, un groupe vivant avec une hépatite B chronique et un groupe n’ayant aucune de ces deux infections. La mise en perspective de ces trois groupes permet d’identifier d’éventuelles spécificités propres à la maladie en général et à chacune de ces infections en particulier au regard des différents aspects étudiés. Le recueil des données quantitatives a été réalisé par questionnaire biographique en face à face. Cette approche biographique permet de restituer l’enchaînement des différents évènements des parcours de vie et de santé et d’éclairer la situation présente (type de prise en charge de la maladie, qualité de vie du patient) à la lumière de l’ensemble des éléments de la trajectoire passée (administratifs, familiaux, socio-économiques, professionnels) et des projets du patient.
De plus, l’étude comporte un volet qualitatif mené auprès d’un sous échantillon de participants afin d’explorer plus particulièrement la relation entre professionnels de santé et patients africains et les conditions de vie des patients africains vivant avec le VIH ou avec l’hépatite B.
La recherche est menée en Ile de France, elle concerne les adultes nés en Afrique sub-saharienne et de nationalité étrangère à la naissance, quelle que soit leur situation administrative et quelle que soit leur date d’arrivée en France. Pour les trois groupes, le recrutement s’est fait dans des structures de santé (respectivement services VIH, centres de références pour le suivi de l’hépatite B et consultations de médecine générale), qui offrent un cadre similaire pour tous les groupes et où la confidentialité est garantie.

Un ouvrage de synthèse paru en juillet 2017 rassemble les principaux résultats de la recherche. On trouvera plus d’information sur l’ouvrage sur ce site.

La base de données est accessible aux chercheurs sur demande via le site de l’Archives des données issues de la statistique publique ADISP

Mots-Clés

VIH/sida, hépatite B, migrants.

Zone géographique

Ile de France

Calendrier

2011 : préparation de l’enquête - enquête pilote dans quelques centres.
2012-2013 : enquête à grande échelle.
2014-2018 : analyse des données et valorisation.

Contact
Courriel : annabel.desgrees chez ird.fr

Lien utiles

site web de l’ouvrage : www.ceped.org/parcours
site web pour accéder aux données de l’enquête  : ADISP

Parcours dans les médias

Sida et Africains immigrés en France : nouvelles données, une interview d’Annabel Desgrées du Loû dans l’émission Matières à penser de René Frydman sur France Culture, (19/09/2017)

Quelle prise en charge est prévue pour les migrants, une interview de Nicolas Vignier dans l’émission Votre santé m’intéresse sur BFM TV ( 01/03/2018)

Sida : la contamination des migrants a lieu aussi en France, une interview d’Annabel Desgrées du Loû, réalisée par Le Monde ( 24/07/2017)

Les violences sexuelles subies en France par les femmes migrantes , une interview de Julie Pannetier, dans l’émission Priorité Santé sur RFI (05/02/2018)

Écouter l’interview

Publications

2018


  • Gosselin Anne, Desgrées du Loû Annabel et Lelièvre Éva (2018) Prendre la mesure d’un tournant biographique : l’impact du VIH/sida sur les trajectoires de vie des immigrés subsahariens, Working Papers du CEPED (38), Paris : Ceped, 28 p. http://www.ceped.org/wp.
    Résumé : L’approche biographique en démographie permet de prendre en compte non pas la situation à un moment donné mais bien les trajectoires de vie dans leur ensemble ; l’objectif de cette étude est d’étudier les conséquences sur l’activité, le couple et le bien-être perçu d’un diagnostic de VIH dans les trajectoires de vies des immigrés subsahariens. Pour ce faire, une démarche méthodologique originale est proposée, à l’articulation entre des méthodes biographiques « classiques » qui s’intéressent à des transitions précises d’un état à un autre dans la trajectoire des individus et des méthodes dites holistes, qui prennent la trajectoire comme unité d’analyse. Les analyses reposent sur les données de l’enquête biographique Parcours, menée en 2012-2013 auprès de 926 immigrés subsahariens atteints de VIH/sida en Île-de-France. La combinaison de l’analyse de séquences et de modèles logistiques à temps discret à risques répétés permet de donner des résultats originaux sur l’impact du diagnostic dans des vies marquées par la migration. Pour la plupart des immigrés subsahariens, c’est la migration qui a un impact majeur sur les dimensions factuelles comme l’activité et la vie conjugale, et non le diagnostic. En revanche, le diagnostic entraîne une détérioration importante du bien-être perçu.
    Mots-clés : analyse biographique, analyse de séquences, immigrés, migration, trajectoires, VIH/sida.


  • Gosselin Anne, Desgrées du Loû Annabel et Lelièvre Eva (2018) « How to use sequence analysis for life course epidemiology? An example on HIV-positive Sub-Saharan migrants in France », Journal of Epidemiology and Community Health, 7 (6) (février 2), p. 507-512. DOI : 10.1136/jech-2017-209739. http://jech.bmj.com/lookup/doi/10.1136/jech-2017-209739.
    Résumé : Background Life course epidemiology is now an established field in social epidemiology; in sociodemography, the quantitative analysis of biographies recently experienced significant trend from event history analysis to sequence analysis. The purpose of this article is to introduce and adapt this methodology to a social epidemiology question, taking the example of the impact of HIV diagnosis on Sub-Saharan migrants’ residential trajectories in the Paris region. Methods The sample consists of 640 migrants born in Sub-Saharan Africa receiving HIV care. They were interviewed in healthcare facilities in the Paris region within the PARCOURS project, conducted from 2012 to 2013, using life event history calendars, which recorded year by year their health, family and residential histories. We introduce a two-step methodological approach consisting of (1) sequence analysis by optimal matching to build a typology of migrants’ residential pathways before and after diagnosis, and (2) a Cox model of the probability to experience changes in the residential situation. Results The seven-clusters typology shows that for a majority, the HIV diagnosis did not entail changes in residential situation. However 30% of the migrants experienced a change in their residential situation at time of diagnosis. The Cox model analysis reveals that this residential change was in fact moving in with one’s partner (HR 2.99, P<0.000) rather than network rejection. Conclusion This original combination of sequence analysis and Cox models is a powerful process that could be applied to other themes and constitutes a new approach in the life course epidemiology toolbox.


  • Gosselin Anne, Desgrées du Loû Annabel, Lelièvre Eva, Lert France, Dray-Spira Rosemary, Lydié Nathalie et the Parcours Study Group (2018) « Understanding Settlement Pathways of African Immigrants in France Through a Capability Approach: Do Pre-migratory Characteristics Matter? », European Journal of Population (janvier 22). DOI : 10/gctpvw. http://link.springer.com/10.1007/s10680-017-9463-z.


  • Pannetier Julie, Ravalihasy Andrainolo, Lydié Nathalie, Lert France et Desgrées du Loû Annabel (2018) « Prevalence and circumstances of forced sex and post-migration HIV acquisition in sub-Saharan African migrant women in France: an analysis of the ANRS-PARCOURS retrospective population-based study », The Lancet Public Health, 3 (1) (janvier), p. e16-e23. DOI : 10.1016/S2468-2667(17)30211-6. http://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S2468266717302116.
    Résumé : Background : Sub-Saharan African migrant women are a key population at risk of HIV infection in Europe. Using data from the ANRS-PARCOURS study, we aimed to assess the prevalence of forced sex after migration and its association with post-migration acquisition of HIV as well as the circumstances of forced sex after migration, including housing and administrative insecurity, among sub-Saharan African migrant women living in the Paris Region, France. Methods The ANRS-PARCOURS study was a retrospective life-event survey done between February, 2012, and May, 2013, in health-care facilities in the Paris region of France. Women were eligible if they were born in sub-Saharan Africa, aged between 18 and 59 years, and had been diagnosed with HIV infection at least 3 months earlier for women receiving HIV care or not diagnosed with HIV. In this analysis, we used ANRS-PARCOURS study data to compare the incidence of forced sex after migration in three groups of sub-Saharan African migrant women: those who acquired HIV after migrating, those who acquired HIV before migrating, and those without HIV. We assessed the associations between forced sex, sexual partnerships, and living conditions after migration with mixed-effects logistic regression and generalised structural equation models. The study is registered with ClinicalTrials.gov, number NCT02566148. Findings We obtained data from 980 eligible individuals who participated in the ANRS-PARCOURS study (407 without HIV and 573 HIV-positive) from 54 randomly selected health-care facilities. We excluded 20 women whose HIV infection could not be dated and eight women with missing data from the analyses, for a total of 405 women in the reference group (without HIV) and 547 women in the HIV group (156 with post-migration HIV acquisition, 391 with pre-migration HIV). Women who acquired HIV after migration experienced forced sex after migration more frequently than women without HIV (24 [15%] vs 18 [4%]; p=0.001). Forced sex after migration was associated with being hosted by family or friends (beta=0.95, 95% CI 0.19-1.72) and lack of stable housing (beta=1.10, 0.17-2.03). Lack of a residence permit was also associated with forced sex after migration. Interpretation The social hardships faced by sub-Saharan African migrant women after migration, especially a lack of housing or lack of a residence permit, increases their exposure to sexual violence and to HIV infection.
    Mots-clés : AFRIQUE SUBSAHARIENNE, FRANCE.


  • Pannetier Julie, Ravalihasy Andrainolo, Lydié Nathalie, Lert France et Desgrées du Loû Annabel (2018) « Protecting female migrants from forced sex and HIV infection », The Lancet Public Health, 3 (3) (mars), p. e112. DOI : 10.1016/S2468-2667(18)30027-6. http://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S2468266718300276.
    Résumé : While attracting international students is the declared objective of many countries of the global North, the regulation of movements of this migrant group does not escape the tensions that characterise policymaking on migration. This paper compares the evolution of student migration policies in three major European destinations - France, Spain and the UK - since the late 1990s. The aim is to evaluate whether policies in this area have converged or not, and the factors behind their evolution. Our findings suggest that despite common forces encouraging convergence, country-specific factors, such as countries' migration history and the political force in power, seem crucial in explaining important differences in actual policies across the three countries.
    Mots-clés : AFRIQUE SUBSAHARIENNE, EUROPE.


  • Vignier Nicolas, Desgrées du Loû Annabel, Pannetier Julie, Ravalihasy Andrainolo, Gosselin Anne, Lert France, Lydié Nathalie, Bouchaud Olivier, Dray Spira Rosemary et the PARCOURS Study Group (2018) « Access to health insurance coverage among sub-Saharan African migrants living in France: Results of the ANRS-PARCOURS study », éd. par Michael Gusmano, PLOS ONE, 13 (2) (février 15), p. e0192916. DOI : 10.1371/journal.pone.0192916. http://dx.plos.org/10.1371/journal.pone.0192916.
    Résumé : Background Migrants' access to care depends on their health insurance coverage in the host country. We aimed to evaluate in France the dynamic and the determinants of health insurance coverage acquisition among sub-Saharan migrants. Methods In the PARCOURS life-event retrospective survey conducted in 2012-2013 in health-care facilities in the Paris region, data on health insurance coverage (HIC) each year since arrival in France has been collected among three groups of sub-Saharan migrants recruited in primary care centres (N = 763), centres for HIV care (N = 923) and for chronic hepatitis B care (N = 778). Year to year, the determinants of the acquisition and lapse of HIC were analysed with mixed-effects logistic regression models. Results In the year of arrival, 63.4% of women and 55.3% of men obtained HIC. But three years after arrival, still 14% of women and 19% of men had not obtained HIC. HIC acquisition was accelerated in case of HIV or hepatitis B infection, for migrants arrived after 2000, and for women in case of pregnancy and when they were studying. Conversely, it was slowed down in case of lack of a residency permit and lack of financial resources for men. In addition, women and men without residency permits were more likely to have lost HIC when they had one. Conclusion In France, the health insurance system aiming at protecting all, including undocumented migrants, leads to a prompt access to HIC for migrants from sub-Saharan Africa. Nevertheless, this access may be impaired by administrative and social insecurities.
    Mots-clés : AFRIQUE SUBSAHARIENNE, FRANCE.


  • Vignier Nicolas, Dray Spira Rosemary, Pannetier Julie, Ravalihasy Andrainolo, Gosselin Anne, Lert France, Lydie Nathalie, Bouchaud Olivier, Desgrées du Loû Annabel et Chauvin Pierre (2018) « Refusal to provide healthcare to sub-Saharan migrants in France: a comparison according to their HIV and HBV status », European Journal of Public Health (juillet 2). DOI : 10/gdsgnh. https://academic.oup.com/eurpub/advance-article/doi/10.1093/eurpub/cky118/5048003.
    Résumé : AbstractBackground. In this study, we aim to measure and compare the frequency of reported denial of care in sub-Saharan African migrants living in the Paris a


  • Vignier Nicolas, Dray-Spira Rosemary, Bouchaud Olivier, Desgrées du Lou Annabel et Chauvin Pierre (2018) « Refusal to provide health care to sub-Saharan African migrants in France », The Lancet Public Health, 3 (1), p. e12. DOI : 10.1016/S2468-2667(17)30246-3. http://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S2468266717302463.
    Mots-clés : AFRIQUE SUBSAHARIENNE, FRANCE.
  • Vignier Nicolas, Gosselin Anne, Dray Spira Rosemary, Pannetier Julie, Ravalihasy Andrainolo, Lert France, Lydié Nathalie, Bouchaud Olivier, Desgrées du Loû Annabel et Chauvin Pierre (2018) « Recours au titre de séjour pour raison de santé des immigrés originiares d'Afrique subsaharienne vivant en Ile-de-France en fonction de leur statut vis à vis du VIH et de l'hépatite B. » (Communication orale), présenté à Conference AFRAVIH, Bordeaux.
    Résumé : En 1998, la France a instauré un droit au séjour pour soins pour les personnes étrangères suite à une mobilisation associative portée notamment par les organisations de lutte contre le VIH/Sida. Peu de données existent sur le niveau de recours et le niveau d’acceptation de ces demandes, notamment en fonction des pathologies. L’objectif de cette étude est de mesurer la demande de titre de séjour pour raison médicale et ses facteurs associés parmi des immigrés originaires d’Afrique subsaharienne en fonction de leur statut vis à vis du VIH et de l’hépatite B.. Méthodes L’étude ANRS PARCOURS a été réalisée en 2012-2013 en Ile-de-France auprès de trois groupes de personnes originaires d’Afrique subsaharienne recrutées dans des services de prise en charge du VIH (N=922, groupe VIH), de l’hépatite B chronique (N=777, groupe VHB) ou dans des centres de santé (N=761 ; groupe de référence). Les participants ont été interrogés sur le fait d’avoir déjà sollicité un titre de séjour pour raison de santé et son obtention ou non. Résultats Une demande de titre de séjour pour raison de santé avait été effectuée par 49,6% des participants du groupe VIH, 32,3% du groupe VHB et 5,2% du groupe de référence (p<0,001). Le taux d’acceptation de ces demandes était de 88,6% dans le groupe VIH, 65,4% dans le groupe VHB et 55,3% dans le groupe de référence (p<0,001). Ainsi 43,5% des immigrés subsahariens suivis pour une infection par le VIH en Ile-de-France, 20,5% de ceux suivis pour une hépatite B chronique et 2,9% de ceux consultant en centre de santé avaient obtenus un titre de séjour pour raison de santé. Dans le groupe VHB, une demande avait plus souvent été effectuée parmi les patients sous traitement ou ayant été traité pour leur hépatite B (41,7% vs 25,6%, p<0,001) et plus souvent parmi les patients cirrhotiques (44,6% vs 30,3%, p=0,04). Au sein du groupe de référence, les personnes ayant déclaré souffrir d’une maladie chronique avaient plus souvent effectué une demande (8,9% vs 2,4%, p<0,001). Dans les groupes VIH et VHB, les personnes diagnostiquées plus de 3 ans après leur arrivée en France étaient moins à même d’avoir sollicité un titre de séjour pour raison de santé. Conclusion Une proportion importante des immigrés subsahariens franciliens vivant avec le VIH a bénéficié d’un droit au séjour pour raison de santé. Les personnes vivant avec une hépatite B chronique ont également fréquemment sollicité ce droit mais l’ont moins souvent obtenu, en particulier quand ils n’avaient pas d’indication à un traitement. Il semble beaucoup plus rarement sollicité et obtenu pour d’autres pathologies. Depuis mars 2016, l’évaluation médicale des demandes de droit au séjour pour soins ont été modifiées, ce qui pourrait entraîner une modification dans les attributions de droit au séjour.

2017

  • Desgrées du Loû Annabel et Lert France, ss la dir. de (2017) Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, La Découverte, Paris, 360 p. (Recherches).
    Résumé : Pourquoi et comment l’infection VIH percute-t-elle la vie des immigrés d’Afrique subsaharienne en France ? Première étude quantitative d’ampleur menée par des chercheurs et des associations au sein de cette population particulièrement touchée par le virus, l’enquête ANRS Parcours a retracé en 2012-2013 les trajectoires migratoires, sociales, administratives et de santé de ces immigrés. Elle met en relief les difficultés d’installation, les bouleversements familiaux et professionnels à l’arrivée en France, et leurs conséquences en termes de santé. Plus qu’une recherche en santé publique, Parcours est une étude sur l’immigration en provenance de cette région du monde, une immigration marquée par des années de fragilité administrative et d’insécurité au quotidien. Elle met au jour les facteurs structurels qui pèsent, souvent de façon durable, sur l’installation des immigrés en France et accroissent leurs risques d’être infectés par le VIH une fois sur place. Elle montre aussi l’importance des dispositifs qui mettent en œuvre le principe d’universalité de l’accès aux soins (AME, PASS, associations humanitaires) et la nécessité de les garantir. Car la lutte contre le sida, véritable maladie de la précarité, passe par la réduction des inégalités de santé.
  • Annequin Margot, Gosselin Anne et Dray-Spira Rosemary (2017) « Trajectoires et mobilités professionnelles autour de la migration », in Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, éd. par Annabel Desgrées du Loû et France Lert, La Découverte, Paris, p. 73-91. (Recherches).
  • Desgrées du Lou Annabel et Lert France (2017) « Introduction », in Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, éd. par Annabel Desgrées du Loû et France Lert, La Découverte, Paris, p. 17-26. (Recherches).
  • Desgrées du Lou Annabel, Pannetier Julie, Ravalihasy Andrainolo et Gosselin Anne (2017) « Recueillir des parcours de vie : repères méthodologiques et population enquêtée », in Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, éd. par Annabel Desgrées du Loû et France Lert, La Découverte, Paris, p. 27-50. (Recherches).
  • Desgrées du Loû Annabel, Ravalihasy Andrainolo et Pannetier Julie (2017) « Des situations de précarité qui exposent aux risques sexuels et au VIH », in Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, éd. par Annabel Desgrées du Loû et France Lert, La Découverte, Paris, p. 139-159. (Recherches).
  • Eboko Fred (2017) « Parcours : archives du corps et leçons politiques d’un défi scientifique », in Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, éd. par Annabel Desgrées du Loû et France Lert, La Découverte, Paris, p. 327-340. (Recherches).
  • Gerbier-Aublanc Marjorie (2017) « Des capacités d’agir révélées par le vécu collectif de la maladie ? Le cas des femmes dans les associations de lutte contre le VIH », in Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, éd. par Annabel Desgrées du Loû et France Lert, La Découverte, Paris, p. 243-261. (Recherches).
  • Gosselin Anne, Desgrées du Lou Annabel et Lelièvre Eva (2017) « L’installation en France au fil des décennies : la situation a-t-elle évolué ? », in Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, éd. par Annabel Desgrées du Loû et France Lert, La Découverte, Paris, p. 53-72. (Recherches).
  • Gosselin Anne, Desgrées du Loû Annabel et Lelièvre Eva (2017) « L’impact du diagnostic VIH ou hépatite B sur les trajectoires de vie des immigrés subsahariens », in Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, éd. par Annabel Desgrées du Loû et France Lert, La Découverte, Paris, p. 209-224. (Recherches).
  • Le Guen Mireille, Desgrées du Loû Annabel, Bajos Nathalie et Marsicano Élise (2017) « Migration et évolutions des situations conjugales : entre diversification des partenaires et persistance des asymétries de genre, par Mireille Le Guen », in Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, éd. par Annabel Desgrées du Loû et France Lert, La Découverte, Paris, p. 92-112. (Recherches).
  • Lert France et Desgrées du Lou Annabel (2017) « Conclusion », in Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, éd. par Annabel Desgrées du Loû et France Lert, La Découverte, Paris, p. 341-352. (Recherches).
  • Maraux Barbara et Lert France (2017) « La contraception chez les femmes immigrées d’Afrique subsaharienne en Île-de-France : une pratique généralisée comme dans la population générale, des méthodes différentes », in Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, éd. par Annabel Desgrées du Loû et France Lert, La Découverte, Paris, p. 299-313. (Recherches).
  • Pannetier Julie, Desgrées du Lou Annabel et Lert France (2017) « Santé mentale et parcours migratoires : symptômes d’anxiété et de dépression », in Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, éd. par Annabel Desgrées du Loû et France Lert, La Découverte, Paris, p. 287-298. (Recherches).
  • Pannetier Julie, Desgrées du Loû Annabel et Ravalihasy Andrainolo (2017) « Violences sexuelles : place dans le parcours de vie et relation avec le risque d’infection VIH en France », in Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, éd. par Annabel Desgrées du Loû et France Lert, La Découverte, Paris, p. 160-172. (Recherches).
  • Pilecco Flavia B. et Guillaume Agnès (2017) « Recours à l’avortement : changements autour de la migration », in Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, éd. par Annabel Desgrées du Loû et France Lert, La Découverte, Paris, p. 314-326. (Recherches).
  • Pourette Dolores (2017) « Genre et relation de soin entre soignants et patient-e-s originaires d’Afrique subsaharienne vivant avec le VIH ou ayant une hépatite B chronique », in Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, éd. par Annabel Desgrées du Loû et France Lert, Paris : La Découverte, p. 225-242. (Recherches).
  • Ravalihasy Andrainolo, Lert France et Vignier Nicolas (2017) « Santé, besoins de prévention et de soins », in Parcours. Parcours de vie et de santé des Africains immigrés en France, éd. par Annabel Desgrées du Loû et France Lert, La Découverte, Paris, p. 265-286. (Recherches).

  • Gosselin Anne, Lelièvre Éva, Ravalihasy Andrainolo, Lert France, Lydié Nathalie et Desgrées du Lou Annabel (2017) « Migration and HIV: a double penalty? Assessing the respective impacts of migration and HIV diagnosis on Sub-Saharan immigrants' lives in Paris greater area. Results from the ANRS parcours survey » (poster), présenté à 9th IAS Conference on HIV Science (IAS 2017), Paris. http://programme.ias2017.org/.


  • Gosselin Anne, Lelièvre Eva, Ravalihasy Andrainolo, Lydié Nathalie, Lert France, Desgrées du Loû Annabel et for the Parcours Study Group (2017) « "Times Are Changing": The Impact of HIV Diagnosis on Sub-Saharan Migrants’ Lives in France », PLOS ONE, 12 (1) (janvier 27), p. e0170226. DOI : 10.1371/journal.pone.0170226. http://dx.doi.org/10.1371%2Fjournal.pone.0170226.
    Résumé : Background Migrants account for 35% of HIV diagnoses in the European Union (ECDC/WHO 2014). Little is known about the impact of such a lifelong infection diagnosis on lives that are already disrupted by migration. In this paper, we assess the impact of HIV diagnosis on activity, union, well-being among African migrants living in France, the second group most affected by HIV after MSM. We compare it with the impact of the diagnosis of Hepatitis B, another lifelong infection affecting African migrants. Methods We use the ANRS PARCOURS survey, a retrospective life-event survey led in 2012–2013 in 74 health structures in Paris greater area which collected 926 life histories of Sub-Saharan migrants living with HIV and 779 with Hepatitis B. We modelled the probability year by year since 18 years of age until data collection to lose one’s activity, to experience a conjugal break up and degradation of well-being and we estimated the impact of migration and of HIV and Hepatitis B diagnoses on these probabilities, after adjustment on other factors, thanks to discrete-time logistic regressions. Results Migration entailed loss of activity and conjugal break up, though HIV diagnosis after migration did not statistically impact on these outcomes. Yet HIV diagnosis had a massive negative impact on well-being (aOR = 11.31 [4.64–27.56] for men and 5.75 [2.79–11.86] for women). This negative impact on well-being tended to diminish for persons diagnosed after 2004. The negative impact of HIV diagnosis on African migrants’ well-being seems to be attenuated in the last decade, which hints at a normalization of the subjective experience of HIV diagnosis.

  • Gosselin Anne, Ravalihasy Andrainolo, Lert France, Lydié Nathalie et Desgrées du Lou Annabel (2017) « HIV and access to rights for sub-Saharan immigrants in France: results from the ANRS Parcours Survey » (poster), présenté à 9th IAS Conference on HIV Science (IAS 2017), Paris. http://programme.ias2017.org/.


  • Limousi Frédérike, Lert France, Desgrées du Loû Annabel, Dray-Spira Rosemary, Lydié Nathalie et PARCOURS Study Group (2017) « Dynamic of HIV-testing after arrival in France for migrants from sub-Saharan Africa: The role of both health and social care systems », éd. par Graciela Andrei, PLOS ONE, 12 (12) (décembre 21), p. e0188751 (14 p.). DOI : 10.1371/journal.pone.0188751. http://dx.plos.org/10.1371/journal.pone.0188751.
    Résumé : Objective HIV testing is an important tool in the management of the HIV epidemic among key populations. We aimed to explore the dynamic of first-time HIV testing in France for sub-Saharan migrants after their arrival. Methods ANRS-Parcours is a retrospective life-event survey conducted from 2012 to 2013 in health-care facilities in the Paris region, among 926 sub-Saharan HIV-infected migrants and 763 non-infected migrants. After describing the time to first HIV test in France and associated circumstances, we performed a discrete-time logistic regression to analyze the influence of socioeconomic position, contact with the healthcare system and sexual behaviors, on first-time HIV testing in France in migrants who arrived after 2000. Results Median first-time HIV testing occurred during the second year spent in France for noninfected men and women in both groups, and during the first year for men of the HIV group. The probability of testing increased with hospitalization and pregnancy for women of both groups. For non-infected men unemployment and absence of a residence permit were associated with an increased probability of HIV testing [respectively, OR = 2.2 (1.2-4.1) and OR = 2.0 (1.1-3.5)]. Unemployment was also associated with an increased probability of first-time HIV-testing for women of the HIV group [OR: 1.7 (1.0-2.7)]. Occasional and multiple sexual relationships were associated with an increased probability of first-time testing only for HIV-infected women [OR: 2.2 (1.2-4.0) and OR = 2.4 (1.3-4.6)]. Conclusion Access to first HIV testing in France is promoted by contact with the health care system and is facilitated for unemployed and undocumented migrants after arrival. However, testing should be offered more systematically and repeated in order to reduce time between HIV infection and diagnosis, especially for deprived people which are particularly vulnerable regarding HIV infection.


  • Pannetier Julie, Gigonzac Virginie, Lydié Nathalie, Desgrées du Loû Annabel et Dray-Spira Rosemary (2017) « Timing of chronic hepatitis B diagnosis after migration and its determinants among Sub-Saharan African migrants living in France », éd. par Ravi Jhaveri, PLOS ONE, 12 (12) (décembre 28), p. e0189196 (14 p.). DOI : 10.1371/journal.pone.0189196. http://dx.plos.org/10.1371/journal.pone.0189196.
    Résumé : Objective In European countries, chronic hepatitis B (CHB) disproportionately affects migrants from medium-and high-endemic areas and is largely underdiagnosed. To inform policy and improve screening strategies, we measured the timing of CHB diagnosis after migration and its determinants among sub-Saharan migrants living in the Paris metropolitan area (France). Design The PARCOURS study is a retrospective life-event history survey conducted in health care services in 2012-2013 among 779 migrants from sub-Saharan Africa who were receiving care for CHB. We investigated the timing of CHB diagnosis from the time of arrival in France using the Kaplan-Meier method and characteristics associated with CHB diagnosis since the time of arrival in France using discrete-time multivariate logistic regression models. Results The median CHB diagnosis occurred during the fourth year spent in France for men and during the second year spent in France for women. Among men, the probability of CHB diagnosis increased during years with (versus without) a temporary resident permit (aOR: 1.6, 95% CI: 1.1-2.2), a precarious accommodation (aOR: 1.7, 95% CI: 1.1-2.6), and hospitalization (aOR: 7.7, 95% CI: 3.4-15.1). Among women, CHB diagnosis was more likely to occur during years with unemployment (aOR: 1.9, 95% CI: 1.1-3.94), pregnancy (aOR: 6.6, 95% CI: 3.5-12.5) and hospitalization (aOR: 9.0, 95% CI: 2.95-32.3). For both sexes, the probability of CHB diagnosis was higher among those who migrated to France because they were threatened in their country. Conclusion This study shows that social hardships (residential, economic, administrative) and contact with the health care system after arrival in France hasten access to a CHB diagnosis.


  • Pannetier Julie, Lert France, Jauffret Roustide Marie et Desgrées du Loû Annabel (2017) « Mental health of sub-saharan african migrants: The gendered role of migration paths and transnational ties », SSM - Population Health, 3, p. 549-557. DOI : 10.1016/j.ssmph.2017.06.003. http://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S2352827316301884.

  • Pilecco Flavia B., Ravalihasy Andrainolo, Guillaume Agnès, Desgrées du Lou Annabel et PARCOURS Study Group (2017) « Induced abortion, migration and HIV: an analysis of migrants from sub-Saharan Africa living in Île-de-France » (poster (A-854-0192-01326), présenté à 9th IAS Conference on HIV Science (IAS 2017), Paris. http://programme.ias2017.org/.


  • Vignier Nicolas, Dray-Spira Rosemary, Lert France, Pannetier Julie, Ravalihasy Andrainolo, Gosselin Anne, Lydié Nathalie, Bouchaud Olivier, Desgrées du Loû Annabel et Grp Anrs-Parcours (2017) « Accès aux soins des personnes originaires d'Afrique subsaharienne vivant avec une hépatite B chronique = Health care access of Sub-Saharan African migrants living with chronic hepatitis B », Santé Publique, 3 (29), p. 361-370. DOI : 10.3917/spub.173.0361. https://www-cairn-info.frodon.univ-paris5.fr/revue-sante-publique-2017-3-page-361.htm.
    Résumé : Objective: The objective of this study was to analyse health care access of Sub-Saharan African migrants living with chronic hepatitis B (CHB) in France. Methods: The ANRS-Parcours survey was a life-event survey conducted in 2012-2013 among Sub-Saharan African migrants recruited by health care facilities managing CHB in the Paris region. Data were collected by face-to-face interview using a biographical grid and a standardized questionnaire. Results: 96.4% of the 619 participants basic health insurance coverage with CMU universal health insurance coverage in 18.6% of cases and AME state medical assistance in 23.4% of cases. One-third of basic health insurance beneficiaries did not have any complementary health insurance and 75.7% had long-term disease status. The median time to acquisition of health insurance cover after arrival in France was one year. 22.0% of participants reported delaying health care for financial reasons since their arrival in France and 9.7% reported being refused health care usually due to refusal of CMU or AME. Health care access was effective within one year of the diagnosis. Delayed health care access was more common among people without health insurance coverage in the year of diagnosis. Patients lost to follow-up for more than 12 months were rare. Conclusion: Sub-Saharan African migrants living with chronic hepatitis B rapidly access health insurance coverage and health care. However, barriers to health care access persist for some people, essentially due to absent or incomplete health insurance cover and refusal of care for AME or CMU beneficiaries.
    Mots-clés : AFRIQUE SUBSAHARIENNE, France, Health Care Quality, Access, and Evaluation, Health insurance coverage, Hepatitis B, migrants, sub-Saharan Africa.

2016


  • Desgrées du Loû Annabel, Pannetier Julie, Ravalihasy Andrainolo, Gosselin Anne, Le Guen Mireille, Panjo Henri, Bajos Nathalie, Lydié Nathalie, Lert France et Dray-Spira Rosemary (2016) « La précarité augmente le risque d’infection VIH en France chez les migrants subsahariens. Résultats de l’étude ANRS- PARCOURS 2012-2013 » (Communication orale ( AFRAVIH2016 - 1046- S8.02), présenté à 8e Conférence Internationale Francophone VIH/Hépatites - AFRAVIH 2016, Bruxelles, Belgique. https://youtu.be/RKid6Hw7bm4?t=330.
    Résumé : En Europe, les migrants sub-sahariens sont le deuxième groupe le plus touché par le VIH, en partie parce qu’ils ont pu être infectés dans leurs pays d’origine, mais aussi du fait d’infections survenues dans le pays d’arrivée. En France, on estime que 30% des femmes et 44% des hommes nés en Afrique sub-saharienne et suivis pour un VIH ont été infectés après l’arrivée. Cependant les déterminants de l’acquisition après la migration sont mal connus.
  • Desgrées du Loû Annabel, Pannetier Julie, Ravalihasy Andrainolo, Gosselin Anne, Le Guen Mireille, Panjo Henri, Bajos Nathalie, Lydié Nathalie, Lert France et Dray-Spira Rosemary (2016) « Hardships increase HIV infection risk among sub-Saharan migrants living in France. Results from the ANRS- PARCOURS study 2012-2013 » (Communication orale), présenté à EUPHA’s 6th European Conference on Migrant and Ethnic Minority Health, Oslo, Norvège.


  • Desgrées du Loû Annabel, Pannetier Julie, Ravalihasy Andrainolo, Le Guen Mireille, Gosselin Anne, Panjo Henri, Bajos Nathalie, Lydie Nathalie, Lert France et Dray-Spira Rosemary (2016) « Is hardship during migration a determinant of HIV infection? Results from the ANRS PARCOURS study of sub-Saharan African migrants in France: », AIDS, 30 (4), p. 645-656. DOI : 10.1097/QAD.0000000000000957. http://content.wkhealth.com/linkback/openurl?sid=WKPTLP:landingpage&an=00002030-201602200-00013.
    Résumé : {Objectives: } In Europe, sub-Saharan African migrants are a key population for HIVinfection. We analyse how social hardships during settlement in France shape sexual partnerships and HIV risk. {Design:} PARCOURS is a life-event survey conducted in 2012–2013 in 74 health-care facilities in the Paris region, among three groups of sub-Saharan migrants: 926 receiving HIV care (296 acquired HIV in France), 779 with chronic hepatitis B, and 763 with neither HIV nor hepatitis B (reference group). {Methods:} Hardships (lack of residence permit, economic resources and housing) and sexual partnerships were documented for each year since arrival in France. For each sex, reported sexual partnerships were compared by group and their associations with hardships each year analysed with mixed-effects logistic regression models. Results: Hardships were frequent: more than 40% had lived a year or longer without a residence permit, and more than 20% without stable housing. Most of the migrants had nonstable and concurrent partnerships, more frequent among those who acquired HIV in France compared with reference group, as were casual partnerships among men (76.7 vs. 54.2%; P¼0.004) and women (52.4 vs. 30.5%; P¼0.02), concurrent partnerships among men (69.9 vs. 45.8%; P¼0.02), and transactional partnerships among women (8.6 vs. 2.3%; P¼0.006). Hardship increased risky behaviours: in women, lacking a residence permit increased casual and transactional partnerships [resp. odds ratio (OR)¼2.01(1.48–2.72) and OR¼6.27(2.25–17.44)]. Same trends were observed for lacking stable housing [OR¼3.71(2.75–5.00) and OR¼10.58 (4.68–23.93)]. {Conclusion:} Hardships faced by migrants increase HIV risks. Women, especially during the period without stable housing, appear especially vulnerable.

  • Desgrées du Loû, Annabel (2016) « Quand les migrants contractent le sida en France », La Recherche, 511, avril 26, p. 69-72. http://www.larecherche.fr/savoirs/epidemiologie/quand-migrants-contractent-sida-france-21-04-2016-204404.
    Résumé : Les migrants d’Afrique sub-saharienne arriveraient en France déjà contaminés par le virus du sida ? Faux : bon nombre d’entre eux se contaminent à leur arrivée dans l’Hexagone. En cause, la grande précarité à laquelle ils sont confrontés. L'auteur de cette étude, Annabel Desgrées du Loû, vient de présenter ses résultats au symposium AfraVIH, à Bruxelles.

  • Pourette Dolores et Dalsheimer Laura (2016) « VIH et hépatite B chronique chez des migrants subsahariens : des prises en charge différentes affectant le rapport aux soins, les attentes et les recours des patients », in Regards croisés sur la santé et la maladie: recherches anthropologiques, recherches cliniques, éd. par Caroline Després, Serge Gottot, Hélène Mellerio, et Maria Teixeira, Paris : Editions des archives contemporaines, p. 175-196. ISBN : 978-2-8130-0226-6.


  • Gerbier-Aublanc Marjorie, Gosselin Anne et The PARCOURS Study Group (2016) « Access to employment among African migrant women living with HIV in France: opportunities and constraints », AIDS Care, 28 (8) (août 2), p. 1058-1061. DOI : 10.1080/09540121.2016.1173644. http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/09540121.2016.1173644.
  • Gosselin Anne et Desgrées du Loû Annabel (2016) « Enquête ANRS-Parcours Parcours de vie, VIH et hépatite B chez les migrants subsahariens vivant en Ile-de-France » (Communication orale invitée), présenté à 8e Conférence Internationale Francophone VIH/Hépatites - AFRAVIH 2016, Bruxelles, Belgique.

  • Gosselin Anne, Desgrées du Loû Annabel, Lelièvre Eva, Lert France, Dray-Spira Rosemary et Lydié Nathalie (2016) « Migrants subsahariens : combien de temps leur faut-il pour s’installer en France ? », Population et Sociétés, 5 (533), p. 4. http://www.ined.fr/fr/publications/population-et-societes/migrants-subsahariens/.

  • Gosselin Anne, Desgrées du Loû Annabel, Lelièvre Éva, Lert France, Dray-Spira Rosemary, Lydié Nathalie et PARCOURS Study Group (2016) Understanding Sub-Saharan migrant settlement in France through a capability approach: evidence from a life-event history survey, Working Papers du CEPED (33), Paris : CEPED, 33 p. http://www.ceped.org/wp.
    Résumé : Settlement is a key moment in migrant trajectories in a new country. Although the field of migration studies has placed great emphasis on the causes of migration and its consequences, relatively much less is known about the moment of settlement. One of the reasons for this lies in the scarcity of longitudinal data that allow for an analysis of the settlement process. Drawing on Amartya Sen's concept of capabilities, this study aims at understanding Sub-Saharan migrant settlement in France and its potential interaction with HIV/AIDS and chronic hepatitis B which particularly affect this population. Using the PARCOURS life-event history survey led in 2012-2013 in Paris area which collected 2468 trajectories of migrants affected or not by HIV/AIDS or hepatitis B, we analyse the dynamics and factors of obtaining a personal dwelling, a residence permit and financial autonomy. We show that Sub-Saharan migrants take 6 to 9 years in median to obtain a minimal stability (dwelling, papers, resource) whatever their HIV or hepatitis B statuses are. They are then exposed to social difficulties during a long period. The sequence of settlement is gendered: men first access an activity whereas women first access personal dwelling. Being educated for men, and having a stable partner in France upon arrival both for men and women accelerate settlement.
    Pièce jointe wp33.pdf 1.5 Mo
  • Gosselin Anne, Ravalihasy Andrainolo, Lelièvre Eva, Lydié Nathalie, Lert France, Dray-Spira Rosemary et Desgrées du Loû Annabel (2016) « Migration and HIV/Aids: a double penalty? Impacts of migration and diagnosis on Sub-Saharan migrant women’ living conditions in France » (Poster), présenté à EUPHA’s 6th European Conference on Migrant and Ethnic Minority Health, Oslo, Norvège.

  • Gosselin Anne, Ravalihasy Andrainolo, Lelièvre Eva, Lydié Nathalie, Lert France, Dray-Spira Rosemary, Desgrées du Loû Annabel et Group PARCOURS Study (2016) « Migration et VIH : une double peine ? Impacts de la migration et du diagnostic sur les conditions de vie des femmes migrantes d’Afrique subsaharienne en France » (Communication orale ( AFRAVIH2016 - 1349), présenté à 8e Conférence Internationale Francophone VIH/Hépatites - AFRAVIH 2016, Bruxelles, Belgique. https://www.youtube.com/watch?v=3ZxlZCt-C1c.
    Résumé : Les femmes migrantes d’Afrique subsaharienne sont le deuxième groupe le plus touché par le VIH/sida en France. A l’heure où le débat est engagé en Europe sur les conditions d’accueil des migrants et sur l’impact de la migration sur les vies des personnes, nous mesurons les impacts respectifs de la migration et du diagnostic VIH sur les difficultés que ces femmes, soumises ainsi à une « double peine », peuvent rencontrer en France.
  • Le Guen Mireille (2016) « Formes de sexualités et conditions de vie chez migrant.e.s d'Afrique subsaharienne vivant en France » (Cridup), présenté à La démographie en tout genre, Paris.
  • Pannetier Julie, Jauffret Roustide Marie, Lert France et Desgrées du Loû Annabel (2016) « Anxiety and depressive disorders among sub-Saharan African immigrants in France: Results from the ANRS PARCOURS study » (Communication orale), présenté à EUPHA’s 6th European Conference on Migrant and Ethnic Minority Health, Oslo, Norvège.

  • Pannetier Julie, Lert France, Bajos Nathalie, Lydié Nathalie, Dray-Spira Rosemary et Desgrées du Loû Annabel (2016) « Stigmatisation et troubles mentaux communs chez les personnes nées en Afrique sub-Saharienne vivant avec le VIH et l’Hépatite B en France : résultats de l’étude ANRS-PARCOURS » (Communication orale ( AFRAVIH2016 - 1384 - S2.03), présenté à 8e Conférence Internationale Francophone VIH/Hépatites - AFRAVIH 2016, Bruxelles, Belgique. https://youtu.be/3ZxlZCt-C1c.
    Résumé : Plusieurs études font état de fortes incidences de dépression chez les personnes immigrantes et chez les personnes vivant avec le VIH. L’objectif de cette communication est de présenter l'influence respective des conditions de la migration, des conditions vie ainsi que des pathologies VIH et hépatite B sur l'anxiété et la dépression chez les personnes nées en Afrique sub-Saharienne vivant en France

  • Pannetier Julie, Ravalihasy Andrainolo, Le Guen Mireille, Gosselin Anne, Bajos Nathalie, Lydié Nathalie, Lert France, Dray-Spira Rosemary et Desgrées Du Loû Annabel (2016) « Forced sex, migration and HIV infection among women from sub-Saharan Africa living in France: Results from the ANRS PARCOURS study » (communication orale), présenté à 21st International AIDS Conference (AIDS 2016), Durban, South Africa. http://programme.aids2016.org/Programme/Session/126.

  • Pilecco Flavia B., Guillaume Agnès, Ravalihasy Andrainolo, Lert France, Bajos Nathalie, Lydie Nathalie, Dray-Spira Rosemary et Desgrées du Lou Annabel (2016) « HIV, hepatitis B and abortion among migrants from sub-Saharan Africa living in Île-de-France » (Communication orale (abstract p.136), présenté à 6th European Conference on Migrant and Ethnic Minority Health, Oslo, Norvège. http://eupha-migranthealthconference.com/wp-content/uploads/2016/06/abstract-book-eupha2016.pdf.

0 | 50

--- Exporter la sélection au format