Accueil > Projets de Recherche > Axe1 - Santé et Genre > PediacamDev - Evaluation transversale du développement des enfants âgés de 4 (...)

Axe1 - Santé et Genre

PediacamDev - Evaluation transversale du développement des enfants âgés de 4 à 7 ans infectés ou exposés á l’infection par le VIH de la cohorte ANRS 12140 (ANRS 12322)

Responsables scientifiques

  • DEBEAUDRAP Pierre (CEPED)
  • Tedjokem Mathurin (Centre Pasteur du Cameroun)
  • Faye Albert (Hôpital Robert Debré)

Partenariat

  • Centre Pasteur du Cameroun (Cameroun)
  • Inserm (France)
  • Centre Mère Enfant/Fondation Chantal Bia (Cameroun)
  • Hôpital d’Essos (Cameroun)
  • Hôpital de Laquintinie (Cameroun)

Membres du CEPED participant au projet

Financement

  • Agence National de Recherche sur le Sida et les Hépatites virales (Inserm-ANRS)

Résumé

Les atteintes cognitives, motrices et sensorielles liées au VIH ont été et restent des problèmes importants chez l’enfant. Même si l’avènement des traitements antirétroviraux (ARV) a permis une diminution de la fréquence des tableaux gravissimes d’encéphalopathies progressives, la littérature montre que des atteintes plus limitées semblent persister (essais CHER et PREDICT). Les conséquences sur le long terme sont encore mal connues mais risquent de constituer un problème de santé publique en Afrique sub-Saharienne où vivent la grande majorité des enfants nés de mères infectées par le VIH. Pourtant, les données sur l’importance de ces atteintes cognitives, motrices et sensorielles, ainsi que sur les interactions avec les autres facteurs susceptibles de retarder le développement de ces enfants, restent encore parcellaires dans les pays à ressources limitées.
La cohorte Pediacam (ANRS 12140 /12225) offre une opportunité rare en Afrique sub-Saharienne de mieux comprendre le développement d’enfants infectés par le VIH et d’enfants exposés non-infectés suivis depuis leur naissance. Cette étude ancillaire vise à réaliser une évaluation des atteintes sensorielle et neuro-cognitive détaillée des enfants de Pediacam âgés entre 4 et 7 ans. Elle pourra ainsi apporter des informations complémentaires à celles disponibles dans les essais CHER et PREDICT sur le devenir à long terme (1) des enfants infectés, selon l’âge à l’initiation des ARV, et (2) des enfants non infectés mais exposés au VIH, en comparaison avec le groupe témoin non infecté non exposé au VIH de la cohorte
Plus spécifiquement, cette étude transversale nichée a pour objectif :
1) Estimer la fréquence des différentes atteintes cognitives, motrices et sensorielles entre 4 et 7 ans chez des enfants nés de mères infectées par le VIH et pris en charge dans les 7 premiers mois de vie :
 Développement moteur global et atteintes motrices spécifiques ;
 Développement cognitif global avec une attention spéciale sur :
-  L’intégration Visio-spatiale
-  L’Attention et l’intégration motrice
-  Le Langage
-  Les Fonctions adaptatives
-  La Mémoire
 Atteintes sensorielles (visuelles et auditives) ;

2) Chez les enfants exposés non infectés : étudier l’effet de l’exposition au VIH maternel et/ou des expositions périnatales aux ARV dans le cadre de la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant (PTME) sur ces atteintes ;

3) Chez les enfants infectés : étudier l’effet de la précocité du traitement ARV (avant 3 mois versus entre 3 et 7 mois) sur ces atteintes ;

4) Identifier de façon exploratoire les facteurs associés (pronostics) au risque d’atteinte sensorielle et neurocognitive dans ce contexte et décrire les conséquences sur la vie sociale de ces enfants (participation sociale et handicap)

Mots-Clés

VIH, développement neuro-cognitif, enfant, handicap, Afrique sub-Saharienne

Zone géographique

Cameroun (Yaoundé, Douala).

Calendrier

Octobre 2015 – Octobre 2016

Contact
email : Pierre.debeaudrap chez ird.fr

Résultats et valorisation

Publications