Accueil > Projets de Recherche > Axe 3 - Education et savoirs au Sud > Des « talents féminins » pour une nation en développement : l’éducation scolaire (...)

Axe 3 - Education et savoirs au Sud

Des « talents féminins » pour une nation en développement : l’éducation scolaire des filles et des femmes éthiopiennes (1974-2015)

Responsables scientifiques

Membres du CEPED participant au projet

Résumé

Depuis les années 1990, l’éducation des femmes dans les pays dits du « Sud » est considérée à l’échelle internationale comme une « clé du développement ». Ceci repose sur deux postulats qui plongent leurs racines dans le 19e siècle : l’éducation en général est un instrument de transformation sociale, l’éducation des filles en particulier permet de réformer la société à travers la famille. Ainsi, les discours internationaux assimilent souvent la relative sous scolarisation des filles dans nombre de pays africains aux problèmes de développement plus larges du continent. Questionner ces considérations générales implique des études socio-historiques contextualisées. Or, si de telles études portant sur des espaces africains sont en cours, elles demeurent peu nombreuses et l’Éthiopie en constitue un des points aveugles.
Cette recherche vise à placer les politiques d’éducation des filles et des femmes éthiopiennes dans une perspective historique afin de comprendre leurs effets sur les statuts et rôles assignés aux femmes, ainsi que sur les représentations et pratiques de genre. Le travail porte sur les deux régimes qui se sont succédé depuis la chute de Haylä Sellasé en 1974. Suite à de timides précédents, la révolution de 1974 a initié une politique éducative de masse qui a particulièrement touché les filles et les femmes éthiopiennes. Il s’agit d’abord de se pencher sur les manières dont les gouvernements ont conçu leurs politiques éducatives, pour comprendre comment le genre est un cadre et un support de la construction de l’État-nation et des politiques de développement. Un second temps s’intéressera aux ressorts de la scolarisation des filles, à la convergence des politiques étatiques et des dynamiques sociales. Cette trame de fond soutiendra une analyse des processus de transmission des savoirs, savoirs-faire, valeurs et comportements à inculquer. Enfin, un dernier temps s’intéressera à la manière dont quatre décennies d’éducation des filles ont travaillé les représentations, pratiques et rapports de genre. La méthodologie mobilisée est à la croisée de l’histoire et de la sociologie. Le corpus documentaire se compose de sources écrites et orales qui témoignent de la manière dont l’éducation des filles est un point d’intersection de dynamiques locales, nationales et internationales qui se rencontrent, se négocient, se confrontent.

Mots-Clés

Éducation des filles, État-nation, Développement.

Zone géographique

Éthiopie (Addis-Abeba, Wello, Wolaita).

Calendrier

De décembre 2015 à décembre 2016

Contact

pierreguidi chez outrenet.com

Résultats et valorisation

Publications