Accueil > Projets de Recherche > Axe 2 - Migration, pouvoir, développement > Démographie anthropologique

Axe 2 - Migration, pouvoir, développement

Démographie anthropologique

Responsable scientifique

Partenariat

  • Constitution d’un groupe de recherche avec notamment Philip Kreager (Oxford), Jennifer Johnson-Hanks (Berkeley), Yves Charbit, Patrick Zylberman (Centre Virchow Villermé (Paris, Université Paris Descartes) qui prepare actuellement un atelier scientifique sur les methodes et les objets de la démographie anthropologique de la santé (fin 2016). Les travaux de cet atelier aboutiront à la publication d’un ouvrage soit chez Springer soit chez Oxford University Press.

Membres du CEPED participant au projet

Financement

  • Centre Virchow Villermé (Paris, Université Paris Descartes)

Résumé

Je m’inscris dans une démographie dite compréhensive articulant démographie et anthropologie inspirée de l’école américaine dite de l’Anthropological demography. Ce mouvement est né de l’insatisfaction de certains démographes vis-à-vis de leur discipline (Kertzer, Caldwell, Lockwood, Kreager) et de l’intérêt d’anthropologues (Greenhalgh, Hammel, Fricke) en ce qui concerne des questionnements démographiques. Les représentants les plus radicaux -et un rien provocateurs face à l’establishment démographique- de ce courant de pensée défendent une « démographie sans chiffre » (Shepper-Hughes) et « postmoderne » (Riley, McCarthy) : en fait, plus que de renoncer à la mesure -ce qui n’est pas mon point de vue-, il s’agit avant tout d’ancrer la démographie dans une perspective critique et réflexive quant à ses pratiques d’enquête et à ses liens institutionnels avec le monde politique. Cette posture réflexive est un prérequis aux échanges avec les autres disciplines. Ceci conduit à entrer davantage dans l’analyse des comportements démographiques et sociaux en ne se focalisant pas uniquement sur la description et la mesure statistique, mais en se concentrant sur le jeu des acteurs, les relations de pouvoir et domination, les rapports de genre, l’approfondissement de la contextualisation, les comportements marginaux, la dimension politique et institutionnelle. Cette perspective critique conduit également à défendre un nouveau cadre théorique face aux critiques relatives à la théorie de la transition démographique : la théorie du changement et de la réponse.

Mots-Clés

Démographie, anthropologie, épistémologie, méthodes d’enquête, théorie du changement et de la réponse, santé

Zone géographique

Pays en développement, Afrique subsaharienne, Asie

Contact

veronique.petit chez ceped.org

Résultats et valorisation

Publications

Thèmes

Anthropologie, Démographie, Démographie anthropologique, Anthropologie de la santé