Accueil > Projets de Recherche > Axe 2 - Migration, pouvoir, développement > Les enjeux socio-économiques et démographiques de l’industrialisation rurale (...)

Axe 2 - Migration, pouvoir, développement

Les enjeux socio-économiques et démographiques de l’industrialisation rurale dans le delta du fleuve Rouge : métropolisation, inégalités d’accès au foncier, migrations de main-d’œuvre

Responsables scientifiques

FANCHETTE Sylvie (CEPED)

Partenariat

  • IPSS (IPSS (Institute for Population and social Studies) - National Economics University of Hanoi ), Vietnam
  • Departement of Anthropology, College of Social Sciences and Humanities, Vietnam National University, Hanoi

Membres du CEPED participant au projet

Financement

  • IRD

Résumé

Les enjeux socio-économiques et démographiques de l’industrialisation rurale dans le delta du fleuve Rouge : métropolisation, inégalités d’accès au foncier, migrations de main-d’œuvre

Contexte
Après des années de mise en place de politiques incitatives pour développer l’industrialisation villageoise dans les villages de métier et l’intensification agricole dans le delta très peuplé du fleuve Rouge, la priorité du gouvernement vietnamien est dorénavant donnée au développement industriel financé par le secteur privé, principalement celui à capitaux étrangers. L’urbanisation et l’industrialisation sont désormais considérées comme les moteurs du développement de l’économie dans le contexte de transition du pays vers l’économie de marché. Les périphéries urbaines densément peuplées et celles rattachées aux centres de production mondialisés dans les « couloirs de développement » sont embarquées de façon accélérée dans le processus d’intégration à l’économie internationale, sans prise en compte de leurs particularité économiques et démographiques. Des facilités foncières et fiscales sont apportées aux investisseurs au détriment de l’industrie villageoise très active dans les villages de métier. Les zones industrielles construites dans le péri-urbain et le long des grands axes routiers attirent de nombreux migrants originaires des zones reculées du pays, et embauchent peu localement, créant un malaise social autour des questions d’accès à l’emploi, aux services de santé et au logement.

Problématique et hypothèses
Dans ce pays en transition vers l’économie de marché, le foncier est devenu un bien marchand et fait l’objet de graves spéculations. Face à l’augmentation du prix des terres et de l’expropriation des paysans pour la construction de grands projets urbains et industriels, les villageois rencontrent de nombreuses difficultés pour maintenir leurs activités, à l’étroit dans leurs villages très peuplés et pluriactifs. La métropolisation de Hanoi engendre de graves inégalités d’accès à la terre et risque de créer, dans un futur proche, de fortes ségrégations socio-spatiales entre les nouveaux projets urbains et les villages urbanisés au dépend desquels ils s’étendent.
Cependant, nous faisons l’hypothèse que le système de production localisé artisanal dans les villages de métier parvient jusqu’à présent à embaucher localement plus d’actifs au mètre carré que les zones industrielles, grandes consommatrices de terres. Celles-ci embauchent en grande partie des migrants, les populations locales ne répondant pas aux impératifs d’âge et de rentabilité dictés par des entreprises qui cherchent un retour sur investissement rapide.

Objectifs
Ce programme a pour objectif d’analyser les défis de l’industrialisation du milieu rural, spécifiquement l’augmentation des inégalités de toutes sortes entre les zones industrielles récemment implantées et les clusters de villages de métier. Les villages de métier ont réussi jusqu’à présent en améliorer les conditions de vie de plusieurs millions de personnes dans le delta du fleuve Rouge et d’enrayer la pauvreté des ménages les plus fragile grâce à la sous-traitance à domicile et l’emploi d’ouvrier faiblement qualifiés originaires des provinces marginalisée du nord du pays. On s’interrogera sur l’impact des zones industrielles sur ces systèmes localisés à forte capacité d’embauche. Nous étudierons les modalités de l’intégration dans les villages de la main-d’œuvre migrante, notamment des femmes et des jeunes originaires des ethnies minoritaires, dans un contexte d’inégal accès au logement et aux services de santé, pour mesurer la durabilité de cette immigration dans la société villageoise relativement « fermée » du delta du fleuve Rouge.

Méthodologie :
- Cartographie des données statistiques sur l’emploi industriel issues du Vietnam Household Living Standard Survey (VHLSS) sur plusieurs années, des services économiques des provinces et des comités de gestion des zones industrielles et des recensements de population.
- choix de trois sites d’enquête : dénombrement des actifs dans le secteur artisano-industriel dans les clusters de villages de métier et dans les zones industrielles. Enquêtes sur conditions de travail et de vie des migrants auprès d’un échantillon de type d’entreprises. Enquêtes dans les villages dortoirs pour obtenir des données sur les migrants travaillant dans les villages de métier ou ailleurs. Des enquêtes plus larges seront entreprises sur les types de mobilités (journalières, saisonnières, temporaires, long-terme) et les filières de main-d’œuvre.

Mots-Clés

Industrialisation rurale, parcs industriels, villages de métier, emploi rural.

Zone géographique

Zone 1 (Viêtnam, périphérie Hanoi, delta du fleuve Rouge)

Calendrier

2013-2017.

Contact
sylvie.fanchette chez ird.fr

Résultats et valorisation

Publications

Fanchette S., juin 2014 – « Quand l’industrie mondialisée rencontre l’industrie rurale : concurrence ou complémentarité ? Hanoi et ses périphéries (Vietnam) ». Revue Autrepart, numéro spécial n° 66 « L’industrie au Sud. Où, pourquoi, comment ? », 16 p.

Fanchette S., (en cours de publication) – « Les projets urbains des années 2000 et l’intégration des villages : un changement d’échelle et d’emprise foncière », in : Fanchette S. (eds), Hà Nôi, une cite millénaire en cours de métropolisation : ou la rupture dans l’intégration ville-campagne, Collection “petits atlas urbains”, Edition IRD, bilingue (français-anglais), pp. 69-74.

Fanchette S., Le Van Hung, Duchère Y., Trân Nhât Kiên, Segard J. (en cours de publication) – « Accès au foncier, nouveaux acteurs et remise en cause des activités péri-urbaines », in : Fanchette S. (eds), Hà Nôi, une cite millénaire en cours de métropolisation : ou la rupture dans l’intégration ville-campagne, Chapitre 9, Collection “petits atlas urbains”, Edition IRD, bilingue (français-anglais), pp. 179-196.

Fanchette S. & Nguyen Xuan Hoan, 2014 – “Integration of formal and informal sectors in craft villages”. In : Cling J.P., Lagrée S., Razafindrakoto M & Roubaud F. (eds), The Informal Economy in Developing Countries, Routledge Studies in Development Economics, 20 p.