> Projets de Recherche > Axe 2 - Migration, pouvoir, développement

Plurilinguismes et apprentissages en Ile-de-France : de la complexité des ressources langagières en contexte à leur développement réfléchi en formation

Axe 1 - Axe 2 - Migration, Pouvoir, Développement

Responsables scientifiques

Partenariats dans le pays de recherche

Partenariat sans convention

  • Ecole nationale de la protection judiciaire de la jeunesse

Membres extérieurs au CEPED participant au projet

  • F. Hickel (éducatrice et formatrice à la Protection judiciaire de la jeunesse, docteur en sciences du langage, laboratoire Diltec)
  • M. Leclère (Maître de conférences, laboratoire Diltec, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3)

Financement

  • Ecole nationale de la protection judiciaire de la jeunesse

Résumé

Cette recherche s’inscrit dans un cadre sociolinguistique et didactique conjointe. Elle est menée grâce à la collaboration de chercheures en sciences du langage et de professeurs de la Protection judiciaires de la jeunesse au sein d’unités d’activités de jour de services territoriaux d’éducation et d’insertion de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ).

Il s’agit de décrire les répertoires verbaux et les pratiques langagières de mineurs ou de jeunes majeurs migrants ou issus de familles migrantes accueillis dans des ateliers de formation de la PJJ et de les rapporter à leurs parcours géographique et langagier ainsi qu’aux interactions auxquelles ils participent localement ou plus globalement. Grâce au partage de réflexions impliquant l’ensemble des participants des ateliers de formation investis, nous élaborons des activités pédagogiques permettant à la fois des apprentissages et le recueil des données. Plaçant le locuteur mobile et actif au centre de l’étude, il s’agit d’une part de cerner « l’espace multidimentionnel » (Tabouret Keller et Le Page, 1985) dans sa dimension historique (trajectoire migrante) et contemporaine (déplacements quotidiens) et d’autre part d’interpréter la fonctionnalité et la signification de leurs ressources langagières en interaction. Ces savoirs, fonctionnalités et indexations, reconfigurés lors des parcours et dans des environnements plurilingues et pluriculturels urbains, se trouvent au fondement des relations sociales et constituent des freins ou des atouts pour les apprentissages langagiers, contribuant ainsi à (re) produire des inégalités sociales. L’ensemble de ces éléments d’analyse permettront de réfléchir à la façon dont, dans les centres de formation et d’insertion, peuvent être pris en compte les compétences langagières, le rapport aux langues et les circonstances de leur développement afin de favoriser le positionnement social de ces jeunes locuteurs.

Terrains de recherche

Ile-de-France

Calendrier

  • Janvier 2017 : Rencontres avec les équipes pédagogiques, recherche de collaboration, demande d’autorisations, phase exploratoire, participation observante dans des cours d’une unité de la P.J.J (Paris).
  • Janvier 2018 : Réflexion et production collaborative d’activités, participation observante dans des cours d’une seconde unité de la P.J.J (Créteil), recueil de données, premières analyses.
  • Janvier 2019 : Reproductions d’activités dans d’autres unités de la PJJ, analyses.

Contact

michelle.auzanneau chez parisdescar...