Accueil > Projets de Recherche > Projets transversaux > Réformes politico-économiques, creusement des inégalités et nouveaux modes de (...)

Projets transversaux

Réformes politico-économiques, creusement des inégalités et nouveaux modes de régulation socio-démographiques dans le Viêt Nam du « Renouveau »

Projet transversal à l’Axe 1 - Santé et Genre et à l’Axe 2 - Migration, Pouvoir, Développement

Responsables scientifiques

Partenariat

  • Institut Population et Sociétés à Hanoi (Viê-Nam)
  • Laboratoire d’analyse, topologie, probabilité (Université Aix-Marseille)

Membres du CEPED participant au projet

Financement

En cours de recherche de financements

Résumé

Le Vietnam, pays de 88 millions d’habitants, a connu en plus d’un demi-siècle de grandes transformations sociopolitiques. Depuis les années 1980, il est entré dans un processus de libéralisation et d’ouverture de son économie, le Doi Moi ou Renouveau. Sur le plan macro-économique, on observe des résultats très satisfaisants : croissance rapide de la production et des exportations, réduction de la pauvreté, développement d’infrastructures… En revanche, aux niveaux méso et micro-local il apparait que le désengagement de l’Etat et la libéralisation du marché foncier se sont traduits par une diminution de l’offre publique en matière de santé et d’éducation, une plus grande spéculation foncière et une concentration croissante de la population dans des milieux urbanisés, donnant lieu à une montée des inégalités.

À celles-ci s’ajoutent les inégalités socio-spatiales entre les zones rurales et urbaines et la marginalisation des régions de montagnes où vivent les ethnies minoritaires.

Ce projet de recherche vise à étudier la répartition et la dynamique de ces inégalités en privilégiant les problèmes relatifs à l’accès au foncier, la santé en lien avec le recours aux soins, les relations de genre et la famille. Ces disparités socio-spatiales et socio-démographiques seront contextualisées en tenant compte du phénomène de métropolisation, qui s’effectue au détriment des zones péri-urbaines densément peuplées et pluri-actives. Les problèmes de santé seront étudiés en lien avec la restructuration du système de santé. Le phénomène récent du déséquilibre croissant du rapport de masculinité à la naissance révélateur des relations de genre sera approfondi. Le rôle de la famille en tant que régulateur potentiel des inégalités et l’influence des migrations sont également au cœur de la problématique. 
Notre approche est principalement démographique et géographique, complétée d’apports de la socio-anthropologie et de l’économie. Nous articulons plusieurs échelles d’analyse. Au niveau régional, provincial et des districts, l’étude des inégalités en matière d’accès au foncier, de santé, de relations de genre seront traitées à l’aide de l’analyse d’un échantillon du recensement de 2009 portant sur 14 millions d’individus. Le recours à des analyses multivariées telles que des régressions spatiales ou multiniveaux permettra une analyse fine des déterminants sociaux et géographiques et de leurs effets différentiels.

Nous réaliserons en parallèle un programme d’enquêtes de terrain multicentriques dans des provinces situées au Nord et au Sud du Viêt Nam à l’aide d’approches quantitatives et qualitatives. Cette collecte permettra :
 

  • d’analyser les défis de l’industrialisation en milieu rural, notamment l’inégal accès au foncier entre les grandes entreprises à capitaux étrangers et les ateliers des clusters de villages de métier, et l’augmentation des inégalités entre populations locales et migrantes. 
 
  • de préciser les facteurs sociodémographiques et géographiques déterminant les écarts d’état de santé de la population, ainsi que de son recours aux infrastructures sanitaires et de ses comportements de prévention, en lien avec le phénomène de métropolisation. 
 
  • de mettre à jour les nouvelles formes de configurations familiales au Viêt Nam, et d’en analyser à la fois les déterminants sociaux, économiques et culturels et les implications sur le niveau de vie des ménages. 

  • d’explorer les déterminants des discriminations contre les naissances féminines, responsables de la masculinisation en cours de la population enfantine du pays.


Notre équipe, composée de chercheurs et enseignants-chercheurs français, vietnamiens et québécois, bénéficie d’une longue expérience de recherche au Viêt-Nam.

Mots-Clés

Inégalités, migration,foncier, santé, urbanisation, familles, genre

Zone géographique

Vietnam, delta du fleuve Rouge, centre Viêt-Nam, province de Hô Chi Minh Ville

Calendrier

Début du projet : avril 2013

Contact

Myriam.de-Loenzien chez ird.fr