Accueil > Annonces scientifiques > Colloques > La direction générale du Trésor et l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne un (...)

Colloques

La direction générale du Trésor et l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne un séminaire « développement et mondialisation » à Paris en janvier.

lundi 12 décembre 2011

Ce séminaire aura pour thème « Efficacité de l’aide au développement ».

« Comment prendre en compte dans les critères d’allocation de l’aide au développement la vulnérabilité et la faiblesse du capital humain afin d’améliorer l’allocation fondée sur la performance » par Patrick Guillaumont (Ferdi), Sylviane Guillaumont Jeanneney (Université d’Auvergne, Cerdi) et Laurent Wagner (Ferdi)

Cet article analyse pourquoi et comment la formule d’allocation de l’aide aux divers pays en développement utilisée par les banques multilatérales de développement, en particulier l’AID, pourrait être améliorée. Cette formule, dite allocation fondée sur la performance, privilégie le critère de la qualité de la politique économique. On suggère de prendre aussi en compte la vulnérabilité structurelle et le manque de capital humain, qui constituent des handicaps structurels à la croissance. Cette proposition se fonde sur une critique de la formule actuelle, qui repose sur une conception erronée de la performance et ne répond pas aux principes d’équité, d’efficacité et de transparence. Deux catégories de simulations sont présentées : la première modifie la notion de performance en considérant que la qualité de la politique économique dépend de la vulnérabilité et du manque de capital humain ; la seconde équilibre les critères d’équité et d’efficacité. Ces simulations montrent que l’on peut se passer des exceptions qui entachent l’application de la formule et traiter la fragilité des États de manière continue, transparente et préventive.

« La volatilité de l’aide est-elle délétère ? » par Gani Aldashev (Université de Namur –FUNDP- et Ecares, Université libre de Bruxelles) et Vincenzo Verardi (Université de Namur –FUNDP- et Ecares, Université libre de Bruxelles)

Ce papier analyse l’effet de la volatilité de l’aide sur la performance économique des pays en voie de développement, entre 2000 et 2009. Nous construisons une mesure de volatilité de l’aide variable dans le temps en utilisant la technique ARCH. Nous contrôlons pour l’endogénéité des flux d’aide en utilisant comme instruments trois caractéristiques des pays donateurs : (i) les déficits budgétaires ; (ii) le système électoral et (iii) les échéances électorales. D’après nos estimations, l’effet d’un doublement de la volatilité de l’aide provoque une diminution de deux-tiers de la croissance du PIB dans un pays en voie de développement. Cet effet passe principalement par l’augmentation des conflits armés et le déplacement de la production vers les secteurs les moins avancés de l’économie.

La discussion sera introduite par Lisa Chauvet (Dial, IRD, Université Paris-Dauphine).

Date : mercredi 11 janvier 2012, de 10 h 00 à 12 h 15
Lieu : 139 rue de Bercy, 75 012 Paris, bâtiment Vauban, salle 0064 Sud 1
Accès : Entrée libre (sans inscription préalable) dans la limite des places disponibles. IMPORTANT : munissez-vous d’un papier d’identité pour pouvoir entrer dans les locaux du Ministère.

<<   Actu précédente       |       Actu suivante   >>