Accueil > Annonces scientifiques > Colloques > Rapports de force locaux, impacts mondiaux : vers une analyse (...)

Colloques

Rapports de force locaux, impacts mondiaux : vers une analyse multidisciplinaire des échelles (14-15 juin 2012)

mercredi 11 janvier 2012


Conférence organisée à Paris par l’Université de Chicago et l’Agence Française de Développement

Appel à communication jusqu’au 31 janvier 2012


Extrait de la présentation en ligne :

"Un problème, plusieurs thèmes

Qu’il s’agisse du changement climatique, des maladies transmissibles, des crises financières ou de la protection de la biodiversité, l’analyse de problèmes mondiaux essentiels souffre de barrières disciplinaires profondément enracinées. Dans leur examen de la gouvernance mondiale, par exemple, les spécialistes des relations internationales se concentrent encore largement sur les grandes institutions, les grands sommets et les grands accords. Ils offrent un regard « macro » mais accordent une attention limitée aux acteurs et dynamiques domestiques, à moins que ces derniers n’affectent directement les négociations internationales. A l’inverse, les chercheurs en sciences sociales familiers d’autres paradigmes disciplinaires analysent souvent en détail la manière dont des groupes d’intérêt et des jeux de pouvoir locaux influent in situ sur des enjeux mondiaux, via la mise en ouvre de politiques nationales et de programmes de coopération. Pourtant, rares sont ceux qui utilisent ces données locales détaillées pour enrichir la réflexion sur la gouvernance mondiale et les formes souhaitables de coopération internationale. [...]

Votre contribution

Cet appel à contribution vise à obtenir des articles examinant les relations de pouvoir domestiques, la façon dont les jeux d’intérêts locaux génèrent des impacts internationaux, les canaux et mécanismes utilisés, la manière dont la politique locale est redéfinie par des réseaux et des discours mondiaux. Les contributions s’interrogeront sur l’adaptation (ou le manque d’adaptation) des formes actuelles de la coopération internationale et des régimes de gouvernance mondiale à ces défis.

Les sujets de recherche possibles peuvent inclure, mais ne sont pas limités à, l’épistémologie de l’analyse multi-échelle, le changement climatique, la protection de l’environnement, la santé internationale, la sécurité alimentaire, les crises financières, la sécurité internationale, la violence sociale dans les États fragiles, le commerce international de stupéfiants, le trafic d’êtres humains, le terrorisme et le blanchiment d’argent.

Les contributions de toutes les disciplines des sciences sociales sont bienvenues - y compris l’économie, l’anthropologie, les sciences politiques, la géographie, la philosophie et la sociologie - tant qu’elles s’efforcent d’analyser l’interaction entre des groupes d’intérêts locaux et des enjeux mondiaux.

Pour savoir plus...

Voir en ligne : http://www.popdevactu.fr/article.ph...

<<   Actu précédente       |       Actu suivante   >>