Accueil > Formation > Doctorant au Ceped > Thèses en cours > Education et post-conflit : l’intervention des acteurs de l’aide humanitaire (...)

Education et post-conflit : l’intervention des acteurs de l’aide humanitaire et du développement en Côte d’Ivoire

Thèse de Sociologie politique préparée par TRIPLET Anne-Charlotte sous la direction de LANGE Marie-France à l’université Paris V René Descartes.

Résumé du projet de thèse

Les stratégies en vue de satisfaire le droit de chaque enfant à l’éducation ont été définies comme prioritaires par l’ensemble de la communauté internationale, en incluant la cible spécifique des populations touchées par les situations de conflit ou de guerre. En 2000, au Forum mondial sur l’éducation et au Sommet mondial des Nations Unies, les organisations internationales et bilatérales se sont engagées à travailler ensemble avec les institutions gouvernementales et les Organisations non gouvernementales (ONG) pour répondre aux besoins des systèmes éducatifs touchés par les conflits. Malgré ces engagements, 35 millions d’enfants en Afrique subsaharienne n’étaient pas inscrits à l’école en 2006, ce qui représente environ un tiers de la population en âge d’être scolarisé. L’UNESCO considère que l’aide humanitaire a sa part de responsabilité dans la mesure où seulement 2 % de l’aide concerneraient le domaine de l’éducation.
Ce projet de thèse porte de façon plus spécifique sur la Côte d’Ivoire. Face aux crises récurrentes d’ordre économique, politique et sociale auxquelles le pays est confronté, les acteurs de l’aide humanitaire et au développement doivent donc faire face à des défis majeurs, à savoir, accroître de manière équitable l’accès à l’éducation pour tous, en accordant une priorité toute particulière aux femmes, une plus grande importance au recrutement des enseignants (meilleure formation) et à leur rémunération (salaires plus attractifs).

Afin de rendre les résultats aussi solides et fiables que possible, la collecte de données s’effectuera par la méthode de la triangulation (ou chevauchement des données), définie comme « la combinaison de méthodologies dans l’étude d’un même phénomène ». Ainsi, nous aurons recours aux entretiens, aux questionnaires et à l’analyse secondaire de données afin de mieux comprendre comment ces différents acteurs travaillent dans et avec un État en situation de post-crise et d’évaluer dans quelle mesure ils répondent aux besoins des populations locales.

Mots-Clés

Éducation, conflit, acteurs de l’aide humanitaire et au développement.

Zone géographique

Afrique subsaharienne, Côte d’Ivoire, Abidjan, zone rurale.

Calendrier

Octobre 2011 - 2012 : Travail théorique
Octobre 2012 – 2013 : Travail de terrain
Octobre 2013 – 2014 : Analyse des données et rédaction de la thèse.