Accueil > Formation > Doctorant au Ceped > Thèses en cours > Entre normativité des politiques publiques et individualisation des (...)

Entre normativité des politiques publiques et individualisation des prestations : la prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie

Thèse de sociologie préparée par Benjamin LEROUX sous la direction de Frédéric SANDRON à l’université Paris Descartes.

Cette thèse s’inscrit dans le cadre du projet de recherche DYSTER.

Résumé du projet de thèse

Dans les politiques de santé publique contemporaines, il existe une double injonction de répondre à des lois, des normes et des exigences d’ordre général et en même temps de devoir personnaliser les prestations et les recommandations vers un citoyen usager informé et décisionnaire de son parcours de soins et de santé. Face au vieillissement démographique, l’évolution de la prise en charge des personnes âgées dépendantes oscille entre ces deux impératifs. Le travail proposé dans cette thèse consiste à analyser concrètement comment la prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie s’insère dans cette logique. La réflexion sera menée principalement à l’échelle nationale française et locale avec le département de La Réunion comme terrain d’étude. Au final, nous devrons répondre à la question de savoir si ces deux mouvements de fond, la normalisation et l’individualisation en matière de prise en charge de la dépendance des personnes âgées, sont si antagonistes qu’ils le paraissent de prime abord.

Mots-Clés
Vieillissement, prévention, santé publique.

Zone géographique
France, La Réunion.

Calendrier

  • Début : novembre 2015
  • Date prévue de soutenance : novembre 2018