Accueil > Formation > Doctorant au Ceped > Thèses en cours > Lutte contre les préjugés sexistes prénatals : Politiques et interventions (...)

Lutte contre les préjugés sexistes prénatals : Politiques et interventions contre la discrimination selon le sexe en Asie

Thèse de Sociologie Politique préparée par Laura RAHM sous la direction de Christophe Z. GUILMOTO à l’université Paris Descartes.

Résumé du projet de thèse

Le sex-ratio à la naissance a connu une croissance progressive dans de nombreux pays d’Europe orientale et d’Asie depuis plus de vingt ans sous l’effet de la progression des avortements sélectifs en fonction du sexe. Les effets durables de ce surplus de naissances masculines ont fait l’objet de nombreux débats et leurs implications futures semblent inquiétantes pour les pays concernés.

De nombreux gouvernements essaient aujourd’hui d’agir sur l´évolution démographique de leur population pour freiner la forte masculinisation démographique qui va affecter leurs populations durant les décennies à venir. Il n’existe toutefois aucune analyse approfondie à l’heure actuelle sur la façon dont laquelle les politiques publiques affectent la sélection prénatale selon le sexe. Ce projet de recherche vise précisément à comprendre la logique, les instruments et l’impact des politiques publiques contre la sélection prénatale selon le sexe dans le pays asiatiques affectées.

Le projet présentera tout d’abord le dilemme des gouvernements des pays qui sont confrontés à un déséquilibre du sexe à la naissance sur le long terme et les situations les plus courantes : le déni officiel, l’ignorance des statistiques, ou encore la reconnaissance progressive de la nature des déséquilibres démographiques. Le projet examinera ensuite les instruments des politiques démographiques des deux décennies passés : les campagnes publiques, les lois, le renforcement de l´égalité entre les sexes et le « gender mainstreaming », les transferts monétaires conditionnels pour aider les familles avec des filles. Il décrira aussi la stratégie sur laquelle les instruments sont basés ainsi que les outils de suivi mis en place pour évaluer leur efficacité relative. Un accent particulier sera mis sur la mesure dans laquelle les droits de femmes, le suivi des interventions et la coopération entre les différentes parties (couples, monde médical, ONG et gouvernements) doivent être renforcés pour que les politiques publiques puissent être efficaces et capables d´équilibrer les taux de masculinité à la naissance et d´empêcher la sélection selon le sexe.

Résumé en anglais

For over twenty years sex ratio at birth has been gradually rising in many Eastern European and Asian countries due to an increase in sex-selective abortions. There have been many debates about the lasting effects of this surplus of male births and future implications seem worrisome for the countries concerned.
Many governments are now trying to influence the demographics of their population to curb the high sex ratio that will affect their populations for decades to come. However, there is currently no in-depth analysis on how public policies affect prenatal sex selection. The research project aims precisely at understanding the logic, the instruments and the impact of public policies against prenatal sex selection in affected Asian countries.

The project first presents the dilemma of governments in countries that face long term sex ratio imbalance and the most common forms of reaction : official denial, ignorance of statistics, or gradual recognition of the population imbalance. The project then examines the instruments of population policies that were introduced over the last two decades such as public campaigns, legislation, women empowerment and gender mainstreaming programs, conditional cash transfers to families with girls. It also examines the strategy these instruments are based on along with the monitoring tools in place to evaluate their relative effectiveness. Particular emphasis will be placed on the extent to which women’s rights, monitoring of interventions and cooperation between the different parties (couples, medical community, NGOs and governments) need to be strengthened to ensure that public policies can be effective and capable to balance the sex ratio at birth and prevent sex selection.

Mots-Clés

Sélection prénatale, avortements sélectifs, déséquilibre du sex-ratio, politiques publiques, politiques de population.

Zone géographique

Asie du Sud et Asie de l’Est, en particulier Inde, Vietnam et Corée du Sud.

Calendrier

Novembre 2013 à Octobre 2016
Fin 2016