> Formation > Doctorant au Ceped > Thèses en cours

Migrants et étrangers. Les mondes contrastés de la mobilité internationale au Chili actuel

Thèse en sociologie préparée par Henriette LELUAN MEDINA sous la direction de Véronique PETIT à l’Université Paris Descartes.

Axe de recherche au Ceped : Axe 2 - Migration, Pouvoir, Développement

Résumé du projet de thèse

Mon projet de recherche doctorale s’inscrit sur les transformations du phénomène migratoire contemporain au Chili, notamment à l’instar de la croissance de flux d’origine latino-américaine vers le pays. Suivant l’esprit d’ouverture de ma recherche de Master vers des insertions socio-professionnelles et d’expériences de discrimination peu étudiées par les sciences sociales chiliennes, je m’intéresse à présent à l’étude de l’expérience migrante dans un sens plus large. En partant de la différence socialement construite entre « migrant » et « étranger », où des dimensions liées à la « race » et à la « classe » participent de manière importante, ma recherche vise à explorer les modulations de l’expérience migrante au Chili, à la lumière des différences matérielles et socio-culturelles des parcours sociaux de mobilité internationale. En mettant l’accent sur la construction de la vie quotidienne en situation de migration, notamment à Santiago, je m’intéresse à explorer l’hypothèse de la configuration de mondes sociaux contrastés de la mobilité internationale, habitant au sein d’une société, comme la chilienne, devenue de plus en plus sensible non seulement à cette « nouvelle » migration, mais aussi aux différentes formes d’inégalité sociale qui la traversent.

Mots-clés :
Migration internationale, mobilité, inégalité, trajectoires, biographies.

Zone géographie
Amérique latine, Chili, Santiago.

Calendrier
Début de la thèse : Novembre 2017
Date prévue de soutenance : année universitaire 2020-2021.