Accueil > Formation > Doctorant au Ceped > Thèses en cours > Migrants et étrangers. Les mondes contrastés de la mobilité internationale au (...)

Migrants et étrangers. Les mondes contrastés de la mobilité internationale au Chili actuel

Thèse en sociologie préparée par Henriette LELUAN MEDINA sous la direction de Véronique PETIT à l’Université Paris Descartes.

Axe de recherche au Ceped : Axe 2 - Migration, Pouvoir, Développement

Résumé du projet de thèse

Mon projet de recherche doctorale s’inscrit sur les transformations du phénomène migratoire contemporain au Chili, notamment à l’instar de la croissance de flux d’origine latino-américaine vers le pays. Suivant l’esprit d’ouverture de ma recherche de Master vers des insertions socio-professionnelles et d’expériences de discrimination peu étudiées par les sciences sociales chiliennes, je m’intéresse à présent à l’étude de l’expérience migrante dans un sens plus large. En partant de la différence socialement construite entre « migrant » et « étranger », où des dimensions liées à la « race » et à la « classe » participent de manière importante, ma recherche vise à explorer les modulations de l’expérience migrante au Chili, à la lumière des différences matérielles et socio-culturelles des parcours sociaux de mobilité internationale. En mettant l’accent sur la construction de la vie quotidienne en situation de migration, notamment à Santiago, je m’intéresse à explorer l’hypothèse de la configuration de mondes sociaux contrastés de la mobilité internationale, habitant au sein d’une société, comme la chilienne, devenue de plus en plus sensible non seulement à cette « nouvelle » migration, mais aussi aux différentes formes d’inégalité sociale qui la traversent.

Mots-clés :
Migration internationale, mobilité, inégalité, trajectoires, biographies.

Zone géographie
Amérique latine, Chili, Santiago.

Calendrier
Début de la thèse : Novembre 2017
Date prévue de soutenance : année universitaire 2020-2021.