Accueil > Formation > Doctorant au Ceped > Thèses en cours > Mortalité périnatale en lien avec la gestion du travail et de l’accouchement : (...)

Mortalité périnatale en lien avec la gestion du travail et de l’accouchement : une étude de cohorte hospitalière au Mali et au Sénégal

Thèse de Santé Publique (Epidémiologie) préparée par Marion Ravit sous la direction de Alexandre Dumont à l’université UPMC (Université Pierre et Marie Curie).

Résumé du projet de thèse

Chaque année, on compte près de 2 millions de mort-nés et de décès néonataux reliés à l’accouchement, et ce fardeau concerne principalement les pays à faible revenu. Il est nécessaire de poursuivre les recherches dans les pays d’Afrique Sub-saharienne pour améliorer l’identification et la gestion appropriée des grossesses à haut risque, telles qu’une grossesse multiple ou une présentation du siège afin de réduire la mortalité intra-partum. La pertinence ou non d’une césarienne programmée pour ces deux indications reste aussi à explorer dans un contexte où l’accès à des soins obstétricaux complets est limité, et où la césarienne peut engendrer des risques à court et long termes pour la santé de la femme et de l’enfant. Dans sa déclaration de 2015 sur les taux de césarienne, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) met en garde contre l’abus des césariennes qui peuvent entraîner des complications graves et recommande de mener de nouvelles recherches sur les effets des taux de césarienne, en particulier sur la mortinatalité et la morbidité périnatale.
L’objectif principal de cette thèse est d’étudier le rôle de la césarienne dans la mortalité périnatale liée à la gestion du travail et de l’accouchement dans le contexte hospitalier au Mali et au Sénégal.

Les objectifs spécifiques sont :
-  Etudier le rôle de la pratique appropriée de la césarienne sur la mortalité intra-partum ou néonatale précoce dans un contexte hospitalier au Mali et au Sénégal.
-  Etudier dans ce contexte le rôle de la césarienne programmée dans la prise en charge des naissances multiples et des grossesses uniques en présentation du siège.
-  Etablir des recommandations pour la réduction de la mortalité périnatale dans les pays à revenus faibles et intermédiaires.

Les données seront issues de l’étude QUARITE, un essai contrôlé randomisé par grappe, incluant les femmes ayant accouché entre Septembre 2007 et Août 2011 dans un des 46 hôpitaux de référence participant à l’étude, répartis entre le Mali et le Sénégal. Nous réaliseront également une étude qualitative sur la pratique de la césarienne dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest afin d’étudier les déterminants sociaux de celle-ci.

Ce projet d’étude permettra d’étudier la mortalité périnatale en lien avec la gestion du travail et de l’accouchement dans les hôpitaux de référence en Afrique Sub-saharienne et d’en identifier les principaux déterminants afin d’améliorer la qualité de la prise en charge des femmes enceintes dans un contexte à faible ressource. Ce projet permettra également de répondre à un besoin désigné de recherche dans ce contexte en établissant des recommandations quant à la prise en charge spécifique des accouchements multiples et par le siège.

Mots-Clés
Afrique Sub-saharienne, Mortalité périnatale, Césarienne, Pratique appropriée, Epidémiologie.

Zone géographique
Afrique Sub-saharienne, Mali, Sénégal, Bénin.

Calendrier
• Début du projet : 1er septembre 2016. Fin du projet prévu pour septembre 2019
• Date prévue de soutenance : Automne 2019