> Formation > Doctorant au Ceped > Thèses en cours

Parcours migratoires des infirmier-ère-s diplômé-e-s hors Union Européenne en Ile-de-France : enjeux de la reconnaissance professionnelle et sociale en contexte sélectif.

Thèse de socio-démographie préparée par Claire LEINOT sous la direction de Véronique Petit à l’université Paris Descartes.
Cette thèse s’inscrit dans le cadre du projet de recherche : Axe 2 - Migration, Pouvoir, Développement

Résumé du projet de thèse

Mon projet de recherche doctorale s’inscrit dans le champ des migrations internationales du personnel de santé. En m’intéressant aux projets et parcours migratoires des infirmiers et infirmières diplômé-e-s hors Union Européenne venant exercer en Ile de France, je propose d’interroger la reformulation de ceux-ci au regard d’une législation française particulièrement restrictive quant à la reconnaissance des qualifications des professions réglementées. Ces infirmier-ère-s s’insèrent dans des parcours migratoires complexes, définis par des étapes incontournables dont la principale est de faire reconnaitre leur formation antérieure, non mobilisable pour travailler sur le territoire français. Par ailleurs, le contexte de vieillissement de la population européenne constituant un facteur important de l’intensification des flux migratoires du personnel de santé, je propose d’étudier l’évolution de ces politiques sanitaires nationales face à l’augmentation de la demande de soin. Cela permettant d’appréhender les effets structurants du contexte français sur la construction du projet migratoire, notamment en termes d’opportunités, de parcours et de leurs reformulations. Enfin je propose d’observer comment ces parcours participent à la reconnaissance professionnelle et sociale de ces individus, ici et là-bas. Pour mener à bien cette recherche je propose une démarche d’enquête mixte combinant approche quantitative et qualitative afin de retracer ces parcours. Premièrement en constituant une base de données inédite palliant au manque de données statistiques sur la présence et l’exercice de ces professionnel-le-s en France. L’utilisation d’une matrice biographique relative aux mobilités résidentielles, étudiantes et professionnelles combinée à des entretiens semi-directifs permettra ensuite de retracer les parcours de ces individus tout en questionnant les processus de reconnaissance et d’émancipation du migrant. En outre, un terrain dans un autre pays d’arrivée que la France, comme l’Allemagne, et un pays d’origine, comme l’Algérie sont envisagés afin de suivre les mobilités de certains enquêté-e-s.

Mots-Clés
Projet migratoire, parcours migratoire, infirmie-ère-s, reconnaissance des qualifications, requalification, travail, genre, reconnaissance sociale, reformulation, bifurcations, législation, systèmes sanitaires.

Zone géographique
Région Ile-De-France, France, Algérie, Allemagne.

Calendrier
• Octobre 2018
• Année scolaire 2021-2022