Accueil > Formation > Doctorant au Ceped > Thèses en cours > Démographie compréhensive des pratiques périnéales biomédicales à Phnom Penh, (...)

Démographie compréhensive des pratiques périnéales biomédicales à Phnom Penh, Cambodge

Thèse de sociodémographie préparée par Clémence SCHANTZ INGUENAULT sous la direction de Véronique Petit et Yves CHARBIT à l’université Paris Descartes.

Résumé du projet de thèse

Ce projet de recherche s’inscrit dans une démarche interdisciplinaire qui mobilise différentes approches. Il s’attache à décrire deux principales pratiques périnéales biomédicales qui semblent courantes à Phnom Penh, au Cambodge. Tout d’abord, l’épisiotomie, incision chirurgicale visant à ouvrir puis refermer le périnée lors d’un accouchement, et qui semble pratiquée de façon quasi-systématique lors des accouchements médicalisés dans un des plus grands hôpitaux de Phnom Penh. D’autre part, les soignants ont fait part lors d’un terrain préliminaire de la pratique de périnéorraphies dans le postpartum, pratique chirurgicale qui vise à rétrécir l’orifice vulvaire en enlevant une partie du périnée postérieur soit juste après l’accouchement, soit plusieurs mois après celui-ci. Ces deux pratiques, l’épisiotomie et la périnéorraphie, qui touchent au périnée des femmes, à leur intimité, à leur sexualité, seront abordées comme une voie d’entrée dans la société cambodgienne afin d’en décrire plusieurs aspects.

La méthodologie mêlera une approche à la fois quantitative et qualitative pour comprendre la logique des acteurs soignants et soignés, afin de savoir pourquoi et comment sont réalisées ces deux interventions. Une approche historique cherchera à décrire l’évolution de la médecine biomédicale au Cambodge, son origine, sa mise en place pendant le Protectorat français (1863-1953) et dans les années de guerre qui ont touché le Cambodge au vingtième siècle. Cette analyse s’attardera sur les relations soignants-soignés au cours de ces années et sur la mise en place et le développement d’un secteur biomédical privé, très présent aujourd’hui au Cambodge. Une approche sociologique cherchera à décrire les deux métiers biomédicaux qui agissent le plus fréquemment au niveau du périnée des femmes à l’hôpital ou en clinique : les sages-femmes et les gynécologues obstétriciens. Nous souhaitons décrire leur formation et la façon dont ces pratiques périnéales leur sont enseignées et présentées. Ce projet cherchera aussi à décrire les différentes motivations à exercer ces métiers et le regard de la société sur ces deux professions. Une approche démographique viendra quantifier ces deux pratiques périnéales, à la fois dans une maternité publique de Phnom Penh qui compte en moyenne 10 000 accouchements par an mais aussi dans une clinique privée où ces pratiques périnéales semblent plus fréquentes. Cette approche démographique cherchera aussi à quantifier la dimension économique de ces deux pratiques. Enfin, une approche anthropologique s’attachera à décrire la symbolique du corps au Cambodge, avec notamment l’influence de la médecine ayurvédique et le système des flux et des humeurs corporelles. Nous réfléchirons aux normes corporelles féminines et à la façon dont celles-ci sont imposées ou non aux femmes à Phnom Penh. Cela nous amènera à travailler sur les rapports de genre et sur la sexualité au Cambodge.

Mots-Clés

Périnée, morbidité maternelle, sociologie de la profession de sage-femme et sociologie de la profession de gynécologue obstétricien, biomédecine, symbolique du corps, médecine ayurvédique, sexualité, nuptialité, Cambodge.

Zone géographique

Cambodge, Asie du Sud-Est

Calendrier

2013-2016