Accueil > Formation > Doctorant au Ceped > Thèses soutenues > Analyse du niveau de vie des personnes âgées à partir des ménages grâce au (...)

2011

Analyse du niveau de vie des personnes âgées à partir des ménages grâce au recensement de la population : cas du Niger

MOUSSA Safianou

Thèse de démographie soutenue par Soufianou MOUSSA le 28 novembre 2011 sous la direction de Philippe ANTOINE à l’université de Paris Descartes .

Contact : msoufianou chez yahoo.fr

Résumé du projet de thèse

Les études sur les conditions de vie des personnes âgées de 60 ans ou plus dans les pays en développement en général et d’Afrique subsaharienne en particulier sont récentes et peu nombreuses.
Parallèlement, les personnes âgées ne constituent guère une préoccupation pour les décideurs politiques et peu de place leur est accordée dans les politiques publiques de lutte contre la pauvreté.
Le Niger ne constitue pas une exception à cette situation alors que les personnes âgées y sont officiellement considérées comme des catégories vulnérables de la population comme les enfants, les femmes,… qui eux bénéficient d’attention particulière de la part des autorités publiques.

Notre travail s’intéresse à l’analyse des conditions de vie des personnes âgées de 60 ans ou plus au Niger, où les personnes âgées représentent 4,5% de la population, à partir du dernier recensement de la population au Niger (2001). L’objectif est plus précisément de savoir si les personnes âgées sont significativement plus pauvres que le reste de la population.
Pour déterminer le niveau de vie des individus, nous allons estimer dans un premier temps le niveau de vie des ménages dans lesquels ils résident. Le proxy de niveau de vie des ménages sera quant à lui déduit à partir des caractéristiques et des équipements des ménages.

L’analyse des déterminants du proxy du niveau de vie des ménages permettra de comprendre les facteurs qui concourent à la différence de niveau de vie des personnes âgées avec du reste de la population d’une part et entre les personnes âgées dans précarité d’autre part.

L’existence d’un lien significatif entre l’âge des individus et leur niveau de vie constitue un argument notable pour que les politiques reconsidèrent objectivement leur position vis-à-vis de la priorisation de la lutte contre la pauvreté chez les personnes âgées. Il en est de même si les ménages où résident les personnes âgées sont plus précaires que les autres ménages.

Mots-Clés

Personnes âgées, pauvreté, politiques publiques, ménages.

Zone géographique

Niger.

Publications relatives à la thèse