Accueil > Formation > Doctorant au Ceped > Thèses soutenues > L’identification nationale et expérience migratoire

2015

L’identification nationale et expérience migratoire

Le cas des Polonais en Afrique du Sud

Thèse de sociologie soutenue par Anna CHRUSCINSKA sous la direction de Denys CUCHE à l’université Paris Descartes le 15 octobre 2015.

Résumé de la thèse

Le sujet (à part de constituer la première recherche sociologique sur le Polonais dans cette région) est un prétexte pour regarder de plus près le groupe homogène (les Polonais) en situation multiculturelle et multiraciale, inconnue dans leur pays d’origine. Le contexte spécifique du pays d’accueil (surtout de la période de l’apartheid) montre les plusieurs facettes de ces relations à l’Autre qui varient des exemples des comportements racistes aux visions optimistes de la construction de la nation « d’arc-en-ciel ». Cette recherche donne également une perspective sur les changements identitaires qui, actuellement, sont en train de se produire en Pologne (notamment l’émergence d’un front nationaliste très fort).

Mots-Clés

Immigration, identité, multi-culturalité, nationalisme, religion, diaspora.

Zone géographique

Pologne, Afrique du Sud (Le Cap) .