Accueil > Formation > Doctorant au Ceped > Thèses soutenues > La transmission des langues parentales aux enfants. Etude d’unions mixtes (...)

2015

La transmission des langues parentales aux enfants. Etude d’unions mixtes ayant scolarisé leurs enfants à l’Ecole Argentine à Paris

Thèse de Sociolinguistiquesoutenue par Isabelle RODIN sous la direction de Christine DEPREZ à l’Université Paris Descartes le 30 novembre 2015.

Résumé de la thèse

Ce travail de recherche intitulé « La transmission des langues parentales par le biais des écoles associatives. Étude d’unions linguistiquement mixtes ayant scolarisé leurs enfants à l’École Argentine à Paris » s’inscrit dans le champ de la sociolinguistique ethnographique en milieu scolaire.
Comme l’évoque le titre de ce travail nous nous sommes intéressés à la transmission des langues parentales (plus précisément de l’espagnol) aux enfants par le biais des cours qui leur sont dispensés au sein d’une école associative.
A partir d’enquêtes qualitatives réalisées avec vingt femmes d’origine latino-américaines et dix-neuf enfants issus d’unions linguistiquement mixtes âgés de cinq à neuf ans, cette étude se propose d’analyser les raisons pour lesquelles ces femmes vivant en union mixte souhaitent transmettre leur patrimoine linguistico-culturel à leurs enfants.
L’analyse des biographies langagières de ces femmes a permis d’apporter un éclairage sur les stratégies qu’elles mettent en place pour mener à bien leur projet d’éducation bilingue.
Les observations effectuées dans la salle de classe quant à elles, mettent en lumière la diversité des pratiques langagières des enfants bilingues ainsi que les discours épi et métalinguistiques qui émergent du fait de variations diatopiques.

Mots-Clés

Acculturation, bilinguisme, contact de langues, couple mixte.

Zone géographique

Paris, Argentine.