> Les Anciens du Ceped > Doctorants, Post doctorants et Associés

Doctorants, Post doctorants et Associés

CHRUSCINSKA Anna

A été doctorante du Ceped. Elle a soutenu sa thèse intitulée L’identification nationale et expérience migratoire sous la direction de CUCHE Denys le 15 octobre 2015

courriel : vladimiramax chez gmail.com

Publications en relation avec la thèse

  • Chruscinska Anna (2011) « Saoul comme un Polonais.. Ce n’est pas trop catholique ! Quelques mots à propos des immigrants polonais autour de l’église Notre Dame de l’Assomption à Paris », Synergies Pologne, numéro spécial, p. 91-98.

  • Chruscinska Anna (2013) « La création de lieu du patrimoine de l’immigration : un processus vivant. L’exemple de l’église « polonaise » à Paris », Migrance, Le patrimoine de l’immigration en France et en Europe : enjeu social et culturel, hors-série, p. 29-34. http://www.generiques.org/le-patrimoine-de-limmigration-en-france-et-en-europe-enjeu-social-et-culturel-2/.
    Résumé : L'intervention va montrer la confrontation entre les pratiques officielles d'un lieu du patrimoine de l'immigration et les initiatives informelles des immigrants, du point de vue de l'anthropologie de l'espace. L'institution qui va servir d'exemple est l'église catholique Notre-Dame de l'Assomption à Paris, attribuée aux Polonais en 1844, donc un endroit historiquement associé aux migrants en provenance de Pologne. Le patrimoine qui est promu dans ce lieu par le clergé est fondé sur la nationalisation de la religion catholique (par exemple, Jésus comme le roi de la Pologne, ou la Vierge comme la mère des Polonais). Ces croyances sont visibles à la fois dans les activités qui se déroulent à l'église et aussi dans l'organisation spatiale du bâtiment (comme le buste du pape Jean-Paul II, ou encore l'autel de la vierge noire de Częstochowa). Pourtant, les immigrants proposent leurs propres activités autour de l'église (marché du travail, marché alimentaire, etc.). Leur vie sociale, si riche, influence l'espace de l'église en la changeant et en augmentant son impact sur les rues adjacentes, parfois contre la volonté du clergé. Le lieu du patrimoine religieux et historique se transforme en opposition entre sacré et profane. C'est un exemple que la dynamique des phénomènes de l'immigration entre même là, où il y a des tentatives de son maintien dans une forme inchangée pour les futures générations.
  • Chruscinska Anna (2009) « W czterech ścianach. Zmiana znaczenia ról społecznych u Kabylów żyjących we Francji [Changement des rôles sociaux chez les Kabyles en France] », Barbarzyńca, 3-4, p. 16-17.

  • Chruscinska Anna (2015) « Les Polonais d'Afrique du Sud et leur identification nationale : le cas des immigrants polonais de la ville du Cap », Thèse de doctorat en sociologie, Sorbonne Paris Cité. http://www.theses.fr/2015USPCB014.
    Résumé : Dans le milieu scientifique polonais, peu de travaux concernent l'Afrique du Sud et les communautés polonaises y habitant. Pourtant, ce territoire constitue un laboratoire social unique et les Polonais de l'Afrique du Sud sont soumis à des phénomènes qui peuvent retenir l'attention des sociologues. Cette recherche s'applique à repérer la dimension identitaire de ces phénomènes dynamiques avec l'exemple des trois vagues migratoires des Polonais habitant la ville du Cap. En alliant les techniques qualitatives de recherche en sciences sociales et la tradition de l'Ecole de Chicago de collecte des données, je présente l'évolution de l'attachement au pays d'origine, ainsi que différents types d'identité plurielle. La première partie est consacrée à la présentation historique et sociologique de mon terrain de recherche : l'Afrique du Sud en général, mais aussi les particularités de la région du Cap. Cette contextualisation comprend : l'organisation spatiale du Cap, la problématique interethnique dans la réalité post-apartheid, les conséquences urbaines des préjugés sociaux, et l'identification distinctive éventuelle des habitants de la ville du Cap par rapport au reste de l'Afrique du Sud. Dans la deuxième partie, je m'intéresse à la dimension diasporique de la communauté polonaise au Cap. A cette fin, j'examine les structures qui constituent l'une des facettes des Polonais du Cap : les organisations soumises à des processus de diasporisation. Elles ne sont pas à confondre avec les phénomènes de l'activité informelle, l'objet de l'analyse de la partie suivante. Dans la troisième partie, j'étudie la notion d'identité en général et, plus particulièrement, la question de l'identification à la nation polonaise. En donnant des exemples hors du contexte de la vie associative polonaise du Cap, je m'interroge sur : l'influence du contexte multiculturel de la société d'accueil sur l'identification des migrants polonais, l'approche dynamique de la présence des « traits » censées caractériser la nation polonaise au sein de la collectivité polonaise du Cap, et le processus de la transmission de l'identification nationale entre les générations. Dans mes résultats, je présente non seulement les différents types d'attachement au pays d'origine observés chez les acteurs sociaux, mais j'essaie également de tracer l'avenir possible du processus d'identification nationale chez les Polonais de mon terrain de recherche. J'espère que cette thèse constituera un point de départ pour d'autres chercheurs qui s'intéresseront à cette collectivité si méconnue, mais aussi pour des recherches comparatives sur l'identification nationale au sein d'autres communautés de migrants polonais. En tenant compte du fait que l'identité nationale en Pologne est en pleine transition, l'analyse des différences identitaires entre les vagues migratoires du Cap peut également s'avérer utile dans les recherches comparatives avec l'identification des Polonais vivant en Pologne.
--- Exporter la sélection au format