Accueil > Publications & Ressources > Éditions du CEPED (1988-2011) > La Chronique > Sexualité et procréation face aux risques du Sida : Permanences et adaptation (...)

2006 • 49

Sexualité et procréation face aux risques du Sida : Permanences et adaptation dans les pays fortement touchés par l’épidémie

Annabel Desgrées du Loû et Benoît Ferry

Le CEPED et le LPED ont organisé les 22 et 23 novembre 2004, avec le soutien financier de l’ANRS2, un colloque international sur « La santé de la reproduction confrontée au Sida. Enjeux sociaux et comportementaux dans les pays du Sud ». Ce colloque a rassemblé des chercheurs de plusieurs continents s’intéressant aux liens entre l’épidémie de Sida et les comportements sexuels et reproductifs. En effet, parce qu’il se transmet par voie sexuelle et de la mère à l’enfant au cours de la grossesse, de l’accouchement et de l’allaitement, le VIH/Sida et les campagnes de lutte qu’il suscite modifient l’ensemble de la sphère sexualité-contraception-procréation. C’est ainsi tout le domaine de la santé de la reproduction qui est malmené dans ce contexte épidémique. Comment avoir « une activité sexuelle sans risque » dans un contexte de forte prévalence du VIH/Sida ? Quelle est la possibilité pour les femmes et les hommes de désirer une grossesse et de la mener à terme dans de bonnes conditions sanitaires lorsqu’un des deux partenaires est infecté par le VIH, ou lorsqu’aucun des deux partenaires ne connaît son statut sérologique par rapport au VIH ? Que deviennent les recommandations d’allaitement exclusivement au sein, dispensées par l’OMS et l’UNICEF chez les femmes infectées par le VIH ? C’est aujourd’hui la complexité des changements sociaux et comportementaux dans cette sphère de la sexualité et de la procréation qu’il convient d’aborder dans les pays du Sud. Sa compréhension est primordiale pour le succès futur des programmes sanitaires de prévention et de prise en charge du VIH/Sida aujourd’hui disponibles.

Chronique 49 en français