Accueil > Publications & Ressources > Éditions du CEPED (1988-2011) > Les Numériques du CEPED > L’asile au Sud : Afrique, Méditerranée...

2006

L’asile au Sud : Afrique, Méditerranée...

CEPED

Ce colloque sur l’asile au Sud prend place dans un contexte international dont on retiendra trois aspects essentiels : la fin de la guerre froide qui a bouleversé l’intérêt stratégique de l’asile ; la mondialisation des échanges économiques qui réduit les distances matérielles et culturelles ; la politique d’endiguement des flux migratoires Sud-Nord qui n’a pas épargné les flux d’asile et s’est accompagnée d’une politique de rejet massif des demandes d’asile. De plus et depuis quelques années, les pays du Nord intensifient les pressions à l’égard des pays du Sud pour qu’ils développent leurs systèmes d’asile et freinent ainsi l’arrivée de demandeurs d’asile au Nord. Dans ce contexte, l’intérêt des gouvernements du Nord et des institutions internationales pour l’asile au Sud a évolué puisqu’il ne s’agit plus de gérer des camps de réfugiés dans une optique de conflits entre les deux blocs mais de contrôler les flux migratoires et conforter leur propre conception de l’ordre mondial.

C’est dans une tout autre perspective, celle des sciences de l’homme et de la société, que ce colloque contribuera à l’analyse du système d’asile mondial en participant aux études et aux réflexions sur l’asile au Sud. Il s’agit d’abord de prendre la mesure des expériences humaines, des contraintes économiques et des enjeux politiques considérables liés à une réalité ancienne, mais qu’il devient aujourd’hui plus urgent de mieux connaître : l’immense majorité des réfugiés du Sud trouvent refuge au Sud, et ce refuge prend alors des formes sociales très diverses qui se réduisent rarement aux catégories juridiques et aux procédures de la Convention de Genève. Les migrations liées à l’asile, sujet central de ce colloque, s’intègrent dans un contexte migratoire mondial complexe caractérisé par l’importance des migrations de travail. Ce contexte et son influence sur l’asile devront être largement présents dans les analyses.

Le domaine d’étude ainsi décrit est vaste et n’exclut aucune spécialité des sciences de l’homme et de la société. Trois thèmes ont été retenus, qui orientent les débats sur certains sujets transversaux tout en offrant place aux présentations de situations concrètes ainsi qu’à l’analyse des dimensions humaines de l’exil et du refuge. Des questions théoriques, conceptuelles et de mesures traversent ces trois thèmes et devront faire l’objet d’une grande attention.

Accéder à la publication de « L’asile au Sud : Afrique, Méditerranée... »