Accueil > Publications & Ressources > Éditions du CEPED (1988-2011) > Regards sur... > Emancipation résidentielle différée et recomposition des dépendances (...)

2007

Emancipation résidentielle différée et recomposition des dépendances intergénérationnelles à Dakar

Alioune Diagne et David Lessault

Dans le contexte de crise économique durable, nous proposons dans cet article des éléments de compréhension et d’explication de l’évolution des comportements résidentiels des jeunes et de l’évolution des rapports intergénérationnels à Dakar. En combinant analyses quantitatives et approche qualitative, nous avons examiné les calendriers de la sortie d’hébergement de trois générations de jeunes citadins : la première ayant été confrontée à la prise d’autonomie résidentielle dans le cadre du Dakar « post-indépendant », les deux suivantes, dans le contexte d’une crise multiforme qui persiste depuis les années 1980. Une hypothèse centrale est que la crise au Sénégal, particulièrement exacerbée dans la capitale, a modifié les processus d’accès au logement et eu un impact sur les pratiques résidentielles. De nouvelles stratégies résidentielles émergent et ces changements affectent également les structures et modèles familiaux. En effet, l’accès au logement des jeunes étant de plus en plus tardif, certaines familles, dont les principaux pourvoyeurs de revenus arrivent à l’âge de la retraite ou décèdent, bénéficient en retour de la présence des jeunes actifs pour s’unir face à la pénurie de ressources. D’autre part, cette situation modifie progressivement les rapports intergénérationnels au sein des familles.

Alioune DIAGNE, démographe, est post-doctorant à l’Institut de Formation et Recherche en Population, Développement et Santé de la reproduction (IPDSR) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Il a travaillé au Population Council comme chargé de programme. Membre de l’équipe "Migrations entre l’Afrique et l’Europe" (MAFE), ses recherches portent sur le passage à l âge adulte et sur les migrations internationales.

David LESSAULT, géographe, est post-doctorant à l’Institut National d’Études Démographiques (INED), Unité 08 "Migrations internationales et minorités". Membre de l’équipe "Migrations entre l’Afrique et l’Europe" (MAFE), ses recherches portent sur les interactions entre les migrations internationales et le développement urbain à Dakar.