Accueil > Publications & Ressources > Éditions du CEPED (1988-2011) > Rencontres > Sexualité et procréation confrontées au Sida dans les pays du Sud

2006

Sexualité et procréation confrontées au Sida dans les pays du Sud

Annabel Desgrées du Loû et Benoît Ferry

Le CEPED et le LPED (UMR 151 IRD-Université de Provence) ont organisé les 22 et 23 novembre 2004, avec le soutien financier de l’ANRS (Agence Nationale de Recherches sur le Sida), un colloque international sur « La santé de la reproduction confrontée au Sida. Enjeux sociaux et comportementaux dans les pays du Sud ». Ce colloque a rassemblé des chercheurs de plusieurs continents s’intéressant aux liens entre l’épidémie de Sida et les comportements sexuels et reproductifs. En effet, parce qu’il se transmet par voie sexuelle mais aussi de la mère à l’enfant au cours de la grossesse, de l’accouchement et de l’allaitement, le VIH/Sida et les campagnes de lutte qu’il suscite modifient l’ensemble de la sphère sexualité-contraception-procréation. Dans ce contexte épidémique, c’est ainsi tout le domaine de la santé de la reproduction qui est perturbé.

Comment avoir « une activité sexuelle sans risque » dans un contexte de forte prévalence du VIH/Sida ? Quelle est la possibilité pour les femmes et les hommes de désirer une grossesse et de la mener à terme dans de bonnes conditions sanitaires lorsqu’un des deux partenaires est infecté par le VIH, ou lorsqu’aucun des deux partenaires ne connaît son statut sérologique par rapport au VIH ? Que deviennent les recommandations d’allaitement exclusivement au sein, dispensées par l’OMS et l’UNICEF chez les femmes infectées par le VIH ?

C’est aujourd’hui la complexité des changements sociaux et comportementaux en matière de sexualité et de procréation qu’il convient d’aborder dans les pays du Sud. Sa compréhension est primordiale pour le succès futur des programmes sanitaires de prévention et de prise en charge du VIH/Sida pouvant aujourd’hui être mis en oeuvre.

Annabel DESGRÉES DU LOÛ, démographe, chargée de recherche à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), rattachée au Laboratoire Population-Environnement-Développement, UMR 151 IRD-Université de Provence, est actuellement en activité au CEPED où elle coordonne les activités du champ « Société, Famille et Genre ». Ses travaux portent sur les liens entre le Sida et la santé de la reproduction en Afrique subsaharienne.

Benoît FERRY, démographe, directeur de recherche à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), rattaché au Laboratoire Population-Environnement-Développement, UMR 151 IRD-Université de Provence, est actuellement en activité au CEPED où il coordonne les activités du champ « Santé ». Après avoir travaillé sur les déterminants proches de la fécondité dans les pays du Sud, ses recherches sont orientées sur les niveaux, les déterminants, la dynamique et l’impact des épidémies de VIH/Sida.