Accueil > Publications & Ressources > Working Papers du CEPED > Évaluer les interventions de prévention des IST et du VIH auprès des (...)

2010 • 06

Évaluer les interventions de prévention des IST et du VIH auprès des homosexuels masculins au Sénégal (projet ANRS 12139) - Rapport Scientifique

Groupe ELIHoS

L’enquête ELIHoS réalisée en 2007 au Sénégal avait pour objectifs principaux de mesurer les prévalences du VIH et des IST (infections sexuellement transmissibles) et les comportements sexuels parmi les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (HSH), afin d’observer les évolutions depuis 2004 (enquête précédente) pour évaluer les effets des programmes d’intervention en cours auprès de cette population. Cette enquête a été réalisée sur l’initiative de la division Sida/IST de l’Institut d’Hygiène Sociale à Dakar , avec le plein accord du Ministère de la Santé du Sénégal. Elle a fait l’objet d’un partenariat entre deux équipes sénégalaises (la division Sida/IST de l’Institut d’Hygiène Sociale à Dakar dirigée par le Dr A. S. Wade et le laboratoire de virologie de l’Hôpital Le Dantec à Dakar dirigé par le Pr. S. Mboup) et une équipe française de chercheurs en sciences sociales conduite par A. Desgrées du Loû (CEPED).

Comme pour la première enquête menée en 2004, le mode de recrutement adopté pour 2007 a été la méthode dite « boule de neige ». Le recrutement était effectué par des leaders du milieu HSH, sur trois sites (Dakar, la capitale, Mbour / Thiès, deux villes proches de la côte touristique, et Saint-Louis, ville moyenne au nord du Sénégal). Ce recrutement a été effectué dans différents types de lieux (bars de rencontre HSH, associations HSH) et par bouche à oreille dans divers réseaux de socialisation.

Le questionnaire socio-comportemental a été administré à 501 hommes (306 hommes à Dakar, 100 à Mbour/Thiès et 95 à Saint-Louis). Il s’agit d’un échantillon jeune (80 % ont moins de trente ans, âge moyen : 24,7 ans) et plutôt instruit (47 % ont atteint le niveau secondaire ou supérieur). 90 % habitent avec leur famille et 41 % se déclarent membre d’une association d’HSH.

Cette enquête quantitative a été complétée par un volet qualitatif consacré aux comportements bisexuels. Douze entretiens ont été menés auprès d’hommes déclarant une ou plusieurs partenaires féminines et douze autres auprès de femmes déclarées partenaires féminines par des HSH.

Working Paper 6
Working Paper 6
PDF - 1.9 Mo