Cette page est en français View this page in English

Accueil > Présentation > Qu’est-ce qu’IREDA ?

Qu’est-ce qu’IREDA ?

IREDA (Inventaire des Recensements et des Enquêtes Démographiques en Afrique) est un projet conjoint entre le CEPED (UMR 196 Université Paris Descartes - INED - IRD) et le bureau Francis Gendreau Consultant, en relation avec PARIS21 et l’INSEE. Au CEPED, il est coordonné par Françoise Gubry au sein du groupe de travail international ValDemo..

Objectifs

Le projet IREDA a pour objectif de produire une description synthétique et documentée de chacune des opérations nationales démographiques africaines (plus de 670 enquêtes et recensements de population) passées et présentes, d’informer sur les ressources existantes et d’en favoriser l’accès, en vue de l’utilisation de ces données par le monde de la recherche et de leur valorisation dans une perspective comparative.

Les opérations retenues sont essentiellement des opérations nationales ; toutefois, certaines opérations localisées anciennes (des années 1950 et 1960) ont été prises en compte en raison de leur intérêt historique.

Les ressources d’intérêt pour le projet sont l’ensemble des documents écrits ou numériques disponibles des phases pré- et post- collecte (publications officielles des résultats et travaux d’analyses faites par des chercheurs, documents techniques, questionnaires, manuels à destination des enquêteurs, cartes, manuels de codification, documentation des bases de données, etc.) conçus par les producteurs des données comme par les chercheurs ayant utilisé les données.

Un tel inventaire documenté présente un intérêt à la fois pour les producteurs de données (valorisation de leur travail par une plus grande facilité d’accès) et pour les utilisateurs, notamment les chercheurs (facilitation de leur travail par la mise à disposition d’une information fiable et complète).

IREDA se distingue des autres inventaires existants car il a une complétude meilleure, surtout pour les opérations anciennes et pour les enquêtes ; il inventorie aussi les ressources associées, en valorisant notamment les travaux des chercheurs qui utilisent ces données. En revanche, IREDA ne gère pas les microdonnées, mais indique les liens vers les sites les fournissant.

Structure du projet

IREDA comprend un site Web bilingue (français et anglais), une bibliothèque virtuelle Redatek et ultérieurement une archive ouverte OAI/PMH. D’autres archives ouvertes pourront être mises en place à l’initiative des partenaires, hébergées sur leurs sites respectifs.

Le site IREDA présente l’inventaire des recensements et des enquêtes démographiques africaines. La présentation de ces opérations de collecte suit la norme DDI (Data Documentation Initiative). IREDA est un portail vers les ressources générales déjà existantes sur chacune de ces opérations, par le moyen de liens vers les sites correspondants (Instituts nationaux de statistiques, ACAP, IPUMS-International, IHSN, AASDA,…).

Par ailleurs, des archives ouvertes pourront être créées dans chacun des centres Demoneta partenaires du projet. La documentation disponible dans ces centres, concernant les recensements et les enquêtes démographiques sera numérisée et déposée sur Redatek et éventuellement sur leur propre site d’archivage selon le protocole OAI/PMH et sera visible via le site IREDA, sous réserve de l’accord du producteur et en cohérence avec le projet. Les sites d’archives fonctionneront avec des logiciels libres, comme par exemple Greenstone, permettant de récupérer directement les références bibliographiques de logiciels documentaires tel que CDS-Isis.

Renforcer les capacités des centres de recherche et de formation du réseau DEMONETA

L’alimentation d’IREDA est réalisée en partenariat avec les centres du réseau Demoneta, les instituts de statistique, Afristat et IHSN. L’Institut de Formation et de Recherche Démographiques (IFORD), basé à Yaoundé au Cameroun, est l’un des plus anciens partenaires du CEPED. Du fait de ses ressources documentaires complémentaires à celles du CEPED, l’IFORD est le premier institut du Sud à participer au projet. C’est également une institution clef pour la valorisation des données africaines existantes à travers ses programmes de formation et de recherche. L’ISSP est aussi associé au projet IREDA. Les autres centres de Demoneta le seront progressivement : le CEFORP, l’ENSEA et l’URD.

À travers le projet IREDA, les centres de recherche et de formation partenaires du CEPED pourront bénéficier d’un outil d’archivage des données démographiques (la "trousse à enquêtes") et d’une formation à son utilisation. Cet outil pourra par la suite être utilisé pour valoriser leurs ressources. La numérisation de la documentation en leur possession, directement liée à des opérations de collecte démographique, sera prise en charge par le projet IREDA, de manière à alimenter les archives ouvertes de Redatek et de chacun de ces centres.

Des relations étroites avec les Instituts nationaux de statistique

D’une part, IREDA permet de diffuser auprès des chercheurs l’information relative aux travaux des instituts de statistique, pour en assurer une meilleure visibilité et faciliter l’accès aux données. Sous réserve de leur accord, le site IREDA proposera aux visiteurs un lien systématique vers les sites des Instituts nationaux de statistique ainsi qu’un accès direct aux publications numérisées relevant de la thématique d’IREDA.

D’autre part, IREDA pourra également permettre aux instituts de statistiques nationaux de récupérer la documentation numérisée relative à leurs opérations de collecte détenue dans le milieu de la recherche, notamment celle concernant les enquêtes les plus anciennes.

Une collaboration de fond avec IHSN

La base de données sous-jacente au site IREDA a été constituée à partir de celle disponible sur le site IHSN et de l’inventaire constitué par le Bureau d’Appui à la Recherche de l’UMR CEPED. La première étape de l’alimentation d’IREDA fournira un inventaire validé des recensements et des opérations nationales de collecte démographique, avec leur description et enrichi par les publications disponibles.

Les informations publiées sur le site IREDA serviront à leur tour à alimenter la base de données IHSN, les instituts de statistique et les partenaires de DEMONETA intéressés par une mise à jour systématique en web service grâce au respect de la stricte compatibilité avec les normes en vigueur.

Une mise en place rapide

Le projet a été lancé en 2008. Une première présentation en a été faite à l’Atelier sur l’accessibilité et la valorisation des recensements et des enquêtes démographiques en Afrique, organisé par PARIS21, l’INSEE et le CEPED à Paris le 3 juillet 2008. Une première version publique du site a été présentée au Congrès de l’UIESP à Marrakech - (27/09-2/10/2009).

Le site a été mis en ligne en février 2010 avec les opérations de deux pays, le Congo (R. D.) et le Niger. Dix-sept pays y figurent aujourd’hui : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo, Congo (R. D.), Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad, Togo. Trois autres pays (Burundi, Guinée Équatoriale, Rwanda) y figurent avec quelques opérations. Les derniers pays francophones du sud du Sahara viendront ensuite, puis les autres pays.

Une maintenance régulière assurée

La maintenance du site IREDA est assurée dans le cadre des activités du CEPED.

Il s’agit de trois types d’interventions
- mettre en place et vérifier l’alimentation systématique d’IREDA à partir des sites des Instituts Nationaux de Statistique partenaires d’IHSN, par flux RSS.
- assurer une veille documentaire sur les nouvelles opérations de collecte nationale dans les autres pays africains, en particulier ceux n’ayant pas encore adopté la politique d’archivage Nada.
- sous réserve d’accord avec les producteurs de données, mettre à jour l’archive ouverte Redatek du CEPED au fur et à mesure de l’acquisition de nouveaux documents (par le biais des autres projets auxquels ValDemo est associé, e-geopolis du SEDET et IPUMS-International/Datanet du Minnesota Population Center).

Des perspectives de valorisation

Renforcer la visibilité des données démographiques existantes est un pré-requis pour le développement de travaux de recherche les mobilisant. Le projet IREDA s’inscrit dans un groupe de travail international, ValDemo (Valorisation des données démographiques), sous la responsabilité de Valérie Golaz, chercheur de l’UMR CEPED, dont l’objectif est non seulement de faciliter l’accès aux données disponibles mais aussi d’en développer l’analyse, dans une perspective comparative, entre opérations de collecte. IREDA est une première pierre posée à l’élaboration de projets de recherche et de valorisation autour des données démographiques nationales.