Conflits familiaux, Etat et rapports de genre au Burkina Faso. Une ethnographie de l’Action sociale.

14 juin 2012
16h-18h
Conflits familiaux, Etat et rapports de genre au Burkina Faso. Une ethnographie de l’Action sociale.
Séminaires de l’axe 3
@ CEPED

19 rue Jacob, 75006 Paris

Invité : Béatrice BERTHO Doctorante à l’Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement (IHEID - Genève)

Au Burkina Faso, les femmes qui rencontrent des difficultés dans la sphère familiale (mariages « forcés », répudiations, problèmes de reconnaissances de paternité, conflits autour de la garde et de l’entretien des enfants, etc.) font un usage croissant des services sociaux étatiques (Action sociale). A partir d’une enquête ethnographique menée entre 2007 et 2010 au sein de l’Action sociale en milieu mossi, dans la ville de Ouahigouya, j’interroge, au travers de l’action des agents de ce service et des recours qui y sont faits, la nature des mutations des relations de genre qui s’y révèlent. Travaillant sur l’articulation des différentes dimensions des revendications des femmes (besoins économiques, de justice et de reconnaissance sociale) et des réponses qui leur sont apportées à l’Action sociale, je pose la question de la renégociation des normes sociales de genre qui s’opère lors du règlement de ces conflits familiaux.

]