Etienne RABBE soutient sa thèse : Le mobile peul. Jeunesse et changement social au prisme de la téléphonie mobile dans la société peule des Haboobe du Sénégal central

25 novembre
14h-17h
Etienne RABBE soutient sa thèse : Le mobile peul. Jeunesse et changement social au prisme de la téléphonie mobile dans la société peule des Haboobe du Sénégal central
Soutenance de thèse
@ Salle Leduc (RDC, 1er couloir de droite à l’entrée)

UPC 45 rue des Saints Pères, Campus St Germain 75006 Paris

RABBE Etienne soutient sa thèse de doctorat en ethnologie, sous la direction de LESERVOISIER Olivier

Jury

  • Laetitia Atlani-Duault, Directrice de recherche, IRD
  • Muriel Champy, Maîtresse de conférences, Université Aix-Marseille
  • Patrick Deshayes (rapporteur), Professeur émérite, Université Lyon 2
  • Hamidou Dia, Chargé de recherche, IRD
  • LESERVOISIER Olivier, Professeur, Université Paris Cité
  • Fabienne Samson (rapportrice), Directrice de recherche, IRD

Titre

« Le mobile peul. Jeunesse et changement social au prisme de la téléphonie mobile dans la société peule des Haboobe du Sénégal central »

Résumé

"Cette thèse étudie la place du téléphone portable dans la société peule haboobe du Sénégal central. A partir de plusieurs enquêtes de terrain ethnographiques, menées principalement dans les villages de la zone de Thionokh-Sanghe, cette étude montre comment la diffusion du portable s’accompagne de nombreuses transformations techniques et socio-économiques au sein de cette communauté peule, dont l’histoire et la culture sont étroitement liées à l’agropastoralisme.

Tout en contribuant à la connaissance de la société haboobe qui a été très peu étudiée jusqu’ici, cette thèse décrit les processus d’appropriation et les usages différenciés de la téléphonie mobile au sein des familles peules. Elle rend compte dans le même temps des limites techniques, économiques et sociales dans l’utilisation de cette nouvelle technologie.

L’analyse des impacts et de la réception de la téléphonie conduit à s’intéresser plus particulièrement aux jeunes dont le rôle dans l’appropriation du portable s’avère prépondérant en raison de leurs intérêts et des usages soutenus qu’ils en font. L’apport de la recherche est ici de montrer en quoi le portable offre des opportunités d’autonomie pour ces jeunes, tout en étant un facteur de différenciations et d’inégalités. L’hétérogénéité de la catégorie jeunesse est ainsi illustrée à la fois par l’étude de ceux qu’on appelle les bergers et les élèves, et par les situations vécues par les filles haboobe. Ces analyses apportent ainsi un éclairage sur les parcours des jeunes, les rapports intergénérationnels et les conditions féminines au sein de cette société peule. Plus largement, elles viennent questionner le rôle du portable en tant que vecteur et témoin des changements contemporains que connaît cette communauté peule kaboowo."

Mots-clés

Jeunesse – téléphonie mobile – Afrique rurale sahélienne – rapports familiaux – culture matérielle – ainés/cadets – condition féminine – bergers – élèves – scolarisation – inégalités – agropastoralisme – développement – Peuls (Haboobe) – Sénégal

La salle Leduc rez-de-chaussée du bâtiment principal

]