Deux films sur le thème Handicap et santé....

6 juin 2017
17h30-20h
Deux films sur le thème Handicap et santé....
Le Ceped fait son cinéma...
@ Amphithéatre Giroud (3e étage bâtiment principal)

Université Paris Descartes
45 rue des Saints Pères
75006 Paris

Deux films sur la question du handicap et de la santé seront présentés
« La vulnérabilité des personnes handicapées par rapport au VIH au Cameroun » réalisé par Alexander Schücke.

Résumé
Né de l’initiative de l’organisation non gouvernementale Handicap International pour améliorer l’inclusion des personnes handicapées dans la réponse à l’épidémie de VIH, le projet HandiVIH a pour objectif de documenter de la façon la plus complète et rigoureuse possible leur situation et leur vulnérabilité. Ce film s’inscrit dans le cadre du projet HandiVIH mené au Cameroun.

Ce film a bénéficié d’un financement de l’ANRS et du Service de Coopération et d’Action Culturelle français au Cameroun.
Durée du film 4’50

« Les personnes sourdes face à l’accès aux soins de santé  » réalisé par Fanta Régina Nacro

Résumé
Bien que très fortement exposées aux pratiques sexuelles à risques, les personnes sourdes représentent en Afrique subsaharienne une minorité exclue des programmes de santé. L’objectif de ce film, est de montrer en quoi l’absence d’une prévention adaptée et le manque d’échanges avec les soignants sont des facteurs de vulnérabilité de ce groupe, et constituent les principales barrières d’un accès aux soins. A travers les témoignages de personnes sourdes et de soignants au Burkina Faso, des pistes d’actions sont proposées.

Ce film a bénéficié d’un financement de Sidaction.
Durée du film : 16 ’

Pierre Debeaudrap et Anne-Lise Granier ont été conseillers scientifiques de ces films

Le Ceped fait son cinéma...

Depuis longtemps, le cinéma ou la vidéo sont des moyens utilisés par les chercheurs pour rendre compte des phénomènes qu’ils observent sur le terrain afin de proposer un autre type de diffusion des recherches. Si la réalisation des documentaires prend une ampleur très forte en anthropologie, toutes les sciences sociales sont concernées par ce nouveau médium. S’agit-il de mieux capter le réel ? Peut-on considérer un documentaire au même titre qu’un ouvrage scientifique ? La position de la caméra ou le montage vidéo implique-t-il un regard spécifique sur le terrain ? En quoi une la caméra pose-t-elle des problèmes dans la relation aux personnes ? Les notions de subjectivité, d’intersubjectivité ou encore de co-construction sont par exemple en jeu dans les débats actuels autour du documentaire.

Le Ceped a initié depuis 2013 un cycle de projections de films documentaires suivies de débats.

La projection du film en présence du réalisateur et/ ou d’un conseiller scientifique du film sera suivi d’un débat introduit par un discutant.

]