Journée Doctorale des Suds

8 décembre
15h-18h
Journée Doctorale des Suds
Séminaires des Doctorants
@ Salle de cours Curie « B » , au 4e étage du bâtiment principal

UPC 45 rue des Sts Pères 75006 Paris

15 h - 16 h 30 : COULIBALY Karna Bakary

Titre : Impact d’une intervention d’empowerment sur la connaissance des outils biomédicaux de la prévention du VIH chez les immigrés africains en situation de précarité en Île-de-France

Résumé  : Depuis plusieurs années, les outils biomédicaux de la prévention du VIH à savoir le traitement post-exposition (TPE), le traitement comme prévention (TasP) et la prophylaxie préexposition (PrEP) sont disponibles en France et promus comme des outils indispensables pour la lutte contre l’infection VIH dans les groupes de populations les plus exposés. Les travaux existant montrent une méconnaissance de ces outils chez les immigrés originaires d’Afrique subsaharienne en situation de précarité exposés à l’infection VIH. Parallèlement, d’autres études suggèrent une baisse des nouvelles infections dans les groupes ayant une bonne connaissance et une utilisation de ces outils. Ce constat souligne la nécessité d’améliorer la connaissance de ces outils chez les immigrés en situations de précarité. A partir d’une analyse des données collectées dans une intervention d’empowerment en santé et au niveau social (N=821), cette présentation vise à répondre à la question suivante : une intervention d’empowerment en santé sexuelle permet-t-elle d’améliorer la connaissance des outils biomédicaux de la prévention du VIH ?

Discutant : LARMARANGE Joseph

16 h 30 - 18 h : KOUASSI Djuhé Arsène Kra

Titre : Profil des utilisateurs de l’autodépistage du VIH en Côte d’Ivoire, au Mali et au Sénégal : faisabilité de la distribution secondaire et capacité à atteindre les groupes vulnérables au-delà des populations clés.

Résumé : En Afrique de l’Ouest, les stratégies communautaires ciblant les populations clés (PC) telles que les travailleuses du sexe (TS) et les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) ont considérablement amélioré leur accès au dépistage du VIH. Cependant, il demeure difficile d’atteindre une partie de ces populations (TS occasionnelles, HSH « cachés ») et leurs réseaux (pairs, partenaires sexuels, clients).
Les kits d’autodépistage du VIH (ADVIH) peuvent être fournis aux contacts primaires pour un usage personnel et par le biais d’une distribution secondaire, où les contacts primaires sont invités à redistribuer les kits à leurs pairs, partenaires et clients. Entre 2019 et 2022, le programme ATLAS a distribué environ 400 000 HIVST en Côte d’Ivoire, au Mali et au Sénégal, par le biais de canaux de distribution dans les établissements et dans les communautés, en donnant la priorité aux travailleuses du sexe (TS) et aux hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH).
Pour mieux comprendre l’impact du programme, l’utilisation et les résultats des kits distribués n’ont pas fait l’objet d’un suivi systématique afin de préserver l’anonymat et la confidentialité offerts par le programme ADVIH. Ainsi, une enquête téléphonique auprès des utilisateurs des ADVIH a été mise en place entre mars et juin 2021.
Au total, 2 615 participants ont été recrutés sur les 50 940 kits ADVIH distribués sur la période (participation de 5,1 %). La moitié des participants a déclaré se percevoir comme "pas du tout exposés" au risque de contracter le VIH, bien que 39% aient déclaré avoir eu trois partenaires sexuels ou plus au cours des 12 derniers mois. Parmi les participants, 30% ont reçu leur kit de dépistage du VIH par un ami (16%), un partenaire sexuel (7%), un parent (6%) ou un collègue (1%). Dans les canaux basés sur les TS, 48% des participants étaient des hommes ; dans les canaux basés sur les HSH, 9% étaient des femmes. La proportion de personnes qui n’avaient jamais fait de test de dépistage du VIH avant le programme (primo-testeurs) était de 41 %.
La stratégie de distribution secondaire mise en œuvre dans ATLAS est faisable et acceptable. Le dépistage du VIH est une approche supplémentaire pertinente pour les personnes habituellement éloignées des activités communautaires et des services de dépistage du VIH, et il a le potentiel d’atteindre, au-delà des populations clés, les partenaires, les clients et d’autres groupes périphériques vulnérables au VIH.

Discutante : GOSSELIN Anne

Séminaires des Doctorants

Deux types de séminaires sont organisés régulièrement par les doctorants du Ceped.

Les journées doctorales des Suds

Contact : journeedoctoraledessuds chez gmail.com

Le Colloque des doctorants de la F3S (CoDoFe)

]