Keitly MENSAH soutient sa thèse : « Dépistage opportuniste du cancer du col par test HPV dans les pays à faibles et moyens revenus : exemples de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso »

9 novembre
15h-17h30
Keitly MENSAH soutient sa thèse : « Dépistage opportuniste du cancer du col par test HPV dans les pays à faibles et moyens revenus : exemples de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso »
Soutenance de thèse
@ Visio Zoom (lien à venir)

Résumé

Le cancer du col de l’utérus, causé par une infection à Human Papilloma Virus (HPV) oncogène, est la troisième cause de mortalité par cancer, chez la femme, en Afrique Sub-saharienne. Cette pathologie peut être dépistée précocement et traitée. Toutefois, le dépistage actuellement en vigueur dans les pays à ressources limitées est basé sur l’inspection visuelle à l’acide acétique (IVA), opérateur dépendante. L’introduction de stratégies basées sur la détection d’HPV oncogènes représente une opportunité d’amélioration du dépistage. En utilisant des méthodes mixtes, nous évaluerons la mise en place d’un dépistage par test HPV en population générale (Burkina Faso ) et chez des femmes vulnérables (VIH positive, Côte d’Ivoire) en nous intéressant à i) la faisabilité et l’acceptabilité d’une telle stratégie, ii) ces effets sur la participation au dépistage, iii) les disparités spatiales et socio-économiques de ces effets et iv) la viabilité budgétaire de cette stratégie.

Jury

  • DUMONT Alexandre, DR, IRD, Directeur de thèse
  • DEBEAUDRAP Pierre, Chargé de recherche, IRD, co-encadrant
  • Marc Bardou, PU-PH, Université de Bourgogne, rapporteur
  • GAUTIER Lara, Professeur Adjointe à l’École de Santé Publique de l’Université de Montréal, rapporteure
  • Apollinaire Horo, PU-PH, Université d’Abidjan, examinateur
  • Linda Cambon, Enseignante-Chercheure, Université de Bordeaux, examinateur
  • Rosa Catarino, Gynécologue, Hôpitaux Universitaires de Genève, invitée
]