L’avortement volontaire au Burkina Faso. La santé publique face à un problème social.

13 janvier 2015
14h-15h
L’avortement volontaire au Burkina Faso. La santé publique face à un problème social.
Séminaires de l’axe 1
@ Salle Afrique

Ceped
19 rue jacob
75015 Paris

Fatoumata Ouattara, anthropologue à l’IRD, chercheure au LPED et associése au Ceped présentera ses recherches sur le thème " L’avortement volontaire au Burkina Faso. La santé publique face à un problème social".

Résumé
Comme dans de nombreux autres pays africains, l’avortement provoqué au Burkina Faso se caractérise par une réprobation sociale et une restriction légale. Au-delà des valeurs « universelles » promues dans les conférences internationales et régionales et auxquelles le gouvernement souscrit tout au moins officiellement, quelles sont les logiques et les valeurs nationales/locales qui semblent entériner finalement la mise en application ou non des normes officielles sur la question de l’avortement ? Quelles sont les conditions d’émergence d’une question de politique publique de santé, les modalités de sa formulation et celles de sa mise en œuvre ? À partir d’entretiens individuels semi-directifs, l’adhésion des acteurs politiques nationaux aux normes sociales et religieuses influence l’orientation d’une réponse technique donnée à ce problème et compromet le traitement de l’avortement en tant que question sociale.

]