L’enseignement supérieur privé au Sud : contre intuitions

24 septembre 2019
16h-18h
L’enseignement supérieur privé au Sud : contre intuitions
Séminaires de l’axe 3
@ Université Paris Descartes

Salle J322 (Bâtiment Jacob)
45 rue des Saints-Pères
75006 Paris

Le séminaire est organisé par Pierre Guidi et sera présenté par Etienne Gérard

Résumé
Le secteur privé de l’enseignement supérieur se développe de manière exponentielle un peu partout dans le monde. Les temporalités de ce développement varient entre continents, de même que les facteurs qui ont présidé à l’émergence ou à la consolidation de ce secteur.

La configuration de ce secteur privé — les types d’universités privées et leurs rapports entre elles et à l’Etat – diffère également entre pays et au sein de chacun. Sont ainsi sujets à variations tant les rapports entre secteur public et secteur privé de l’enseignement supérieur, que les modalités de fonctionnement et de développement de ces universités, ou encore les rapports entre offre et demande scolaire.
Si ce secteur privé de l’enseignement supérieur est sans conteste et universellement le produit d’une libéralisation de l’éducation, il apparaît beaucoup moins comme celui d’une faillite des secteurs publics d’enseignement supérieur.

En définitive, ce sont les rapports entre privatisation, financiarisation et libéralisation de l’éducation qui apparaissent négociés, tant par les Etats que par les entrepreneurs et ceux qui en sont les bénéficiaires. Des exemples tirés de Colombie, de la République Démocratique du Congo, ou encore du Mexique, nourriront ces réflexions.

]