Soutenance de thèse

Vendredi 8 mars 14:00-17:00

Soutenance de thèse de Manuel Etesse

Manuel Etesse soutient sa thèse intitulée « Transitions postscolaires et inégalité sociale à Lima (Pérou). Poursuite éducative et insertion professionnelle des jeunes de la génération "Ochentas". », ,réalisée en en co-tutelle avec la Universidad Católica del Perú

Le jury est composé de :

  • Carole Brugeilles, Démographe, Université Paris Nanterre, examinatrice
  • Robin Cavagnoud, Sociologue, Pontificia Universidad Católica del Perú, examinateur
  • Maria Cosio Zavala, Démographe, Institut des Hautes Etudes de l’Amérique Latine, rapporteure
  • Sandra Gaviria, Sociologue, Université Le Havre, rapporteure
  • Marc Pilon, Démographe, Institut de Recherche pour le Développement, directeur
  • Martin Benavides, Sociologue, Pontificia Universidad Católica del Perú, directeur

Résumé
La thèse traite des transitions postscolaires dans les trajectoires éducative (dans l’enseignement supérieur) et professionnelle dans la ville de Lima. Elle offre un regard approfondi de la dimension chronologique et sur les mécanismes sociaux qui l’influencent. D’une part, elle examine l’hétérogénéité sociale des transitions, notamment à travers l’influence des caractéristiques éducatives, socio-économiques, démographiques et migratoires à deux niveaux d’observation : le ménage et le quartier. D’autre part, elle identifie des spécificités des itinéraires masculins et féminins à la sortie de l’enseignement secondaire. Le travail articule une approche quantitative inédite –analyses descriptives et multivariées– des données censitaires de 2007 avec une approche qualitative basée sur des entretiens rétrospectifs réalisés en 2017.

Les résultats montrent des écarts considérables dans les transitions éducatives et professionnelles à la sortie de l’enseignement secondaire, notamment en termes d’inégalités d’accès à l’enseignement supérieur et à travers le type de filière d’études intégrée. Si plusieurs facteurs sont déterminants, le capital culturel parental en est de premier ordre, ce qui n’est que vaguement étudié dans la littérature concernant les dynamiques sociales au Pérou. De même, les rapports sociaux de genre donnent forme à ces transitions, en particulier concernant l’insertion professionnelle. Par ailleurs, les résultats signalent que la ségrégation urbaine dans la métropole est fortement associée à la forme des transitions postscolaires. Enfin, les résultats obtenus illustrent tout le potentiel d’analyse des données censitaires, en dépit de leurs limites.

Lieu : salle des thèses (5è étage bâtiment Jacob)

Adresse :
Université Paris Descartes
45 rue des Saints Pères
75006 Paris

<<   Rendez-Vous précédent       |       Rendez-Vous suivant   >>