Unions mixtes, genre et migration : le cas des Brésiliennes résidant en Guyane

29 novembre 2013
14h-16h
Unions mixtes, genre et migration : le cas des Brésiliennes résidant en Guyane
Séminaires de l’axe 2
@ CEPED - Salle IDSI

19 Rue Jacob
75006 PARIS

Invités : Franck Temporal - Dorothée Serges, post-doctorante en sociologie
( IHEAL/CREDA)

Résumé : Département d’outre-mer, la Guyane est la région française qui compte, et de loin, la plus forte proportion d’étrangers sur son territoire (38 %). Cette communication se focalise sur l’immigration brésilienne en Guyane : 24 % des étrangers au recensement 2007. Partant du constat, que, parmi les immigrants nés au Brésil résidant en Guyane, la majorité des femmes vivant en couple, l’est au sein d’une union mixte – c’est-à-dire avec un conjoint n’étant pas né au Brésil – contre une minorité des hommes ; cette présentation s’interroge sur les liens entre unions mixtes, genre et migration.

]