Laëtitia Atlani-Duault nommée membre du conseil scientifique auprès du ministre de la Santé

Laëtitia Atlani-Duault nommée membre du conseil scientifique pour éclairer la décision publique dans la gestion de la situation sanitaire, auprès du ministre de la Santé.

À la demande du président de la République, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, a installé un conseil scientifique pour éclairer la décision publique dans la gestion de la situation sanitaire liée au coronavirus. Présidé par Jean-François Delfraissy, spécialiste de l’infectiologie et de l’immunologie et président du Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE), ce conseil comprend onze experts « venant de champs disciplinaires complémentaires » , parmi lesquels Laëtitia Atlani-Duault, anthropologue et directrice de recherche à l’IRD.

Laëtitia Atlani-Duault est membre de l’UMR Ceped et la directrice scientifique de la Fondation maison des sciences de l’homme (FMSH). Elle coordonne le PSIP IRD Changements globaux et risques infectieux émergents et est membre du conseil scientifique de Reacting (INSERM/AVIESAN) chargé de préparer et coordonner la recherche pour faire face aux crises sanitaires liées aux maladies infectieuses émergentes. Ses travaux portent sur l’impact sociétal des crises sanitaires et humanitaires, dont notamment les épidémies (Sida, H1N1, Ebola, Covid19), et la gouvernance de la réponse qui leur est apportée. Elle a reçu la médaillé de bronze du CNRS pour ses travaux de recherche.

Elle a été récemment Senior advisor for humanitarian affairs au Secrétariat général des Nations unies à New York (2012-2015) et Visiting Professer en santé publique à l’Université Columbia (2015-2017), avant de rentrer en France pour prendre la direction scientifique de la Fondation Maison des sciences de l’homme.

Ce conseil scientifique a pour mission d’« éclairer les scénarios de propagation du virus à venir et proposer des préconisations sur les mesures de freinage et de gestion ». « Il est attendu un éclairage scientifique et réactif sur des questions précises et concrètes relatives à la gestion de la crise sanitaire ».

(source : intranet IRD)
12/03/2020