M.-A. Pérouse de Montclos, Jeune Afrique : « Jihadisme : le Mali de Goïta en plein déni » et RFI : « le terrorisme ne désarme pas au Sahel »

Jeune Afrique

Avec une poignée de mercenaires russes, la junte malienne doit désormais assumer ses responsabilités alors que les Casques bleus sont progressivement mis sur la touche et que la Cedeao est en train d’assouplir son train de sanctions économiques. La récente attaque menée contre le camp de Kati, à moins de 20 km de la capitale, n’est guère rassurante à cet égard.

Lire la suite ICI

RFI

Avec cette dernière attaque en date : celle qui a endeuillé le Burkina Faso le 5 septembre. « Trente-cinq morts et une quarantaine de blessés !, soupire Le Pays. C’est le bilan provisoire après l’explosion, au contact d’une mine, d’un véhicule de transport qui faisait partie d’un convoi de ravitaillement escorté en partance pour Ouaga, entre Djibo et Bourzanga. (…) Ce massacre de civils à l’engin explosif improvisé est d’autant plus marquant, pointe Le Pays, qu’il intervient au lendemain du discours-bilan des sept premiers mois de pouvoir du président Damiba. C’est dire s’il s’agit là d’un véritable pied de nez à l’officier-président. »

Lire la suite sur RFI ICI