Marc-Antoine Pérouse de Montclos sur RFI « Nigeria : quel avenir pour le mouvement de contestation ? »

Le Nigeria, géant de l’Afrique avec ses quelque 200 millions d’habitants a été secoué, en octobre 2020, par 3 semaines de manifestations au départ contre les violences policières, et notamment les agissements de la SARS, brigade spéciale de répression des vols, accusée de racket, kidnapping, torture et d’exécutions extra-judiciaires.

Intervenants
- Elodie Apard, directrice de l’IFRA (Institut français de recherche en Afrique) à Ibadan au Nigeria de 2016 à 2020, chercheure associée au LAM « les Afrique dans le Monde » à Sciences-Po Bordeaux. Va publier en décembre 2020 Transnational islam, une co-édition IFRA/African studies center de l’université de Leiden aux Pays-Bas
- Marc-Antoine Pérouse de Montclos, directeur de recherche à l’IRD. Auteur de Une guerre perdue. La France au Sahel chez Lattès. A publié une note en ligne Boko Haram et les limites du tout répressif au Nigeria
- Laurent Fourchard, directeur de recherche au CERI de Sciences-Po Paris. Auteur de Trier, exclure et policer, Vies urbaines en Afrique du Sud et au Nigeria, Presses de Sciences Po.

Emission proposée par Marie-France Chatin

Ecouter le podcast