Warning: Undefined array key "REQUEST_URI" in /homepages/10/d224056436/htdocs/www/ecrire/inc/utils.php on line 2126

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/10/d224056436/htdocs/www/ecrire/inc/utils.php:2126) in /homepages/10/d224056436/htdocs/www/ecrire/public/evaluer_page.php(53) : eval()'d code on line 34
Hommage à Roland WAAST - Ceped

Hommage à Roland WAAST

Roland WAAST (1940-2022)

JPEG - 412 ko

Roland WAAST, directeur de recherche émérite, diplômé de l’École Polytechnique de Paris, Licence en Sociologie (Paris-Sorbonne), Légion d’honneur, a été responsable du laboratoire des sciences sociales de l’ORSTOM à Madagascar (1971-1973) où il a été affecté pendant dix ans (1964-1974), puis a exercé en coopération les fonctions de directeur des stages et de la recherche à l’Institut de Planification et d’Économie Appliquée (ITPEA-Secrétariat d’État au plan) à Alger (1974-1980).
Faisant partie de l’équipe des rénovateurs de l’ORSTOM menés par [1], il été Président du Comité technique de sociologie (Orstom, Paris, 1980-1982) et Chef du Département H (Conditions d’un développement indépendant des pays et des peuples) de l’ORSTOM (Paris, 1981-1986) dont il a été l’initiateur.
A partir de 1987 il a été chercheur puis responsable de l’équipe « Pratiques et politiques de science » devenue équipe « Science Technologie et Développement » de l’UR 105 (ORSTOM-IRD, 1987-2004). Il a initié à l’ORSTOM les travaux d’analyse sociale de la science qui est ainsi devenue son domaine de spécialisation. Ses travaux d’abord inscrits dans le champ de la sociologie rurale, ont contribué à l’essor de l’anthropologie économique avec un intérêt particulier porté à l’articulation des économies lignagères et paysannes avec le salariat et le développement du capitalisme à Madagascar. En Algérie, il a travaillé principalement dans le domaine de la sociologie et de l’économie de la santé (politique du médicament, tensions autour de la médecine gratuite). Rentré en France, en tant que directeur de Département, il a développé des champs nouveaux (processus d’industrialisation, territoire et réseaux, construction identitaire, science politique), des terrains inédits (Asie du Sud et du sud-est, Afrique Australe).
De retour à la recherche, il a développé dans le domaine de l’analyse sociale des sciences les travaux sur l’émergence de communautés scientifiques, sur les conditions d’exercice de la profession scientifique, les modes de production scientifiques et les politiques de science au Sud. Pour cela, il a constitué le réseau de recherche ALFONSO, véritable incubateur de recherche sur les liens entre science et développement en partenariat avec les Suds, dont il a co-édité deux ouvrages : Scientific Communities in the Developping World (Sage, 1997), et Sciences, Techniques, Sociétés (Alger ; ENAG, 2013). Il a consacré de nombreux travaux à la construction d’indicateurs (bibliométrie) et à l’évaluation de programme de recherche et de politiques scientifiques en Afrique : évaluation du fond de financement français de recherche pour le développement, définition des stratégies des agences de financements internationales de recherche, évaluation du programme Science technologie et développement de la Commission Européenne (6e PCRD), évaluation du système de recherche du Maroc (qui fait figure aujourd’hui de modèle du genre). Il a participé aux travaux réalisés dans le cadre des programmes de jumelage de l’UE avec le Maroc et il a participé au projet ESTIME (état des sciences et techniques dans les pays du Sud de la Méditerranée) qu’il a contribué à concevoir et à promouvoir auprès de la Commission européenne.
Il a coordonné deux très grands chantiers de recherche, avec de multiples ramifications : à l’occasion du Cinquantenaire de l’ORSTOM, la réalisation en 1994 d’un important colloque d’histoire et d’études sociales des sciences et des techniques, intitulé « Les Sciences hors d’Occident au 20° siècle » [2] dont il a dirigé sept volumes d’articles devenus souvent des références (ORSTOM, 1995-1998) ; la réalisation d’un état des sciences en Afrique avec des enquêtes nationales dans 15 pays (1998-2001) qui s’est poursuivi par une très forte implication dans l’analyse des systèmes de recherche avec des partenaires Sud-africains et de nombreuses formations et doctorats sur ces sujets.
Roland Waast a fondé et co-dirigé la revue Science, Technology and Society : an international journal devoted to the developing world (publiée par Sage-New-Delhi, depuis 1996). Il a été membre du comité PRAD (coopération franco-marocaine en recherche agricole), du Comité scientifique de sociologie du CNRS (1983-1987), expert auprès du CNE (Comité National d’Evaluation des Universités françaises) (1994-1997), membre du Conseil scientifique de l’OST (Observatoire français des Sciences et Techniques) et du Comité d’éthique du CIRAD. Chercheur et penseur hors normes, il a laissé une bibliographie, elle aussi, hors normes.

Quelques publications importantes de Roland WAAST

  • WAAST, R. (1973) Place et limites assignées aux opérations de développement par la sociétè paysanne, Terre Malgache (Tananarive), vol. 15, p. 93-126
  • WAAST, R., FAUROUX, E., SCHLEMMER, B., Le BOURDIEC, F., RAISON, J.P. et DANDOY, G. (1980), Changements sociaux dans l’Ouest malgache, Éditions de l’Orstom, Mémoires n° 90, 252 p.
  • BELHOCINE, Z. et WAAST. R. (1981) « Besoin sanitaire et croissance de grande ville », Cahiers de l’aménagement du territoire (Alger), n° 6, p. 5-46
  • WAAST, R. et GAILLARD, J. (1988). « La recherche scientifique en Afrique », Afrique contemporaine, n° 148, p. 3-29
  • WAAST, R. et GAILLARD, J. (1992). “The uphill emergence of scientific communities in Africa”, In : Aqueil A. (ed.). Science and technology policy for economic development in Africa, Vol. 61 (p. 41-67). Brill.
  • WAAST, R. et SCHLEMMER, B. (1992). « Sociologie du développement, ou sociologies en coopération », L’Année sociologique, n° 42, p. 139-165.
  • WAAST, R. (1993) Indicators and survey of the researchers. A support study for the evaluation of STD II. Luxembourg : Commision of the European Communities, 96p.
  • WAAST, R. (1993), « Médecine et recherche médicale, Le cas algérien », in Curmi B. et Chiffoleau S. (dir.), Médecins et protection sociale dans le monde arabe, Les Cahiers du Cermoc (Beyrouth), 5, p.83-99.
  • WAAST, R. et LONGUENESSE, E. (eds) (1995) "Ingénieurs et médecins en crise. Syrie, Egypte, Algérie", Numéro spécial, Revue Tiers-monde, Paris, vol.36, n° 143, juillet-septembre 1995.
  • WAAST, R. (série sous la direction de) (1996), Les sciences hors d’Occident au XXe siècle, série de sept volumes : 1 - Les conférences (Waast, R., ed., 154 p.) ; 2 - Les sciences coloniales : figures et institutions (Petitjean, P., ed., 354 p.) ; 3 - Nature et environnement (Chatelin, Y., ed., 342 p.) ; 4 - Médecine et santé (Moulin, A.M., ed., 248 p.) ; 5 - Sciences et développement (Barrère, M., ed., 298 p.) ; 6 - Les sciences au Sud : état des lieux (Waast, R., ed., 332 p.) ; 7 - Coopérations scientifiques internationales (Gaillard, J., ed., 348 p.), Paris, Orstom.
  • GAILLARD, J., KRISHNA, V.V. et WAAST, R., (eds.) (1997), Scientific communities in the developing world. New Delhi & London, Sage.
  • RAGOUET, P., Shinn, T. et WAAST, R. (1997) "Science for the South, Science for the North : the great divide ?", in T. Shinn (ed.). Yearbook of the sociology of the sciences, Vol. 19, Dordrecht-Boston-London : Kluwer, p. 179-209.
  • KRISHNA, V.V., WAAST, R. et GAILLARD, J. (1998), "Globalization and scientific communities in developing countries ". World Science Report 1998. UNESCO (ed.). Paris, UNESCO & Elsevier.
  • ARVANITIS, R., WAAST, R. et GAILLARD, J. (2000), "Science in Africa : A bibliometric panorama using PASCAL database." Scientometrics, 47 (3), p. 457-473.
  • WAAST, R. (2001), "Afrique : vers un libre marché du travail scientifique ? ", Economies et Sociétés, Série F n° 39 (Développement) III, 9-10, pp. 1361-1413
  • GAILLARD, J. et WAAST, R. (2000), « L’aide à la recherche en Afrique Sub-Saharienne : comment sortir de la dépendance ? Le cas du Sénégal et de la Tanzanie », in Autrepart (Paris : L’aube), n°13, p.71-89.
  • WAAST R. (ed.), (2001), « La science en Afrique : bibliométrie – 1989-1999 » (180p.) et « Les coopérations scientifiques en Afrique » (80p.). Rapports pour la Commission européenne et le ministère français des Affaires étrangères. Paris : Éditions de IRD.
  • SCHLEMMER, B., MARTIN, J.-Y., SID AHMED, A. et WAAST, R. (2002). « Le défi de la mondialisation : marchandisation ou partage des savoirs ? », in J.-Y. MARTIN (ed.), Développement durable ? Doctrines, pratiques, évaluations.. (pp. 265-285). Paris, Éditions de l’IRD.
  • WAAST, R. et KRISHNA, V.V. (2003).« Science in Africa : From institutionalisation to scientific free market - What options for development ? » Science, Technology & Society, 8 (2), pp. 153-182.
  • WAAST, R. & KRISHNA, V.V. (2003) « The Status of Science in Africa », Science, Technology and Society, 8 (2), 145-152.
  • GAILLARD, J., HASSAN, M., WAAST, R. & SCHAFFER, D. (2005), “Africa” in World Science Report 2005, Paris : UNESCO, pp.177-201.
  • WAAST, R. (2006). « Savoir et société : un nouveau pacte à sceller », in E. Gérard (ed.), Savoirs, insertion et globalisation : vu du Maghreb (pp. 373-403). Paris : Publisud.
  • WAAST, R. et VIDAL, D. (2006), La coopération franco-indienne en sciences humaines et sociales (Evaluation rétrospective : 1992-2004), Paris : Ministère français des Affaires étrangères, Collection Evaluations 151 p
  • KLEICHE DRAY, M, WAAST, R. et FASSI FEHRI, O. (eds.). (2008). Le Maroc scientifique. Paris : Publisud. 312 pages
  • WAAST, R. et KLEICHE-DRAY, M. (eds) (2009), Evaluation of a National Research System : Morocco, Luxemburg : Publication Office of the European Union. 158 pages.
  • MOUTON, J. et WAAST, R. (2009). Comparative study on national research systems : findings and lessons. In V. L. Meek, U. Teichler, & M. L. Kearney (eds.), Higher education, research and innovation : changing dynamics (2001-2009 )(pp. 147-169). Paris & Kassel : UNESCO& INCHER.
  • ARVANITIS, R., WAAST, R. & AL HUSBAN, A. H. (2010). Les sciences sociales dans le monde arabe / Social sciences in the Arab World. World Social Science Report (VF) (pp. 68-72). Paris : UNESCO.
  • SHINN, T., VELLARD, D. et WAAST, R. (ed.) (2010). La division internationale du travail scientifique, Cahiers de la recherche sur l’éducation et les savoirs, n°9.
  • WAAST, R., ROSSI, P. (2010). Scientific production in Arab countries : a bibliometric perspective. Science, Technology and Society, 15 (2), p. 339-370.
  • EL KENZ, Ali et WAAST, R. (eds) (2013). Sciences, Techniques, Sociétés (Alger ; ENAG, 2013). (contient un article de R.Waast : Le Réseau ALFONSO et l’Atelier d’Annaba, pp.11-21)
  • WAAST, R. et GAILLARD, J. (2018) « L’Afrique : entre sciences nationales et marché international du travail scientifique », in M. KLEICHE-DRAY, M. (ed.), Les ancrages nationaux de la science mondiale, XVIIIe-XXIe siècles (pp. 67-97). Paris (FRA) ; Paris & Marseille : EAC & IRD.

Une vidéo très utile qui retrace une partie de son intérêt pour la recherche hors d’occident et la findation de la revue Science, Technology and Society

WAAST, R. (2013). Prix Charles et Monique Morazé 2013 - Science Technology and Society. https://www.canal-u.tv/chaines/fmsh/prix-moraze/prix-charles-et-monique-moraze-2013-science-technology-and-society

[1Alain Ruellan

[2Une table des matières complète des 7 volumes des Sciences hors d’Occident au XXe siècle se trouve sur ce blog de Rigas Arvanitis.