> Projets de Recherche > Axe 1 - Santé et Genre

Recherche anthropologique sur les ruptures de traitement ARV des personnes vivant avec le VIH à Madagascar

Axe 1 - Santé, vulnérabilités et relations de Genre au Sud

Responsables scientifiques

Partenariats dans le pays de recherche

  • Institut Pasteur de Madagascar, Madagascar (www.pasteur.mg/)
  • Médecins du Monde, Madagascar
  • Médecins du Monde, France

Membres du CEPED participant au projet

Financement

  • Médecins du Monde

Résumé

A Madagascar, où la prévalence du VIH demeure faible (moins de 1% chez les 15 à 49ans), les recherches menées par l’Observatoire VIH de Médecins du Monde-Madagascar ont révélé que 78% des ruptures de traitements étaient liées à des raisons d’ordre personnel. Afin de mieux comprendre ces résultats, une étude anthropologique est menée auprès des soignants et des PVVIH d’Antananarivo et de Mahajanga. L’objectif principal est d’explorer au moyen des outils de la recherche qualitative les motifs de l’arrêt ponctuel des traitements ARV. Les données sont recueillies par des observations dans les structures de santé et les associations intervenant auprès de PVVIH, et des entretiens semi-directifs auprès de PVVIH et de soignants.

Mots-Clés :

Madagascar, VIH, rupture de traitement ARV

Terrains de recherche

Madagascar, Mahajanga (Madagascar), Antananarivo (Madagascar)

Calendrier

Octobre 2018-Mars 2019

Contact

dolores.pourette@ird.fr
chiarellam@pasteur.mg